LOIRE | VISITE DE LA FORTERESSE DE CHINON

par | Mar 20, 2018 | Centre Val de Loire, Destinations, France | 0 commentaires

Lors de notre road-trip « Châteaux de la Loire », avec ma sœur nous n’avons pas pu nous empêcher de nous arrêter visiter la forteresse royale de Chinon. Des souvenirs d’enfance ont refait surface et nous avons eu une totale admiration pour ce lieu chargé d’Histoire, si bien conservé.

Un peu d’histoire

Le site de la forteresse est occupée depuis 3000 ans. A l’époque gallo-romaine Chinon est un petit bourg puis, dans le contexte de la fin de l’Empire Romain, le promontoire est fortifié et devient un castrum jusqu’aux époques mérovingienne et carolingienne. 

Au Xème siècle, la forteresse est tenue par les comtes de Blois, grands vassaux du Roi de France. Le premier et le plus puissant d’entre eux, Thibaud Ier dit « le tricheur » devient comte en 942 et fait édifier la première tour en pierre de la forteresse.
Chinon est au centre des possessions continentales du roi d’Angleterre, Henri II Plantagenêt, devenu en 1154 maître d’un empire s’étendant de l’Ecosse aux Pyrénées. Il y entrepose une partie du trésor royal, y séjourne fréquemment et y meurt en 1189. Richard Coeur de Lion devient roi. 

Dès 1200, Jean Sans Terre qui a conscience de l’importance stratégique de Chinon prépare la forteresse à la guerre. A l’automne 1204, les armées du roi de France mettent le siège devant la forteresse. Philippe Auguste prend le château après un siège de neuf mois et y construit la grande tour circulaire du Coudray.

En 1308, une lutte de pouvoir entre le roi du France Philippe Le Bel et le pape Clément V fait rage dans la forteresse.
Puis, Chinon accueille Jeanne d’Arc en 1429. Elle loge dans le donjon du Coudray. 

Au fil des siècles la forteresse est abandonnée au profit de châteaux plus modernes. En 1840 la municipalité demande la démolition des bâtiments en ruine. L’intervention de l’écrivain et historien Prosper Mérimé sera décisive et marquera le début des travaux de restauration.

 

La visite

Passage obligatoire par l’espace boutique/billetterie pour payer nos billets d’entrée, puis nous accédons dans la forteresse. La visite est libre avec un livret que l’on vous remet à l’entrée. Il existe également des visites guidées gratuites ou bien équipées d’un iPad qui comprend différents parcours de visite avec jeux, plan, commentaires historiques et vidéos  pour 3€ supplémentaire.
Pour les gameurs, la forteresse propose également un escape-game « La Chapelle Oubliée » toute l’année !

L’ensemble de la forteresse est relativement bien conservé, nous pouvons arpenter les tours et les anciennes salles. Ces dernières ont été réaménagées avec des diffusions de micro films historiques sur l’histoire de Chinon, des objets d’époque (armures, arbalètes, bijoux…) ainsi que des animations ludiques idéales pour découvrir le site en famille.

J’ai particulièrement apprécié la visite autonome dans l’enceinte de la forteresse, à dénicher des passages « secrets », grimper en haut des tours et admirer la magnifique vue sur la ville et la campagne environnante.

Visiter ce type de châteaux au mois de mars a bien un grand avantage : vous êtes pratiquement seul ! 

Informations pratiques

Horaires : ouvert tous les jours de 9h30 à 17h (jusqu’à 18h et 19h pendant la saison estivale)
 
Tarif : plein tarif 9€ – tarif réduit : 7€

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi…