CHARENTE-MARITIME | TOP 5 ACTIVITÉS SUR L’ÎLE D’OLÉRON

par | Avr 14, 2020 | Accueil, Destinations, France, Nouvelle Aquitaine | 0 commentaires

Plus grande île française de la Côte Atlantique, l’Île d’Oléron a l’avantage de posséder un patrimoine très diversifié : de nombreuses plages de sable fin, une richesse naturelle intacte avec ses marais et ses forêts, des villages et citadelles de caractère, une gastronomie savoureuse et un vaste terrain de jeu pour la pratique du sport sur terre comme sur mer.

Dans le cadre d’un partenariat avec Huttopia Europe, je me suis rendue sur Oléron pour un shooting photo. J’ai profité de l’occasion pour parcourir l’île de long en large et en travers et découvrir ses petits trésors que je vous partage ici :

 

 

1 | Les villages ostréicoles colorés

Sur Oléron, l’ostréiculture et la pêche sont des activités séculaires, comme en témoignent les nombreux petits ports aux cabanes traditionnelles multicolores. Mes deux endroits favoris : Fort Royer et la Baudissière.

Fort Royer

Dans une zone de marais de 10 hectares, Fort Royer est l’un des ports ostréicoles qui a le plus gardé son aspect typique.
Le village est parsemé de cabanes en bois colorées, disséminées au milieu des claires et des chenaux, attirant tout de suite le regard. Autrefois, elles étaient peintes avec des restes de peintures qui avaient servi pour les bateaux. Elles ont conservé aujourd’hui leurs utilités d’origine de stockage pour les outils et les accessoires nécessaires à l’ostréiculture. Certaines sont décorées avec goût et l’on peut apercevoir de jolis petits bibelots dans l’esprit marin sur le rebord des fenêtres.
J’ai eu du mal à résister bien longtemps pour prendre plein de photos et dénicher quelques idées déco !

A travers les petites cabanes on découvre les métiers autour de l’huître de Marennes-Oléron : les traditions, l’élevage dans les parcs à huîtres, l’affinage dans les claires mais aussi les démarches de protection de cet écosystème fragile.
Différentes visites commentées, des ateliers et des randonnées, notamment pour observer les élevages en mer, sont proposés par l’association du Site Ostréicole et Naturel de Fort-Royer.

La Baudissière

Pour continuer cette découverte ostréicole, j’ai emprunté la Route des Huîtres pour atteindre le chenal ostréicole de la Baudissière. Une fois arrivée sur place, j’ai été encore une fois agréablement surprise par les cabanes colorées positionnées le long du chenal. Elles ont été réhabilitées pour accueillir des artistes et des créateurs qui y pratiquent leur métier et ouvre leurs portes aux visiteurs. Idéal pour trouver un petit souvenir typique : tableaux, lampes artisanales, objets décoratifs, créations textiles…

A travers les parcs à huîtres, on peut aller jusqu’à la pointe de la Baudissière pour découvrir un beau panorama sur la mer et le chenal. Il offre une très belle vue sur le pertuis où la mer se retire à marée basse pour découvrir les parcs à huîtres.

2 | Marcher sur les traces de Vauban à la Citadelle du Château d’Oléron

Le Château-d’Oléron fait partie des sites culturels phares de l’île d’Oléron. Il doit notamment son attrait touristique à l’importante restauration de la Citadelle et aussi à la dynamique engagée par de nombreux artistes et artisans d’art qui redonnent vie à d’anciennes cabanes ostréicoles.
C’est à Pierre d’Argencourt que l’on doit les plans de la citadelle voulue par Richelieu. Elle fut construite sur un plan en damier, avec deux portes. Vauban l’améliora en prolongeant son système de défense. Elle servit surtout de prison avant d’être bombardée en 1945. Restaurée peu à peu, elle abrite aujourd’hui expositions, concerts et de nombreuses animations.

L’accès à la citadelle est libre tout au long de l’année (sauf pendant le festival Jazz en Feux qui a lieu en Août). La vue sur l’océan depuis les remparts est incontournable !
De nombreuses visites guidées y sont organisées : visites traditionnelles, pédagogiques, nocturnes théâtralisées ou en petit train.

3 | Découvrir l’univers du sel au Port des Salines

Le Port des Salines est un écrin naturel labellisé Pôle-Nature qui dévoile l’histoire de la saliculture oléronaise et le savoir-faire du saunier sous de multiples facettes.
L’écomusée propose une découverte de l’univers du sel, le fonctionnement d’un marais salant, la faune et la flore de l’environnement et les outils du saunier. La visite du site se termine bien sûr par une dégustation du célèbre or blanc.
Un sentier d’interprétation en accès libre jalonne le parcours pédestre et explore l’univers du marais salant. Il y a même la possibilité de louer une barque et de naviguer à travers les marais.

4 | Profiter d’une vue panoramique depuis le phare de Chassiron

Le Phare de Chassiron à la pointe Nord de l’île est un de mes endroits préférés sur Oléron .
Faisant face à l’océan avec ses 46 mètres de haut, sa tour noire et blanche se voit jusqu’à 35 kilomètres de jour et son feu à 52 kilomètres par nuit claire. On lui rajouta les 3 bandes noires pour le rendre plus visible de jour dans la brume et pour le différencier du phare des Baleines de l’Île de Ré.
L’ascension des 224 marches vaut largement la peine et offre un incroyable panorama sur l’île, l’océan, la côte continentale et l’Île de Ré.

Ce jour là la météo était un peu capricieuse, les rafales de vent m’ont accueilli au sommet du phare. L’orage arrivant au loin sur l’océan, le bruit incessant du fracas des vagues sur la plage, les rayons de soleil à travers les gros nuages noirs et l’air vivifiant en ont fait un instant magique.

Juste en contre-bas du phare se trouve des petites criques entre les falaises escarpées de l’île : des endroits parfaits pour regarder le soleil couchant.

5 | Les activités outdoors

Surfer sur les vagues

Oléron dispose d’un extraordinaire terrain de jeu avec une côte océanique idéale pour les amoureux des sports de glisse, et une côte est, beaucoup plus protégée qui permettra de plutôt voguer au large du Fort Boyard.
Pour la pratique du surf et du bodyboard, privilégiez les spots sur les bancs de sable de Saint-Trojan-les-Bains, Le Grand-Village-Plage, Vert-Bois ou les Huttes, qui offrent des vagues variées et de qualité.
La pointe de Chassiron sera plutôt réservée aux bons surfeurs et si vous préférez les spots abrités repliez-vous sur Saint-Denis d’Oléron à la pointe des Boulassiers.
Toute l’année, surfeurs, kitesurfeurs et véliplanchistes peuvent pratiquer leur passion sur Oléron car même lors de tempêtes, c’est le seul spot praticable de la Côte Atlantique !

 

Randonnées

Pour les amateurs de slow travel et d’éco-tourisme, Oléron multiplie les initiatives visant à protéger son environnement propice à des vacances éco-responsables. Quoi de mieux que la randonnée pédestre ou l’utilisation d’un vélo, déplacements doux et responsables, pour partir à la découverte d’Oléron ?
Et tout a bien été agencé pour les excursions : des sentiers et des pistes cyclables ont été installés pour parcourir l’ensemble de l’île, en toute sécurité. Le choix de belles randonnées est vaste : en forêt, le long des rangs de vignes, en bord de plage, dans les villages de caractère ou au cœur des marais.

De plus, le territoire est très sensible à la préservation de son environnement : combat contre l’érosion des dunes, collecte des déchets, protection des espèces… Veillez à bien suivre la signalétique des sentiers pour participer à votre tour à la sauvegarde de l’île !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi…