Alpes | Lever du soleil au Lac Guichard

Le Lac Guichard est célèbre pour sa vue sur les Aiguilles d’Arves qui se reflètent dedans. Un spot idéal pour admirer les levers et les couchers de soleil en Maurienne.

C’est aux aurores que nous avons pris la route avec Benjamin pour aller admirer le soleil levant au Lac Guichard en Maurienne

C’est probablement l’un des spots les plus célèbres de la région notamment pour la réflexion des Aiguilles d’Arves dans les eaux du lac mais nous avons eu la chance d’être totalement seuls ce matin là !

Informations pratiques

30 minutes

1 km

D+27m

Points d’intérêt 

Lac de montagne, Aiguilles d’Arves

Difficulté 

+ + +

Accès : depuis la Savoie côté Chambéry, empruntez l’A43 en direction de Saint-Jean-de-Maurienne. Prenez la sortie 26 puis suivez la D927 vers Saint-Alban-des-Villars. Une fois arrivé au Col du Glandon, continuez sur la route à gauche qui mène au Col de La Croix de Fer.

Parking : se stationner au parking situé au col

Point de départ : Col de La Croix de Fer | 2 067m

Point d’arrivée : Lac Guichard | 2 040m

Précautions particulières : en hiver la route jusqu’au Col de La Croix de Fer est fermée

accès au lac guichard

Nous sommes arrivés au Col de La Croix de Fer très tôt pour ne pas rater les lumières de l’aube que nous aimons beaucoup. 

Depuis le parking nous devinons le lac Guichard, situé en contre-bas dans la pénombre. Nous suivons le sentier qui y descend, équipés de nos frontales. Nous traversons un petit pont pour passer au dessus de zones humides. Ouvrez l’oeil, il y a plein de petits laquets un peu partout et c’est très joli !

Au bout d’une quinzaine de minutes, nous arrivons au pied au lac Guichard. 

heure bleue en maurienne

Nous nous installons face aux célèbres Aiguilles d’Arves et attendons que le jour se lève.

Les première lueurs bleues apparaissent et se reflètent dans le lac Guichard, offrant un très beau contraste. Nous apercevons au loin un chevreuil galopé sur une petite crête avant de disparaître derrière la montagne. 

Je décide d’arpenter un peu le coin et je découvre le lac du Petit Guichard, situé face au soleil levant. Les reflets dans l’eau sont d’autant plus beaux avec les premières lueurs du jour !

chevreuil en montagne
heure bleue sur montagnes et lac
lac de montagne
lac au petit matin
lever de soleil sur lac

lumières dorées au lac guichard

La golden hour arrive et sublime le paysage avec des rayons lumineux dorés, jouant avec les crêtes des montagnes et la végétation.

Nous apprécions la vue sur les Aiguilles d’Arves et leur reflet dans le Lac Guichard. Cependant nous n’avons pas eu les lumières espérées au dessus du massif à cause des nombreux nuages.

Malgré tout, l’endroit est vraiment magnifique et sur le retour vers le parking nous avons eu la chance d’admirer quelques marmottes trottinant un peu partout, sans prêter attention à notre présence. C’est également le repère de chamois mais pas de signe à l’horizon.

photographe qui marche vers le lever du soleil
lumière dorée sur montagne
reflet aiguilles d'arves dans lac
photographe face au soleil levant
aiguille d'arves et lac
marmotte sur tronc d'arbre

Un spot célèbre mais c’est justifié car la vue sur les Aiguilles d’Arves est sublime. J’ai beaucoup aimé l’heure bleue au dessus du Lac Guichard et autres laquets alentours. 

A tester également aux dernières lueurs du jour !

A savoir, le Col de La Croix de Fer est le départ de nombreuses randonnées qui vous amènent à travers la Maurienne et vers de très beaux lacs.

liens utiles

– Prévisions météos sur Météoblue

– État des routes en temps réel sur Savoie Route

– Bonnes adresses et idées de séjour sur le site de Maurienne Tourisme

Retrouvez toutes mes randonnées dans les Alpes dans cette rubrique

Alpes | Randonnée au Mont Joigny

Une belle randonnée vers le Mont Joigny, entre forêts et points de vue sur les Massifs de la Chartreuse et des Bauges. La vue sur le Granier est vraiment superbe !

Avec Benjamin nous sommes partis jusqu’au Col du Granier, mon endroit préféré en Savoie, pour faire la randonnée qui mène au Mont Joigny.

Je cherchais depuis un moment une randonnée qui pouvait offrir une très belle vue dégagée sur le Granier et l’ensemble du massif de la Chartreuse, pour le coup j’ai été servie !

Informations pratiques

3h

6,6 kms

D+417m

Points d’intérêt 

Vue sur la Chartreuse et les Bauges

Difficulté 

+ + +

Accès : depuis Chambéry empruntez le D912 en direction d’Entremont-le-Vieux

Parking : se stationner au grand parking situé au col du Granier

Point de départ : Col du Granier | 1 133m

Point d’arrivée : Mont Joigny | 1 540m

Précautions particulières : aucune, la route est bien accessible

départ de la randonnée jusqu’au mont joigny

Nous suivons l’unique sentier qui commence dans un petit bois pour ensuite traverser un plateau avec une vue dégagée sur le Granier et le massif de la Chartreuse en arrière plan. C’est à cet endroit que nous venons régulièrement pour les couchers de soleil.

Nous poursuivons le sentier qui s’enfonce encore une fois dans une forêt sur une large piste. Entre les arbres nous apercevons quelques petites vues sur la Chartreuse et notamment la Pinéa et sa forme triangulaire.

A l’intersection nous suivons le chemin qui part sur la droite à travers les bois. Si vous continuez tout droit, vous arriverez sur les granges de Joigny que nous verrons au retour. Cette partie là devient un peu plus physique, la montée est un peu longue et raide par endroit mais l’avantage est que nous sommes abrités du soleil et de la chaleur grâce aux arbres ! 

panorama sur le granier
sentier forestier
foret de feuillus
sentier dans la foret
randonneur sur sentier forestier

vue sur les bauges et la pinéa

Après cette montée d’une petite heure, nous sortons de la forêt pour arriver sur une crête dégagée.

Sur la gauche, la Pinéa nous suivit toujours et sur la droite nous avons une vue superbe sur le Massif des Bauges ! Une belle surprise car je ne pensais pas qu’on le verrait depuis le sentier. 

Nous continuons à longer la crête sur plusieurs mètres avant de passer en forêt pour la dernière étape avant le sommet du Mont Joigny.

balisage randonnée
randonneur sur sentier
pinéa panorama

le mont joigny

Une dernière sortie de bois et nous apercevons au loin la petite croix en bois qui indique le Mont Joigny. Et là, quel paysage !

Nous avons une vue incroyable sur tout le massif de la Chartreuse : le Granier, la Pinéa, le Grand Som nous font face. Nous apercevons aussi en contre-bas les petits villages d’Entremont-le-Vieux et Saint-Pierre d’Entremont. De l’autre côté, nous voyons un bout de Chambéry et des Bauges.

En tout cas, le coup d’oeil est vraiment incontournable et nous donne des envies de revenir lors des lumières dorées ou bleutées !

croix du mont joigny
panorama sur la chartreuse
panorama sur la chartreuse

descente par les granges de joigny

Nous continuons de suivre le sentier pour entamer la descente. Il nous ramène à travers une forêt. Les panneaux signalétiques indiquent très bien le cheminement pour accéder aux granges.

Comptez une petite demie-heure pour atteindre les granges de Joigny. Ces dernières principalement en bois, sont habitées en été. Nous accueillis par le bêlement d’un imposant troupeau de chèvres et de moutons, logeant dans les alpages pour la saison estivale. Je dois avouer que leur situation face à la Chartreuse est plutôt envieuse !

Le chemin nous ramène ensuite à l’intersection du début et nous continuons tout droit pour rejoindre le Col du Granier.

cabane face à la pinéa
troupeau de chèvres
randonneur face au granier
chalets de montagne
fleurs sauvages roses

Je suis contente d’avoir découvert cette jolie randonnée qui offre une vue sublime sur toute la Chartreuse et le Granier que j’aime tant ! Petit plus pour les cabanes sur le chemin du retour.

Nous reviendrons surement tester le Mont Joigny lors d’un lever ou d’un coucher de soleil selon son orientation !

 

liens utiles

– Étapes de la randonnée sur VisoRando

– Prévisions météos sur Météoblue

– État des routes en temps réel sur Itinisère

– Bonnes adresses et idées de séjour sur le site de Grand Chambéry Alpes Tourisme et Chartreuse Tourisme

Retrouvez toutes mes randonnées dans les Alpes dans cette rubrique

Alpes | Rando sunset au Charmant Som

Découverte du Charmant Som pendant un coucher de soleil. Le Sommet est facilement accessible par une petite randonnée et offre une vue panoramique sur le Massif de la Chartreuse et le Mont Blanc.

C’est lors d’une fin d’après-midi ensoleillée qu’avec Benjamin nous avons décidé d’aller au Charmant Som pour profiter d’un coucher de soleil.

Situé dans le Parc Naturel Régional de la Chartreuse, le Charmant Som est un sommet incontournable de la région car il est très accessible et la vue à 360° sur les montagnes alentours est incroyable !

Informations pratiques

1h15

2,7 kms

D+203m

Points d’intérêt 

Vue sur la Chartreuse et ses sommets mythiques, le Mont-Blanc, Belledonne, le Vercors et le Mont Aiguille et les Écrins

Difficulté 

+ + +

Accès : depuis Grenoble, empruntez la D512 en direction de Le Sappey en Chartreuse. Une fois le village passé, tournez à gauche vers Les 3 sommets puis continuez vers le Charmant Som. Comptez 45 minutes de route.

Parking : se stationner au grand parking situé au bout de la route au niveau de l’auberge du Charmant Som

Point de départ : Auberge du Charmant Som | 1 669m

Point d’arrivée : Charmant Som | 1 867m

Précautions particulières :

– zone pastorale, faire attention aux troupeaux et bien fermer les barrières sur son passage

– en hiver la route à partir du Col de Porte est fermée mais praticable en raquettes

randonnée jusqu’au charmant som

Nous arrivons au parking en fin d’après-midi un dimanche de Juin. Les derniers randonneurs prennent la route du retour et nous pouvons ainsi nous garer facilement devant l’auberge.

Le sentier part sur la droite et nous l’aperçevons qui monte jusqu’au sommet du Charmant Som. Déjà à ce niveau, la vue est remarquable entre les différents massifs et les alpages en contre-bas. Mon regard se fixe tout de suite sur la Pinéa (1771m) et son sommet triangulaire pointant vers le ciel, que je trouve atypique et superbe.  

Nous commençons l’ascension sur un chemin aménagé de gros blocs de pierre formant un escalier sur quelques mètres. Puis le chemin serpente à travers les roches jusqu’à la crête tout en nous dévoilant au fur et à mesure de nouvelles vues.

Une fois à la crête, il faut redescendre légèrement pour ensuite remonter jusqu’au sommet du Charmant Som (1867m), signalé par une croix

panorama chartreuse
randonneur sur sentier
croix du charmant som
randonneur face à la chartreuse
photographe dans la brume
pinéa détail

lumières dorées sur la chartreuse et les sommets mythiques

Nous arrivons en haut du Charmant Som après 45 minutes de marche. Nous restons quelques minutes sans voix face au panorama et aux différents massifs et sommets que nous avons devant les yeux : 

– tout le massif de la Chartreuse avec ses incontournables sommets : la Pinéa (1771m), Chamechaude (2082m), la Dent de Crolles (2062m), le Grand Som (2026m) ainsi que le monastère de la Grande Chartreuse en contre-bas dans la forêt

– le massif de Belledonne encore enneigé (2977m)

– le Mont-Blanc (4809m)

– le Vercors avec le Mont Aiguille (2085m)

– le début des Écrins (4101m)

 

Nous attendons que le soleil se couche un peu pour photographier ces beaux noms sous la golden hour. Cette dernière apparaît et diffuse des rayons dorés sur les courbes de la Chartreuse, baignant de lumière les montagnes et les sapins.

Le paysage est d’autant plus magnifique notamment avec les nombreuses variétés de fleurs sauvages qui tapissent les prairies verdoyantes, à mon plus grand bonheur. Sous cette lumière dorée, les touches jaune or des Trolles d’Europe et les Narcisses des Poètes blanches au coeur jaune offrent encore plus de chaleur !

mont blanc depuis la chartreuse
golden hour en chartreuse
lumière dorée sur la chartreuse
lumière dorée sur le grand som
layers dorés sur la chartreuse
lumière dorée sur la pinéa
layers sur montagnes

dernières lueurs du jour au charmant som

Rapidement le soleil se couche complètement derrière les montagnes et une lumière rosée illumine le ciel. Le massif de Belledonne et le sommet de la Pinéa semblent prendre feu sous les dernières lueurs du jour. Je dois avouer que j’ai un coup de coeur pour la Pinéa que je photographie sous toutes les coutures et à chaque différente lumière ! 

Nous profitons encore quelques instants de la vue mais cette fois sous la lumière bleutée du crépuscule qui arrive. Encore une fois le paysage change et se sublime. Une beauté sans fin ! 

 

Pour le retour, nous empruntons le même sentier qu’à aller. Faites attention de bien rester sur les sentiers tracés, les bords sont vite abruptes.

coucher de soleil rosée sur montagne
Belledonne sous la lumière rosée
chartreuse et pinéa au crépuscule
coucher de soleil en chartreuse
randonneur face au grand som
pinéa au crépuscule
layers en chartreuse

Une randonnée rapide et facile d’accès jusqu’au Charmant Som qui permet d’avoir une vue panoramique sur toute la Chartreuse et ses sommets mythiques, le Mont-Blanc, Belledonne, le Vercors et les Écrins. 

Coup de coeur pour ce paysage doré pendant le coucher du soleil. A tester également aux premières lueurs du jour !

liens utiles

– Étapes de la randonnée sur VisoRando

– Prévisions météos sur Météoblue

– État des routes en temps réel sur Itinisère

– Bonnes adresses et idées de séjour sur le site de Chartreuse Tourisme

Retrouvez toutes mes randonnées dans les Alpes dans cette rubrique

Alpes | Bivouac face au Mont Aiguille

Bivouac face au Mont Aiguille : un moment magique sous les lumières du coucher et du lever du soleil, dans un décor incroyable, idéal pour découvrir le massif du Vercors.

Avec Benjamin nous sommes partis pour la première fois dans le Parc Naturel régional du Vercors pour bivouaquer. Cela faisait un moment que nous voulions découvrir ce massif et le célèbre Mont Aiguille aux airs de Monument Valley !

Après plusieurs recherches, nous avons décidé d’aller dans un endroit bien moins connu que celui du Pas de l’Aiguille, premier spot bivouac de la région, où tout le monde fait la même photo du Mont Aiguille et du petit lac à son pied. Innovons et partons plutôt à la découverte d’endroits moins médiatisés ! 

Dernier check météo et sacs à dos prêts, nous prenons la route jusqu’au point de départ de la randonnée à Gresses-en-Vercors qui nous mènera jusqu’à la Crête du Brisou

Informations pratiques

3h

5 kms

D+379m

Points d’intérêt 

Vue sur le Mont Aiguille, le Grand Veymont, la Chartreuse et les Écrins

Difficulté 

+ + +

Accès : depuis Grenoble, empruntez l’A51 jusqu’à la sortie 13, puis rejoignez Saint-Paul-lès-Monestier et prenez la D8 jusqu’à Gresses-en-Vercors. Allez jusqu’au domaine skiable. Comptez 50 minutes de route.

Parking : se stationner au grand parking situé au bout du domaine skiable de Gresses-en-Vercors

Point de départ : Domaine skiable de Gresses-en-Vercors | 1 295m

Point d’arrivée : Crête du Brisou | 1 674m

Précautions particulières : aucune, la route est bien accessible

randonnée jusqu’à la crête du brisou

Départ de la randonnée

Une fois la voiture stationnée et nos sacs sur le dos, nous commençons la randonnée en nous dirigeant vers le départ du téléski du Blavet. Nous empruntons le sentier sur la droite qui monte progressivement à travers une petite forêt, tout en suivant le téléski. À l’arrivée du téléski, nous nous retrouvons à une intersection. Nous avons deux possibilités :

– longer le téléski des Alleyrons en passant par la piste rouge Les Myrtilles

– prendre le sentier à droite qui monte à travers la forêt puis qui longe la crête des Alleyrons

Nous choisissons la première option par la piste de ski pour revenir le lendemain matin par la crête et ainsi faire une boucle.

 

Le téléski des Alleyrons

Nous traversons une clôture pour rejoindre le pied du téléski. A cette période les herbes sont assez hautes et le sentier moins visible car il y a encore peu de passage. Nous nous guidons en voyant au loin le téléski des Alleyrons. Le panorama qui nous entoure est superbe, en particulier la vue en contre-bas sur la station et la vallée. Nous commençons l’ascension par la piste qui est assez raide et qui mène en 1h directement à la Crête du Brisou

Comptez en tout 2h de montée.

randonneur sur route
détails fleurs sauvages
panorama mont aiguille
randonneur devant panorama montagnes

installation du bivouac

Spot pour planter la tente

Au niveau de la Crête du Brisou vous avez une surface plane idéale pour planter la tente mais l’endroit manque de point de vue. Nous avons choisi de monter un peu plus haut, à l’arrivée du téléski.

A cet endroit vous avez deux tables de pique-niques, plutôt pratique et quelques zones où il est possible de s’installer. Et pour le coup, la vue est bien plus aérée ! 

bivouaquer en montagne

La règlementation du bivouac en montagne peut variée selon les massifs et les réserves naturelles. Renseignez-vous en amont pour respecter les règles imposées.

Pour le Parc Naturel régional du Vercors, le bivouac est autorisé de 17h à 9h. Il est interdit de faire du feu, de laisser ses déchets ou d’avoir son chien avec soi.

tente éclairée par le soleil
bivouac face au mont aiguille

Notre équipement

Pour ce bivouac nous avions :

– 2 sacs à dos F-Stop Sukha 70L et Lafuma Altiplano 45L

– 1 tente Nemo Hornet 2 places élite

– des duvets 

– des matelas Forclaz autogonflant Trek 500 

– 1 réchaud + ustensiles Quechua

– Des barres de céréales, des compotes, un sachet de soupe

– 1 trousse de premier secours

– 2 t-shirts techniques Lafuma et Odlo 

– 1 polaire Protest

– 2 doudounes Millet et Lafuma

– 2 vestes Simond et Lafuma

– 1 bonnet Kari Traa 

– 1 capuche Smilife

– 2 paires de chaussures de randonnée Millet et Lafuma

– notre équipement photo/vidéo : Z50 + Z7II + nos séries d’objectifs + un trépied + des recharges 

chaussures de randonnée devant tente

coucher de soleil dans le vercors

Une fois la tente et nos affaires installés, nous avons pu nous poser et admirer les dernières lumières du jour.

Nous avons la chance d’avoir un beau panorama à 360° sur les massifs alentours : le Mont Aiguille, Belledonne, les Écrins, la Chartreuse avec la Pinéa et la muraille impressionnante du Grand Veymont. Nous avons l’impression d’être dans la Monument Valley aux États-Unis avec un peu plus de verdure !

Les montagnes du Vercors sont plutôt de gros blocs de pierre arides et rocailleux. Je dois avouer que les caractéristiques du Mont Aiguille ont quelques similitudes avec le Granier en Chartreuse que j’adore, sauf qu’il est plus petit. 

 

De belles lueurs rosées colorent les sommets des Écrins à l’horizon et le Mont Aiguille lors du coucher du soleil.

Nous savourons ces derniers instants de la journée où le seul bruit que nous distinguons est celui d’une chute d’eau vers le Grand Veymont.

pinéa à l'horizon
mont aiguille sous le soleil
montagne et lune
coucher de soleil sur montagne
layers sur montagnes
montagnes roses sous le soleil couchant
mont aiguille sous le soleil couchant
mont aiguille sous le soleil
photographe devant montagnes

nuit étoilée & lumières du matin

Qui dit bivouac face au Mont Aiguille, dit quelques exigences photographiques ! Le réveil sonne une première fois à 2h du matin. Notre objectif : shooter la Voie lactée qui passe juste au dessus du Mont Aiguille ! Un réveil qui pique mais que nous oublions vite au vu de ce qui se dresse devant nous. Pas un nuage et peu de pollution lumineuse, la Voie lactée et le ciel étoilé sont absolument magiques ! 

Nous restons un bon moment à prendre quelques photographies tout en admirant la beauté du ciel. Je m’amuse à repérer mes constellations préférées et nous apercevons même des étoiles filantes.

 

Puis second réveil à 5h. Encore une fois nous ne regrettons pas de nous lever si tôt. Le soleil se lève progressivement derrière les courbes des montagnes du massif des Écrins face à nous. Il illumine petit à petit le Mont Aiguille et le Grand Veymont avant d’arriver sur nous pour réchauffer nos visages.

Mon moment préféré arrive lorsqu’il surgit complètement et baigne le paysage d’une lumière dorée. Avec toutes les fleurs sauvages qui nous entourent la magie opère une nouvelle fois ! Quel bonheur de profiter d’un tel moment !

Voie lactée au dessus du mont aiguille
tente au petit matin
mont aiguille rose
montagnes roses
lever de soleil sur fleurs sauvages
golden hour fleurs sauvages
montagnes et fleurs sauvages
fleurs sauvages golden hour

la crête des alleyrons

Après avoir fait notre bain de lumière dorée et de photographies, nous avalons notre petit déjeuner, replions notre tente et rassemblons nos affaires. Nous profitons encore de la belle atmosphère matinale et de la fraîcheur pour reprendre le sentier du retour. 

Nous empruntons la crête des Alleyrons et nous restons bouche bée face au panorama grandiose sous nos yeux. Le Grand Veymont et les Hauts Plateaux du Vercors sont gigantesques et forment un immense mur de roches ! 

Le chemin débouche ensuite dans une forêt qui nous mène jusqu’au parking du domaine skiable.

randonneur devant montagnes
randonneur sur sentier de montagne
panorama montagnes

Une très jolie randonnée pour faire un bivouac face au Mont Aiguille. Moins connue à notre plus grand bonheur mais qui possède des vues incroyables sur les massifs alentours. Nous reviendrons pour continuer d’exposer le Parc Naturel régional du Vercors !

Et vous, vous connaissez cet endroit ?

liens utiles

– Étapes de la randonnée sur VisoRando

– Prévisions météos sur Météoblue

– État des routes en temps réel sur Itinisère

– Bonnes adresses et idées de séjour sur le site de l’Office de Tourisme du Vercors

Retrouvez toutes mes randonnées dans les Alpes dans cette rubrique

Allons salir nos chaussures dans la boue

Ce manifeste prône un retour à la nature autour d’un tourisme bienveillant. Je vous partage quelques réflexions sur les bonnes raisons de changer nos habitudes de voyage tout en protégeant notre environnement.

La tendance de la dénonciation du tourisme de masse est omniprésente sur internet, dans la presse et dans nos conversations. Certes, c’est un fait, la majeur partie des sites touristiques sont sur-médiatisés, notre empreinte carbone explose chaque année en prenant l’avion, la quête de spots instagramables vus et revus révolutionne les réseaux sociaux… La liste est non exhaustive. 

La réflexion autour d’un tourisme responsable et bienveillant est fondamentale si nous souhaitons préserver notre environnement et continuer à profiter des pépites qui nous entourent.

Ne devrions-nous pas réfléchir à des solutions positives envers nos comportements et nos pratiques ? Pourquoi ne pas changer nos habitudes de voyage ? Pourquoi ne pas créer sa propre expérience et faire de son séjour quelque chose d’unique

Et s’il ne fallait pas plutôt partir à l’aventure en pleine nature pour se rendre compte de notre impact sur elle, sur sa fragilité, sa beauté et ainsi nous sensibiliser ?

Allons salir nos chaussures dans la boue !

les bonnes raisons de changer nos habitudes

PARTIR EN VACANCES | Pourquoi se déplacer rapidement alors que le trajet peut être le voyage ?

Nous vivons dans une époque où tout doit être fait, vu, visité rapidement, avec cette épée de Damoclès au dessus de nos têtes : la peur de manquer de temps. La durée des vacances est courte, nous essayons de trouver le moyen de transport le plus rapide pour accéder à notre destination.

Mais finalement, pourquoi ce trajet ne pourrait-il pas être lui-même le voyage en question ?

 

Nous pouvons décider de prendre le temps, savourer le trajet, y ajouter des étapes, s’arrêter à l’improviste : être itinérant et non vacancier.

Le mode de transport peut être varié et doux : à pied, à vélo, à cheval, en train, en bateau, en canoë… peu importe, du moment que vous partez d’un point A pour rejoindre un point B.

 

En France il existe de nombreux itinéraires connectés entre eux pour parcourir nos régions :

– les GR (60 000km de chemins) : la Corse (20), les Pyrénées (10), la Bretagne (34), le chemin de Stevenson (70), le Tour du Mont-Blanc (TMB)…

– les chemins de Saint-Jacques de Compostelle : le Puy-en-Velay, Vézelay, Tours, Arles et le Piémont Pyrénéen

– les canaux : des Deux Mers, de la Loire, du Rhône, de la Marne…

– les pistes cyclables : le canal du Midi, la Vélodyssée, la ViaRhôna, la Scandibérique…

– les voies de chemin de fer : Baie de Somme, Pays Basque, Clermont Ferrand-Nîmes…

 

Mais nous pouvons également nous créer notre propre itinéraire pour un séjour unique et qui nous correspond !

sentier VTT foret
train rouge crémaillère

PAS BESOIN D’ALLER LOIN | Pourquoi partir à l’étranger alors que la France regorge de pépites ?

 

Nous avons la chance d’habiter dans un pays qui possède une grande varié de paysages et de sites.

Il y a de quoi faire et pour tous les goûts : montagnes aux sommets vertigineux, plages de sable fin ou de galets, falaises, vastes plaines, vallées verdoyantes, lacs, volcans endormis, canyons, forêts de conifères et de feuillus, gorges, cascades, vignobles, sites préhistoriques, villages de caractère, châteaux…

D’une région à une autre, nous pouvons vite être dépaysés

Niveau parc national nous sommes aussi bien lotis : la Vanoise, Port-Cros, les Pyrénées, les Cévennes, les Ecrins, le Mercantour, la Guadeloupe, La Réunion, la Guyane, les Calanques et le Parc national de forêts

Et en parc naturel régional aussi : nous en avons 56 !

 

Alors avec une telle richesse et diversité, nous n’avons pas besoin d’aller loin !

Profitons de notre patrimoine local et enrichissons-nous de notre culture !

sommet montagne

NATURE | Pourquoi aller dans la Creuse plutôt que sur des plages bondées ?

Qui dit vacances, dit calme. Difficile de se reposer allongé sur sa serviette sur une plage du bassin d’Arcachon ou au bord de la Méditerranée en plein mois d’Août.

Ne serait-il pas plus judicieux de partir dans des régions moins prisées mais toutes aussi belles ?

Souvent catégorisées comme être « complètement pommée », « une zone banche » ou « le trou du cul du monde », certaines régions sont aujourd’hui sur le devant de la scène car elles cochent toutes les cases pour des séjours slow et déconnexion :

– être loin de la foule

– séjourner en pleine nature

– se dépayser

– se ressourcer

– être au calme

– découvrir des pépites naturelles et un patrimoine local authentique

– rencontrer des petits producteurs

 

Alors, nous n’hésiterons pas à se tourner vers ces belles destinations en avant première !

vue sur puys
dune du pilat

HÉBERGEMENT | Pourquoi ne pas séjourner dans une cabane en bois en pleine nature plutôt que s’entasser dans un village vacances ?

Nous sommes nombreux à rêver de loger pendant nos vacances dans un cadre naturel isolé, loin des campings surpeuplés et des centres de vacances bétonnés.

Dormir dans une cabane dans les arbres, dans une yourte ou encore dans une cahutte, c’est un ressourcement en pleine nature 100% garanti et une expérience unique.

Les offres d’hébergements insolites et d’éco-gîtes sont de plus en plus nombreuses. Les matériaux utilisés et les équipements sont généralement éco-responsables (bois français, toilettes sèches, panneaux solaires, petits déjeuners avec des produits locaux et bio…).

De plus, l’hébergement se fond dans l’environnement sans le dénaturaliser.

Certains sites vont même plus loin : pas de connexion wifi pour un séjour déconnecté, hors du monde.

Une belle parenthèse pour profiter au maximum de ses vacances sans facteur extérieur perturbateur.

 

cabane en bois forêt

ACTIVITÉS OUTDOORS | Pourquoi rester au bord de la piscine d’un hôtel alors que l’on peut partir à l’aventure ?

Chiller au bord d’une piscine c’est bien, aller crapahuter dehors c’est mieux !

Il existe une multitude d’activités pour partir à la découverte d’une région. A pied, à vélo, à cheval, en canoë, en tyrolienne, en parapente… pour à la fois se dépenser (à son rythme), s’amuser, prendre l’air et voir de jolis sites naturels et culturels.

Les must :

– passer en mode slow et prendre le temps

 éviter d’utiliser des modes de transport polluants pendant d’une journée

– se ressourcer en pleine nature

En plus, il paraît que nous bronzons plus facilement en faisant une activité ! 

Et puis, si nous y tenons vraiment, nous pouvons toujours aller nous baigner en fin de journée.

sentier cheval randonnée
randonneur assis sur tronc d'arbre dans une forêt
VTT bois

CULTURE | Pourquoi se dépêcher alors que l’on peut visiter moins mais mieux ?

 

L’idée est de profiter au maximum des activités et des lieux de visiter dans une zone délimitée, sans limite de temps réelle.

Prendre son temps va nous permettre de :

– connaître davantage la ville, le site naturel ou culturel 

– ne pas manquer les événements locaux (visites guidées, marché, expositions…)

– aller en dehors des sentiers battus et découvrir soi-même des pépites méconnues

– visiter sereinement sans la pression d’un planning chargé

– s’imprégner de l’âme du pays et « vivre » comme les locaux : prendre un café en terrasse sur la place d’un village, aller au marché à la rencontre des producteurs locaux…

– choisir une activité insolite pour découvrir autrement

– se souvenir plus facile de ce que l’on a vu sans en avoir trop en tête

– profiter des belles lumières le matin ou le soir

– se reposer, car c’est quand même les vacances !

 

village dans les montagnes

GASTRONOMIE | Pourquoi partir à la rencontre des producteurs locaux ?

À la recherche de convivialité, de partage et d’authenticité ? Aller chez un producteur n’apporte que du positif !

Le propriétaire nous accueille au sein de son exploitation (agricole, viticole, animale…) et nous raconte son histoire avec passion. Il nous explique en détails son savoir-faire, les étapes de la production de ses produits, de la terre à l’assiette. Très souvent la visite se termine par une dégustation des spécialités de l’établissement.

Certains proposent même de mettre la main à la patte autour d’ateliers ludiques : vendange, cueillette, traite… Pour être au plus proche de la nature et  dans la peau de l’agriculteur.

Les fermes et les propriétés se tournent de plus en plus vers une agriculture raisonnée et bio, qui renforce leur identité et la qualité de leurs produits.

Le plus ? Participer à l’économie locale en achetant et en consommant des produits du terroir en circuit court !

vignes golden light
porc noir

NE PLUS SUIVRE LES TENDANCES | Pourquoi ne pas dénicher son propre spot plutôt que tous faire la même photo instagramable d’un site ?

 

La tendance de prendre la même photographie d’un endroit, pour faire comme les autres et ne pas être « has been » sur les réseaux sociaux est alarmante, d’un point de vue environnemental et social. 

Mais, n’est-ce pas excitant de découvrir soi-même un endroit magique, que peu de personne connaisse ?

Ce privilège d’être dans un lieu unique, seul et hors des sentiers battus est incroyable ! Nous avons l’impression d’être les conquérants du Nouveau Monde, tel Christophe Colomb, à la recherche d’une nouvelle terre promise. Les premiers à la découvrir, à l’admirer, à la préserver. 

Pourquoi ne pas garder pour soi ce jardin secret, découvert au détour d’un chemin, d’une falaise, d’une colline ou d’un sous-bois ? Le plaisir sera d’autant plus grand quand nous y retournerons et que nous y serons encore seuls.

Nous pouvons même nous l’approprier et le considérer comme un « chez nous ». Et qui a envie de voir arriver chez lui des milliers de personne ?

 

Bien sûr, nous pouvons partager quelques photos du lieu pour partager notre expérience mais utilisons la géolocalisation « I Protect Nature » pour le garder confidentiel ! 

pin light

Check list : 10 gestes pour un tourisme bienveillant

– en voir moins mais mieux

– ramassons les déchets que l’on voit en randonnée

– désaisonnaliser une destination : découvrons une région hors saison

– utilisons une gourde en inox plutôt qu’une bouteille en plastique

– utilisons la géolocalisation « I Protect Nature » pour préserver le lieu

– déplaçons nous à pieds, à vélo, à cheval, en kayak…

– achetons des produits locaux chez un producteur

– explorons des lieux méconnus

– déconnectons-nous dans des régions plus isolées, loin de la foule

– logeons dans des hébergements responsables

Et s’il était temps de passer le cap, tous ensemble ? Allons salir nos chaussures dans la boue !

soleil couchant montagne lac

Retrouvez tous les articles autour des démarches éco-responsables ici

Pyrénées | Activités à Hautacam

Située dans Les Pyrénées, la petite station d’Hautacam regorge de nombreuses activités tout au long de l’année. Le lieu est idéal pour pratiquer la randonnée, le bivouac ou encore les levers et les couchers de soleil.

Nous sommes partis quelques jours avec Benjamin à Hautacam, qui est devenu un de nos endroits préférés dans les Pyrénées. Nous l’avions découvert cet hiver lors d’une session lever de soleil que vous pouvez retrouver dans cet article.

Cette fois-ci, nous avons décidé d’aller explorer un peu plus les environs et de passer une nuit en bivouac. Nous avons été très agréablement surpris par la diversité naturelle des lieux : des lacs, des crêtes, des cascades, des points de vues ! 

 

Voilà quelques idées d’endroits à ne pas manquer et d’activités à faire à Hautacam.

la station

Hautacam est l’une des premières stations de ski de la vallée de Luz-Gavarnie. Elle est facilement accessible, été comme hiver, en une petite demie-heure seulement de Lourdes.

Elle possède quelques pistes et elle est très aérée, pas du tout encaissée dans les montagnes comme d’autres stations de la région. Cet avantage permet d’avoir une superbe exposition sur une bonne partie des Pyrénées ! C’est une condition parfaite pour bien admirer un lever et un coucher de soleil.

La station est sur deux niveaux : le secteur Cardouet pour le ski alpin et le mountain luge et le secteur Tramasset et le col de Moulata pour le ski de fond et les départs des randonnées. De quoi faire différentes activités à Hautacam !

randonnée au lac d’ourrec

Nous avons testé cette randonnée au printemps. Prudence car il y a encore beaucoup de névés à cette période.

Le départ de la randonnée peut se faire depuis le col de Tramasset ou depuis le col de Moulata situé un peu plus en hauteur et rapidement accessible à pied ou en voiture par un petit chemin. Attention ce dernier est très cabossé. Une fois au col de Moulata, au bout du parking, un grand panneau sur la droite indique le début du sentier.

La première partie est commune avec la randonnée qui descend au lac d’Isaby. Le sentier principal se divise vite en plusieurs chemins qui longent le versant du Clôt du Serpent. Attention sur cette partie, il faut rester sur les traces qui montent. Au bout de 45 minutes, nous sommes arrivés au point le plus haut de la randonnée : la hourquette d’Ouscouaou (1 872m). La vue à 360° sur les massifs, le Pic du Midi et les lacs en contre-bas est superbe !

Pour atteindre le lac d’Ourrec, il faut redescendre le versant Est de la hourquette sur un sentier qui forme un large lacet. Comptez environ 10 minutes jusqu’au plateau herbeux du lac. Si vous voulez poursuivre la randonnée un peu plus loin, le chemin vous mènera jusqu’au lac Bleu.

Le retour se fait par le même itinéraire.

Informations pratiques

2h

8 kms

D+209m

Points d’intérêt 

Lac de montagne, vue sur le Pic du Midi 

Difficulté 

+ + +

Accès : depuis Argelès-Gazost, suivre la route D13 en direction d’Hautacam

Parking : se stationner au parking du Col de Moulata

Point de départ : Col de Moulata | 1 719m

Point d’arrivée : Lac d’Ourrec | 1 667m

Précautions particulières : en hiver la route est toujours ouverte et les pneus neiges sont admis. Pour connaître l’état des routes en temps réel, n’hésitez pas à consulter le site InfoRoute65 pour les Hautes-Pyrénées.

Nombreux névés au printemps.

randonneur devant montagne
paysage montagne
randonneur devant montagne
sentier randonnée en montagne
refuge de montagne
lac de montagne
detail lac de montagne

bivouac à la hourquette d’ouscouaou

La hourquette d’Ouscouaou est située sur le sentier qui mène au lac d’Ourrec. Sa situation permet d’avoir une très belle vue sur les lacs d’Ourrec et d’Isaby en contre-bas ainsi que sur les sommets alentours, notamment le Pic du Midi de Bigorre

Il y a un petit refuge pour s’abriter si besoin avec 2 lits superposés (sans matelas) et une table. L’espace extérieur est assez plat et vaste pour installer des tentes.

Nous avons trouvé un emplacement face au Pic du Midi et plutôt à l’abris.

 

A savoir, dans cette région il y a beaucoup de refuges non gardés, accessibles toute l’année.

 

Pour bivouaquer dans les Pyrénées, les règles sont strictes :

– être à plus d’une heure de marche d’une route

– la tente doit être montée à partir de 19h et démontée avant 9h

– des aires de bivouacs sont installées sur certains sites et à proximité de refuges

– dans la Réserve naturelle du Néouvielle, le bivouac est autorisé uniquement sur les aires de bivouac aux abords des lacs d’Orédon et d’Aubert

– les feux sont interdits

installation tente bivouac
refuge de montagne
tente face aux montagnes
coucher de soleil montagne

coucher de soleil au col de moulata

Depuis le col de Tramasset (1 615m), le col de Moulata (1 719m) est facilement accessible : soit à pied soit en voiture si la route est dégagée. 

En prenant un peu de hauteur jusqu’au col de Moulata, nous avons face à nous un panorama unique : le Moun Né, le Pic du Midi, la Brèche de Roland de Gavarnie, Cauterets, Lourdes, les vallées de Luz-Saint- Sauveur, d’Argelès-Gazost et du Val d’Azun… Que de grands noms qui nous entourent à 360° !

Le spot est un incontournable pour admirer les levers et les couchers de soleil. Nous l’avons testé cette fois-ci pendant les dernières lueurs du jour. Il y avait énormément de vent et beaucoup de nuages, le spectacle était grandiose avec de splendides couleurs rosées ! 

N’hésitez pas à crapahuter un peu autour du col, vous avez de nombreuses petits pics et crêtes pour s’élever encore plus haut !

randonneur montagne
randonneur devant coucher de soleil
golden hour montagne
coucher de soleil rose
coucher de soleil rose

randonnée au lac d’isaby

Le point de départ de la randonnée est au même endroit que pour le lac d’Ourrec. Nous nous sommes stationnés au Col de Moulata puis nous avons suivi le sentier qui descend jusqu’au lac d’Isaby.

Le cheminement est plutôt rapide et offre de très belles vues sur le lac en contre-bas et sur son ruisseau. Comptez 45 minutes de descente. A mon plus grand bonheur, tout le sentier est tapissé de bruyères dorées.

Une fois au lac, vous pouvez le contourner en partie. Côté gauche où l’on aperçoit quelques cascades, le sentier continue jusqu’aux lacs Dets Plagnous et de Bassias situé un peu plus haut. Côté droit, le ruisseau d’Isaby serpente à travers le plateau. Un très bel endroit sauvage !

Pour rentrer, c’est par le même sentier mais cette fois-ci il faut monter ! Le dénivelé est très raisonnable, le retour jusqu’au col de Moulata est vraiment facile et se fait en douceur.

Informations pratiques

1h30

5 kms

D+105m

Points d’intérêt 

Lac de montagne, cascades

Difficulté 

+ + +

Accès : depuis Argelès-Gazost, suivre la route D13 en direction d’Hautacam

Parking : se stationner au parking du Col de Moulata

Point de départ : Col de Moulata | 1 719m

Point d’arrivée : Lac d’Isaby | 1 589m

Précautions particulières : en hiver la route est toujours ouverte et les pneus neiges sont admis. Pour connaître l’état des routes en temps réel, n’hésitez pas à consulter le site InfoRoute65 pour les Hautes-Pyrénées.

Nombreux névés au printemps.

lac de montagne
rayons du soleil dans bruyères
ruisseau de montagne
ruisseau contre bas
randonneur le long d'un lac
detail eau lac
paysage montagne

la cascade d’isaby

C’est pendant notre randonnée jusqu’au lac d’Isaby que nous avons entendu au loin le bruit d’une cascade. Amoureux des chutes d’eau, Benjamin est parti à sa recherche et l’a trouvé, bien cachée dans la forêt !

Les eaux du lac d’Isaby s’évacuent par le ruisseau d’Isaby qui redescend dans la forêt en formant deux cascades. La première est plutôt petite et inaccessible. Il faut continuer plus bas pour arriver à la seconde qui est aussi beaucoup plus impressionnante.

Nous avons emprunté un chemin herbeux bien tracé avant de bifurquer à travers le bois pour être à son niveau. Vous pouvez suivre le chemin principal qui vous mènera au pied de la cascade.

cascade
ruisseau contre bas
detail cascade
montagne sous le soleil

lever de soleil à pan Harie

Depuis le parking situé tout en haut de la station d’Hautacam, un sentier part le long d’une crête en direction de Pan Harie. Nous l’avons suivi sur plusieurs mètres afin d’avoir une vue à 360° sur les montagnes alentours.

Cet endroit ressemble beaucoup à l’Auvergne, le relief des sommets sont plus arrondis. Les premières courbes des Pyrénées !

Nous retrouvons les mêmes sommets et massifs mythiques qui nous entourent, mais cette fois avec une vue sur le col et le pic de Moulata. Le Moun Né et les Vallées d’Azun, de Luz-Saint-Sauveur et d’Argiles-Gazost sont quant à eux plus dégagés.

En tout cas, je ne me lasse pas de cette vue incroyable sous les couleurs rosés et dorées du matin ! 

lever de soleil montagne
lever de soleil montagne
lever de soleil rose
hautacam
randonneur devant lever de soleil

Et vous, avez-vous déjà testé des activités à Hautacam ?

liens utiles

– Application Photopills pour connaître la position de soleil, les heures des différentes lumières…

– Prévisions météos sur Météoblue

– État des routes en temps réel sur InfoRoute65 (pour les Hautes Pyrénées)

– Bonnes adresses et idées de séjour sur le site de l’Office de Tourisme Vallées de Gavarnie

Retrouvez toutes mes randonnées dans les Pyrénées dans cette rubrique.

Lafuma X Huttopia, séjours 100% nature

Lafuma x Huttopia Réunis pour des séjours 100% nature dans mon projet vidéo. Les deux marques ont les mêmes valeurs et sont sensibles aux démarches éco-responsables. Rétrospective de cette superbe expérience. 

Comme vous le savez, je suis ambassadrice Outdoor Sentinels chez Lafuma depuis presque deux ans. Dans le cadre de ce statut, nous devons proposer des projets tournés autour de la protection de l’environnement.

Travaillant aussi dans le tourisme, j’ai à coeur de sensibiliser les touristes sur cette thématique et sur les séjours responsables. Rassembler deux marques possédant ses valeurs, en une même force, était une évidence : Lafuma X Huttopia est né.

lafuma : s’équiper éco-responsable

Bien s’équiper pour partir en randonnée, en trek ou en activités à l’extérieur est fondamental. Et c’est encore mieux si l’on choisit une marque éco-responsable !

Depuis sa création, Lafuma s’inscrit dans une démarque éco-responsable globale, entre son histoire, ses produits éco-conçus, ses actions et sa communauté. La marque cherche avant tout à réduire son impact et contribuer à la protection de l’environnement.

Elle nous prouve au quotidien qu’il est possible de s’habiller plus responsable, tout en conservant une qualité textile et un confort pour les sorties outdoors plus ou moins rudes. 

Lafuma utilise notamment une isolation thermique en plumes qui bénéficie de la chaleur naturelle, des matières recyclées pour la conception de leurs produits, ou encore le respect du référentiel Low Impact basé sur 2 critères essentiels à l’éco-conception : les matières à faible impact environnemental (au moins 40% du poids du produit est composé de matière à faible impact), et les matières certifiées (au moins 80% du poids du produit doit être certifié BLUESIGN®).

 

Être ambassadrice Outdoor Sentinels 

Nous sommes une quinzaine de photographes, aventuriers, tous passionnés par les grands espaces sauvages, les sports en pleine nature et la protection de notre environnement. Par le biais de nos réseaux sociaux, d’articles blogs, de photos et de vidéos, et de projets nous mettons en avant tout ces aspects qui nous tiennent à coeur, dans le but de sensibiliser le grand public et nos communautés.

Retrouvez mes équipements Lafuma indispensables pour partir en randonnée dans cet article.

randonneur devant montagne
gants buis givres

huttopia : des séjours 100% nature

Huttopia possède 43 sites en France, ainsi qu’aux Pays-Bas, au Canada et aux États-Unis, au cœur d’espaces naturels exceptionnels : entre lacs, rivières, forêts, mers et montagnes

Séjourner chez Huttopia c’est profiter de l’instant présent, revenir à l’essentiel, respirer et décompresser dans de vastes espaces où la nature est omniprésente. Un mode de logement à la fois éco-responsable, slow et confortable.

Les matériaux utilisés à la fabrication sont français, tel que le bois en coeur de Douglas. Il résiste plus aisément au temps sans traitement particulier et se patine doucement. L’utilisation de ce type de matériau renouvelable contribue à la lutte contre l’effet de serre en stockant du Co2 et permet de réduire les émissions dans l’atmosphère.

En villages ou en campings, vous aurez le choix entre des hébergements en toile ou en bois : cabane, cahutte, tente trappeur, canadienne ou bonaventure. Tous s’intégrant parfaitement dans le paysage naturel. Ils possèdent une grande terrasse en bois avec un salon de jardin : un espace idéal pour admirer l’environnement, se poser avec un livre ou partager un bon repas en famille ou entre amis. Des intérieurs chaleureux, cosy, avec des équipements pratiques pour passer des vacances simples et agréables. Dépaysement en pleine nature assuré !

De plus, sur place, les sites Huttopia proposent des activités découvertes et pédagogiques autour de la nature et du sport (VTT électrique, sentiers de randonnée, ateliers enfants…)

cabane en bois forêt
cabane en bois entre les arbres
intérieur terrasse cabane

le projet vidéo

Lafuma X Huttopia ont des engagements forts pour améliorer leur impact sur la natureJ’ai décidé de les rassembler autour d’une vidéo : « Tous dehors ! La nature et l’aventure n’attendent plus« .

Pour moi il était essentiel de mettre en avant les séjours en pleine nature et les activités outdoors à faire au départ de l’hébergement avec des équipements éco-responsables. 

 

Quelques points du cahier des charges :

– une vidéo courte pour une publication sur les réseaux sociaux

– un environnement plutôt forestier qui correspond aux différents sites d’Huttopia

– des prises de vue des hébergements et des scènes de vie

– une mise en avant sur les équipements Lafuma sur les sites et pendant les activités

– des activités outdoors à proximité des sites : randonnées, VTT, canoë

– une collecte de déchets pendant une randonnée pour sensibiliser sur la protection de l’environnement

produits nature
randonneur sur escalier cabane
mug et gourde en foret
randonneur devant cabane
sac de randonnée et mug

le tournage

Le tournage s’est déroulé pendant 3 jours sur deux sites Huttopia : Huttopia Lac d’Aiguebelette en Savoie et Huttopia Dieulefit dans la Drôme. Sur Aiguebelette j’ai principalement shooté les activités outdoor et à Dieulefit les hébergements et les scènes de vie.

Je me suis entourée de Céline Ducrettet, Ludovic Frémondière (tous les deux également ambassadeurs Outdoor Sentinels) et Benjamin Gremen qui ont accepté d’être mes modèles et qui ont fait quelques photos des backstages. Un grand merci à eux d’avoir joué le jeu, ainsi que pour leur patience et leurs précieux conseils !

 

Pour les activités, nous avons testé les VTT électriques en location au village Huttopia à Dieulefit sur les petits sentiers et nous avons fait du paddle et du canoë sur le lac d’Aiguebelette avec Vertes Sensations

Les prises de vue de randonnées ont été tournées sur les hauteurs du lac d’Aiguebelette.

la vidéo

Jeu concours

Pour le lancement de la vidéo et pour annoncer le partenariat sur le long terme entre Lafuma X Huttopia, les deux marques éco-responsables ont décidé de lancer un jeu concours pendant deux semaines, du 14 au 27 mai 2021.

Si vous êtes sélectionnés, vous pouvez gagner :

– deux équipements outdoor homme + femme complets Lafuma = un sac à dos, une veste, un pantalon, une paire de chaussures, un sac de couchage

– un weekend dans un hébergement éco-responsable dans un des villages Huttopia

 

> Pour jouer, c’est sur les comptes Instagram Lafuma ou Huttopia

Vous n’avez plus qu’à vous ressourcer cet été dans l’un des sites Huttopia et faire le plein d’activités outdoors bien équipés avec Lafuma !

Liens utiles

– Équipements pour vos randonnées avec Lafuma

– Séjours au vert chez Huttopia

Mes spots de light préférés en Gironde

J’ai décidé de vous partager mes spots de light préférés en Gironde, à découvrir tout au long de l’année, sous la lumière dorée du matin ou celle d’un coucher de soleil.  

Pour moi, la lumière est l’élément essentiel pour sublimer un sujet. Alors je suis en quête perpétuelle de la light parfaite dès que je vais quelque part ! Même si il faut que je me lève très tôt et faire une randonnée dans la pénombre pour atteindre un spot, je suis toujours motivée car je sais que je serais récompensée par un superbe spectacle.   

Dans cet article je vais vous présenter les différents moments de la journée où la lumière est la plus belle puis je vous parlerais de mes spots light favoris situés à proximité de chez moi en Gironde.

la plus belle lumière

La lumière est la plus belle qu’à certains moments de la journée :

– le matin 30 minutes avant le lever du soleil > l’heure bleue

– pendant le lever du soleil

– le matin 30 minutes après le lever du soleil > l’heure dorée

– le soir 30 minutes avant le coucher du soleil > l’heure dorée

– pendant le coucher du soleil

– le soir 30 minutes après le coucher du soleil > l’heure bleue

 

L’heure bleue apporte une lumière plus froide avec des couleurs rosées alors que l’heure dorée offre des tons orangés et chauds.

Vous l’aurez compris, il faut se lever tôt et/ou se coucher tard pour avoir les plus beaux moments lumineux !

 

Pour ma part, j’ai une préférence pour les lumières du matin : devoir se lever très tôt, être seule sur le lieu, profiter du commencement d’une nouvelle journée, sentir les premiers rayons du soleil sur soi…  Alors que tout le monde peut voir un coucher de soleil !

lac lever de soleil
detail dune light

les lacs d’Hostens

Amoureuse des lacs, ça ne peut être que mon lieu préféré pour aller prendre des photos ! Tout au long de l’année, j’adore arpenter les petits sentiers autour des lacs d’Hostens. Il y a un petit air de Canada très dépaysant ! La végétation est omniprésente : étendues d’eau, fougères, bruyères, pins, feuillus…

Le site naturel de 600 hectares possède 5 lacs principaux et plein de petits marais. Très bien aménagé, vous avez de nombreux chemins à pieds ou en VTT ainsi qu’une zone de baignade l’été avec des activités nautiques.

Les levers de soleil sur les lacs sont particulièrement sublimes ! Je change de spot à chaque fois car chaque lac et marais est assez différent et offre de nouvelles vues. J’aime venir pendant l’automne quand les bruyères explosent de couleurs et que les fougères rougissent sous le soleil.

lac lever de soleil
detail eau lac
detail fougère
lac lever de soleil rose
fougères light

la dune du pilat

Si vous cherchez comme moi un peu d’altitude en Gironde, la Dune du Pilat est le spot light parfait ! Du haut de ses 106m, c’est la dune la plus haute d’Europe et elle offre un panorama superbe sur le Bassin d’Arcachon, le Banc d’Arguin et les forêts de pins. On aperçoit même le phare du Cap Ferret.

Généralement je préfère y aller hors saison pour éviter les flux de touristes. Évitez les couchers de soleil en plein mois d’Août !

 

Je trouve que c’est au petit matin que les lumières sont les plus belles sur la dune. Une fois le soleil sorti au dessus de la forêt de pins, il joue avec les formes du sable sculptées par le vent. Par endroit on a l’impression d’être en plein désert ! J’aime particulièrement jouer avec le soleil et les éléments naturels alors c’est un vrai terrain de jeu pour moi : ondulation, strate, cuvette, petit sommet…

La dune est en perpétuel mouvement avec les marées et le vent, sa forme évolue toujours, ce qui rend les photographies prises sur le moment uniques !

érosion

Faites attention car le site est protégé et est exposé aux phénomènes d’érosion.

Restez sur les chemins déjà tracés pour éviter de fragiliser encore plus la dune et son écosystème !

light sur dune
lever de soleil nuages
pins lever de soleil
lever de soleil nuages
dune du Pilat golden hour

le canal latéral à la garonne

Petit écrin de verdure, le canal latéral à la Garonne suit le fleuve de Castets-en-Dorthe à Toulouse pour rejoindre le canal du Midi qui va jusqu’à la Méditerranée.

Le point le plus proche de chez moi est à 5 kms alors j’y vais régulièrement pour me promener le long des sentiers aménagés. De nombreux cyclistes empruntent cet itinéraire pour relier l’océan et la mer d’Ouest en Est.

La lumière à travers la végétation est toujours douce quelque soit le moment de l’année. Le reflet des arbres dans l’eau est apaisant et offre de jolis miroirs.

canal light
détail fleur
canal golden light

verdelais & le vignoble

Petit village perché sur les falaises sculptées par la Garonne il y a plusieurs millions d’années, Verdelais a la particularité d’avoir une superbe vue sur la vallée. Depuis les hauteurs on peut apercevoir la forêt des Landes et quelques chanceux ont pu apercevoir Les Pyrénées par temps clair.

Un de mes spots light préféré se situe juste après le Moulin de Cussol, vers l’arrivée du chemin de croix. J’y vais plutôt lors des couchers de soleil où la luminosité dorée se diffuse à travers les rangs de vignes.

Châteaux viticoles en contre-bas, vignoble, forêt, champ de blé, patrimoine vernaculaire et vue panoramique, un endroit aux atouts variés !

golden light village
vignes golden light
orges golden light
moulin devant vignes
vigne golden light

les forêts de pin

Les Landes étant un département limitrophe, nous avons déjà en Gironde beaucoup de forêt de pins, surtout en allant vers le Sud. Je me trouve des petits endroits un peu au hasard en me laissant guider par la route.

J’adore aller photographiquer cette végétation au petit matin, surtout en hiver, lorsqu’il y a de la brume et de la rosée. Les rayons du soleil à travers les pins sous la lumière dorée donnent une ambiance d’une telle douce. Le temps semble suspendu à chaque fois !

Attention car il y a souvent des chasseurs qui rôdent dans les parages, alors il faut se signaler (couleurs fluos, sifflet…) et rester sur les routes forestières.

pin light
fougère dorée
pins light

La liste de mes spots light s’agrandit chaque jour mais j’ai préféré vous partager ceux où je vais régulièrement ! J’espère vous avoir inspiré et motivé à vous lever tôt pour aller admirer de belles lumières !

liens utiles

– Traces GPX et idées randos sur VisoRando

– Prévisions météos sur Météoblue

 

Pour retrouver des idées de visites et de randonnées dans la région c’est par ici !

Idées rando dans les Pyrénées en été

Amateurs de randonnée, les sentiers vont être de nouveau praticables, l’hiver étant terminé !  Voilà quelques idées de rando dans les Pyrénées a faire, entre lacs et sommets mythiques pendant l’été. 

Cela fait plusieurs années que je pratique la randonnée et les Pyrénées ont été mon premier terrain de jeu. J’ai arpenté de nombreuses vallées, cols, sommets, lacs et forêts et j’ai toujours apprécié les petits endroits sauvages dont regorgent la région. Un vrai régal ! 

La belle saison arrive à grand pas et nous allons pouvoir rechausser nos chaussures de randonnée ! Pour l’occasion, je vous ai concocté cet article où vous pourrez puiser quelques idées de rando dans les Pyrénées à faire à travers les différentes vallées du Parc National : de la vallée d’Ossau en passant par le massif de Néouvielle dans la vallée d’Aure ou encore par le Val d’Azun.

Certains connaissent ma grande passion pour les lacs : je choisis mes parcours en fonction du critère lac. Vous retrouverez donc dans la liste uniquement des randonnées qui mènent à ces belles étendues d’eau ! 

 

Rappel : Chaque randonneur doit s’assurer des conditions météos ainsi que de son niveau de capacité à faire la randonnée.

les lacs d’ayous, face au pic du midi d’ossau

C’est la rando dans les Pyrénées plus qu’incontournable située dans la vallée d’Ossau. Je l’ai déjà fait deux fois l’été et je ne m’en lasse pas ! Une randonnée, 5 lacs et une vue incroyable sur le Pic du Midi d’Ossau, alias Jean-Pierre : quoi de mieux ? Il se dévoile tout au long de la randonnée, à travers la forêt ou se reflétant dans les lacs. 

La première partie est sur une longue piste qui contourne Bious-Artigues (1422m) avant de traverser une jolie forêt. Le chemin débouche ensuite sur une succession de montées pour atteindre les lacs Roumassot et Miey.

Après 2h de montée, on arrive au célèbre Lac Gentau (1950m). Je vous conseille de contourner un peu le refuge en direction du Col d’Ayous pour prendre de la hauteur, c’est la plus belle vue !

Il faut ensuite continuer jusqu’au Lac Bersau (2082m) avant d’entamer la descente le long du Pic Castérau, où là encore le panorama sur la vallée en contre-bas est très belle. Une fois arrivée en bas de Castérau, longez le gave jusqu’au point de départ.

La rando est un peu longue mais vous pouvez très bien la raccourcir en faisant uniquement l’aller-retour jusqu’au lac Gentau.

 

Si vous voulez en savoir plus sur la randonnée, n’hésitez pas à lire mon article dédié.

Informations pratiques

5h

15 kms

D+660m

Points d’intérêt 

Lacs de montagne, cascades, vue sur le Pic du Midi d’Ossau 

Difficulté 

+ + +

Accès : depuis Laruns, suivre la route D934 en direction de la frontière espagnole, puis au lieu-dit Gabas prendre la D231 à droite

Parking : il y a un petit parking (une quarantaine de places seulement, il faut arriver très tôt le matin pour pouvoir s’y stationner) à côté du lac de Bious-Artigues. Sinon un second parking très grand se situe en contre-bas du lac mais comptez 15 minutes et un D+90m en plus pour accéder au point de départ de la rando

Point de départ : Lac de Bious-Artigues | 1 422m

Point d’arrivée : Lac Bersau | 2 082m

Précautions particulières : une randonnée très fréquentée, arriver tôt de préférence

Pour connaître l’état des routes en temps réel, n’hésitez pas à consulter le site InfoRoute65 pour les Hautes-Pyrénées

 

randonneur devant lac montagne
reflet montagne lac
vue plongeante sur lac avec montagnes
rivière avec pic du midi derrière arbres

SPOT BIVOUAC

Les lacs d’Ayous sont aussi réputés pour être un des plus beaux spots de bivouac de la région. Avec Benjamin nous en avons fait l’expérience et c’est vrai que le lever du soleil face au Pic du Midi d’Ossau qui se reflète dans un des lacs est absolument magnifique ! 

Il y a aussi juste à côté un refuge ouvert toute l’année.

PLUS D’INFOS SUR NOTRE BIVOUAC DANS CET ARTICLE

vue depuis tente montagne
tente devant lac

les lacs d’aumar et d’aubert, au coeur de néouvielle 

Néouvielle est officiellement mon endroit préféré des Pyrénées ! C’est devenu un peu mon QG, je le teste à toutes les périodes de l’année, à différents moments de la journée, et le résultat est le même : je suis complètement amoureuse de cet endroit ! 

Néouvielle c’est plus de 70 lacs aux eaux limpides, des pins à crochets battant des records de longévité et d’altitude, 5 refuges, une biodiversité unique, d’imposants massifs aux arêtes granitiques. Bref, un vrai paradis. Comment ne pas tomber sous son charme ?

La randonnée que je vous conseille et qui va assurément vous dépayser c’est celle qui va jusqu’aux lacs d’Aumar et d’Aubert. Le sentier débute au parking du lac d’Orédon (1880m). L’ascension en lacets est progressive et offre de jolies vues en contre-bas sur le lac d’Orédon pour ensuite déboucher sur les laquettes. Il faut les longer pendant une heure pour arriver aux lacs d’Aumar et d’Aubert.

Avec ses 3091m, le Pic de Néouvielle se dévoile et se reflète dans les deux lacs.

Il y a des airs de Canada vous ne trouvez pas ?

 

Pour avoir plus d’info retrouvez la randonnée dans cet article.

Informations pratiques

3h30

8 kms

D+345m

Points d’intérêt 

Lacs de montagne, vue sur le Pic de Néouvielle

Difficulté 

+ + +

Accès : depuis Saint-Lary Soulan, suivre la route D929 en direction de l’Espagne. Après Tramezaïgues prendre la route qui part à droite vers le lac d’Orédon

Parking : se stationner au bord du lac d’Orédon (payant l’été)

Point de départ : Lac d’Orédon | 1 856m

Point d’arrivée : Lac d’Aumar | 2 201m

Précautions particulières : le sentier comporte d’importantes pierres et racines

Pour connaître l’état des routes en temps réel, n’hésitez pas à consulter le site InfoRoute65 pour les Hautes-Pyrénées

 

pic de neouvielle
randonneur devant lac de montagne
lac avec montagnes en fond et forêt
sentier en montagne
lac avec vue sur montagne

SPOT lIGHT

Une fois aux lacs d’Aubert et d’Aumar, je vous conseille de continuer jusqu’à la Hourquette d’Aubert. La vue à 360° depuis le sommet est incroyable et encore plus lors du lever de soleil : Pic du Midi, Pic de Néouvielle, le Ramoung, les lacs de Néouvielle en contre-bas, un océan de sommets…  

Un conseil : dormez en bivouac aux lacs d’Aubert et d’Aumar pour ne pas vous lever trop tôt !

Vous pouvez trouver toutes les informations nécessaires dans mon article

lac montagne matin
sommets ensoleillés rosés
contraste relief montagne
sommets et lacs rosés matin

SPOT BIVOUAC

Vous avez une zone de bivouac qui a été aménagé au bord des lacs d’Oredon et d’Aubert.

La réglementation est stricte : Néouvielle est situé en plein coeur du Parc National des Pyrénées qui a instauré quelques restrictions autour du bivouac. Pour rappel : votre tente doit être installée, entre 19h et 9h, à plus d’une heure de marche de tout accès motorisé.

Vous pouvez trouver toutes les informations nécessaires sur leur site internet.

le col d’arrious et sa vue sur le lac d’artouste

Retour dans la vallée d’Ossau, avec une rando dans les Pyrénées un peu physique : le col d’Arrious. 

Le sentier commence à travers une très belle forêt où l’ascension se fait en douceur. Au bout de 15 minutes de marche, il faut traverser une passerelle pour franchir le ruisseau d’Arrious. Il suffit de suivre le cours d’eau à travers le vallon jusqu’au col en s’aidant des cairns bien visibles.

Il y a beaucoup d’alternances entre montées en lacets parfois bien raides dans la rocaille et replats. Au bout de 2h de montée, le col est atteint. Je vous conseille de continuer de grimper un peu sur la droite pour pouvoir mieux admirer le lac d’Artouste qui est en contre-bas. La vue est très belle !

Vous pouvez aller jusqu’au lac d’Arrious situé à 5 minutes à droite du col ou descendre tout en bas du lac d’Artouste (30minutes de descente, qu’il faudra ensuite remonter pour le retour !).

Retrouvez l’intégralité de la rando dans cet article.

Informations pratiques

4h

12 kms

D+869m

Points d’intérêt 

Lac de montagne, un bon dénivelé 

Difficulté 

+ + +

Accès : depuis Laruns, suivre la route D934 en direction d’Artouste et de l’Espagne

Parking : se stationner au Caillou de Soques

Point de départ : Caillou de Soques | 1 390m

Point d’arrivée : Col d’Arrious | 2 259 m

Précautions particulières : fort dénivelé, assurez vous de votre niveau et votre capacité en amont

Pour connaître l’état des routes en temps réel, n’hésitez pas à consulter le site InfoRoute65 pour les Hautes-Pyrénées

 

randonneur devant lac brume
sommet ensoleillé brume
vue vallée montagne
ruisseau fleurs sauvages

le lac de montagnon et sa forme en coeur

Une randonnée avec un bon dénivelé mais qui offre une sublime vue sur le Pic du Midi d’Ossau et le lac de Montagnon en forme de coeur.

Le sentier débute à travers une grande forêt pour déboucher au bout de 30 minutes sur une vaste plaine d’alpage. Cette partie-ci grimpe progressivement jusqu’aux cabanes de Cure Deth Cam puis jusqu’au Col de la Taillandère

L’ultime montée est très rocailleuse, raide et particulièrement coriace, il faut bien suivre les traces du sentier pour éviter des passages plus dangereux. Par endroits, l’usage des mains est obligatoire !

L’effort est vite récompensé lorsqu’on arrive au pied du lac de Montagnon, la vue sur les sommets des Pyrénées est sublime.

Si vous voulez un meilleur coup d’oeil sur le lac, continuez jusqu’au Pic de Montagnon (D+170m on n’est plus à ça près une fois lancé je vous assure !) : un 360° sur les Pyrénées et le lac en contre-bas juste magnifique.

 

Plus d’info sur la rando dans cet article.

Informations pratiques

5h

9 kms

D+1 148m

+ D+170 jusqu’au Pic de Montagnon

Points d’intérêt 

Lac de montagne, vue panoramique sur le Pic du Midi d’Ossau

Difficulté 

+ + +

Accès : depuis Aydius, suivre la direction Les Salars par un petit chemin sur 6 kms

Parking : petit parking dans l’herbe aux Salars

Point de départ : Les Salars | 855m

Point d’arrivée : Lac de Montagnon | 2 003m

Précautions particulières

x accès en voiture sur un terrain un peu caillouteux mais praticable > attention la route est réglementée, elle est interdite entre 9h et 19h

x fort dénivelé, assurez vous de votre niveau et votre capacité en amont

x la dernière montée dans la rocaille est très glissante et très raide 

Pour connaître l’état des routes en temps réel, n’hésitez pas à consulter le site InfoRoute65 pour les Hautes-Pyrénées

 

chaussures de randonnée face aux pyrénées au dessus d'un lac
macro fleurs avec pic du midi en fond
sommets pyrénées
panorama montagnes et lac gelé
chemin rocailleux à la montagne

le lac de suyen, une pépite du val d’azun

C’est l’une de mes dernières découvertes et j’ai adoré les jolis points de vue sur le lac de Suyen.

Le niveau de la rando est facile et accessible à tous. Le sentier grimpe en lacets à travers une forêt d’immenses sapins pendant une quinzaine de minutes puis continue jusqu’au lac de Suyen situé au pied du Pourgadou et ses arêtes en W. 

Je vous incite à continuer le sentier en contournant le lac par la gauche. Vous allez arriver à la belle cascade de Doumblas qui alimente le lac. Puis un peu plus loin vous trouverez un refuge et un abris de berger construit en dessous d’un énorme bloc de pierre, appelé la Toue.

 

Plus d’infos pour cette rando dans les Pyrénées dans cet article.

Informations pratiques

1h15

4 kms

D+98m

Points d’intérêt 

Lac de montagne, cascades, vue sur le Balaïtous, refuge traditionnel

Difficulté 

+ + +

Accès : depuis le village d’Arrens-Marsous, suivre la route D105 (passer devant le lac de Tech) 

Parking : se stationner au grand parking situé au bout de la route

Point de départ : Maison du Parc National d’Arrens-Marsous | 1 438m

Point d’arrivée : Lac de Suyen | 1 536m

Précautions particulières : aucune

Pour connaître l’état des routes en temps réel, n’hésitez pas à consulter le site InfoRoute65 pour les Hautes-Pyrénées

 

 

randonneur devant lac de montagne
refuge devant ruisseau
refuge face montagne
cascade dans foret
lac de montagne

autres idées de rando dans les pyrénées

Vallée d’Aspe :

–  le Pic d’Anie | 13,5 kms, 6h30, D+929m

– le lac d’Estaens | 11 kms, 4h45, D+602m

 

Val d’Azun :

– le Pic de Bazès | 6,5 kms, 3h, D+469m

– le lac de Soum | 6 kms, 2h, D+230m

 

Vallée d’Aure :

– le lac de Sarrouyes | 9,5 kms, 5h, D+740m

– le Pic et les lacs de Madamète | 18 kms, 7h30, D+1 250m

Vallée de Cauterets :

– le lac de Gaube (fait une fois en hiver) en continuant jusqu’au pied du Vignemale

– le lac d’Embarrat | 12 kms, 4h, D+661m

 

Vallée de Luz-Gavarnie :

– le cirque de Gavarnie (fait 2 fois en hiver)

Vallée d’Ossau :

– les lacs d’Er | 6,5 kms, 4h30, D+739m

– le lac d’Aule | 8 kms, 4h30, D+765m

– le Pic du Midi d’Ossau | 14 kms, 7h30, D+1 400m

sommet rosé
sommet et lac
herbes sauvages montagne
lac avec forêt sous l'heure dorée

J’espère vous avoir donné quelques idées pour vos prochaines rando dans les Pyrénées cet été, pour ma part je compte bien arpenter le plus possible nos sentiers à travers les montagnes !

liens utiles

– Traces GPX et idées randos sur VisoRando

– Site internet Topopyrénées de Mariano avec un tas de rando dans les Pyrénées classées par thématiques avec de très bon pas à pas et retours d’expérience

– Prévisions météos sur Météoblue

– Conditions d’enneigements dans les stations et les massifs (prévision des chutes de neige, enneigement, avalanche…) sur Skiinfo ou France Montagne

– État des routes en temps réel sur InfoRoute65 (pour les Hautes Pyrénées)

Si vous cherchez une randonnée à faire dans les Alpes ou le Massif Central c’est par ici !