3 SITES NATURELS EN HAUTE-VIENNE

par | Avr 30, 2019 | Destinations, France, Nouvelle Aquitaine | 0 commentaires

J’ai profité d’un weekend en Haute-Vienne pour découvrir quelques sites naturels : le Mont Gargan, la Tourbière des Dauges et le lac de Saint-Pardoux. Dépaysement assuré et panorama incroyable étaient au rendez-vous.
 

1 | Le Mont Gargan

Culminant à 731m d’altitude et classé au titre des monuments naturels, le Mont Gargan est célèbre pour ses richesses naturelles et historiques.
Un sentier découverte de 2,2 kilomètres (en 1h) permet d’accéder au site et de l’explorer. Le départ se fait au pied d’une magnifique allée de hêtres centenaires qui vous amène au sommet du mont.
Accueillie par la petite chapelle en ruine et par une dense végétation, j’ai eu l’impression de me retrouver hors du temps, perdue en pleine lande écossaise. Une douce luminosité se diffusait sur les cimes des sapins et sur les monts alentours à travers les épais nuages noirs qui défilaient à vive allure. Une atmosphère presque mystique. La comparaison avec les paysages d’Ecosse s’est poursuivit avec cette abondante flore : bruyère cendrée, ajonc, fougère par milliers, recouvrant la lande sèche.

Malgré le temps un peu maussade, j’ai pu apercevoir quelques beaux points de vue sur le plateau de Millevaches, le massif des Monédières et même les Monts d’Auvergne. Le relief s’articule entre un paysage montagnard à l’Est et à l’Ouest par des plateaux plus ondulés. Le Mont Gargan présente alors deux types de paysage très contrastés, entre des forêts de feuillus et des vastes prairies.

Sur un petit tertre, la chapelle Notre-Dame de Bon Secours domine la lande. La vue panoramique sur la région vaut le détour ! 

Informations pratiques

Durée : 1h
Tracé : 2,2 kilomètres 
 
Trajet : À partir de l’autoroute A20, prendre la sortie 42 et suivre le balisage routier qui vous conduira à la Croisille-sur-Briance puis à Surdoux et enfin au sommet du Mont Gargan.
 
Parking : Une aire de stationnement (et ses petits ânes) vous accueille au pied de l’allée des hêtres.

2 | La Tourbière des Dauges

Située dans les Monts d’Ambazac sur la commune de Saint-Léger-la-Montagne, la Réserve Naturelle de la Tourbière des Dauges est intégrée au réseau Natura 2000 notamment pour les nombreuses espèces et milieux naturels qu’elle possède. 

La tourbière est une dépression qui a commencé à se creuser il y a 3 millions d’années. Pendant plus de 10 000 ans, le froid et l’humidité ont empêché la décomposition des végétaux qui ont formé un dépôt très fertile appelé « tourbe ». Celle des Dauges regorge d’une faune et d’une flore remarquables, avec près de 300 espèces de papillons, de coléoptères et d’oiseaux, et des plantes rares telles que la drosera (petite plante insectivore).

Depuis le parking du village, un itinéraire m’a conduit jusqu’au départ des deux circuits découvertes : un premier de 2 km à faire en aller-retour et un second de 5 km en boucle. Arrivant un peu tard et souhaitant photographier la tourbière sous le soleil couchant, je me suis résolue à faire le plus court parcours pour être à temps sur les lieux. 

Le début du sentier, au balisage parfois mal indiqué, longe quelques prairies avant de s’enfoncer dans la forêt pour enfin déboucher sur la vaste tourbière de 200 hectares.
La lumière dorée se reflétait sur les herbes sèches et la lande avant de décliner progressivement pour laisser place à une lueur plus sombre et bleutée sur les marais. Je me suis sentie chanceuse, seule face à ce beau spectacle. Le lieu est complètement atypique : cette vaste zone marécageuse est entière entourée de forêts, comme si elle sortait de nulle part. Et c’est avec stupéfaction que je suis tombée nez à nez avec une quinzaine de chevreuils.

Prévoyez de bonnes chaussures, plus particulièrement des bottes, car la tourbière est gorgée d’eau !

3 | Le lac de Saint-Pardoux

Au cœur d’un site naturel préservé, le lac de Saint-Pardoux est un lac artificiel de 330 hectares, le premier plan d’eau de la Haute-Vienne et deuxième du Limousin. Il est composé de 3 pôles : Santrop (coeur de la station), Chabannes, Fréaudour. 
192 hectares sont réservés aux sports et loisirs (voile, pédalos, canoës…), 88 hectares au motonautisme et 50 hectares à la pêche, de quoi satisfaire toutes les envies !
C’est aussi 3 plages aménagées, parc acrobatique en forêt, tyrolienne qui traverse le lac, jeux aménagés, structures gonflables, parcours santé, terrain de beach volley, terrain de pétanque, piscine, parcours VTT, tennis, tir à l’arc, mur d’escalade, bike park…

Pour les randonneurs, 50 kilomètres de sentiers balisés sont mis en place. Le tour du lac fait à lui seul 24 kilomètres ! Des paysages très variés vous y attendent : lande, bruyère, panorama sur le lac et campagne Limousine.

Possibilité également de se loger (camping et hébergement collectif) et se restaurer sur place.

J’ai profité du soleil couchant pour faire quelques clichés, entre golden et blue hours j’ai été servie. Les couleurs rosées et dorées se reflétant à la surface du lac étaient particulièrement belles. 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi…