Direction une jolie partie sauvage de l’Auvergne : le Cantal. une session randonnée bivouac au Puy de Peyre Arse pour admirer les lueurs du coucher et du lever de soleil. Un spectacle grandiose !

Le Cantal n’est pas autant connu que le Puy de Dôme mais possède tout autant de superbes volcans et paysages naturels et sauvages. Avec Benjamin, nous voilà partis pour une session randonnée-bivouac au Puy de Peyre Arse.

Culminant à 1806m d’altitude, son nom « pierre brûlée » évoque les roches et les falaises qui forment le sommet. C’est le 3ème plus haut du Massif du Cantal.

Nous débutons la randonnée depuis le lieu-dit La Gravière où il y a un petit parking. Attention il peut être vite saturé, il faudra alors se garer un peu plus en amont.

La première partie se fait le long d’un chemin en pierre sous les arbres, en bordure de prés, jusqu’à une cabane de berger. C’est plat et assez agréable, une bonne mise en jambe pour la suite du parcours. Nous entamons la montée jusqu’au Col de Cabre (1528m) à travers les alpages. Le sentier longe un cours d’eau tout le long. L’ascension est assez raide vers l’arrivée du col mais une fois arrivé au sommet, la vue sur la vallée de la Jordanne, les puys Griou et de Seycheuse et le Plomb du Cantal est magnifique ! 

Le Puy de Peyre Arse est sur notre droite, nous poursuivons nos efforts pour l’ultime montée. Nos sacs à dos bien chargés en matériel photo/vidéo, bivouac et nourriture commencent à bien se faire ressentir sur nos épaules. Le vent se lève ainsi que le froid. 3h d’ascension, nous arrivons à un replat, Benjamin prend les devants jusqu’au sommet du Puy pour trouver un endroit pour planter la tente pendant que je l’attends en reprenant quelques forces. Après réflexion et analyse (environnement, terrain, vue pour les photos…), nous allons bivouaquer un peu plus loin, de l’autre côté du Puy qui est déjà saturé par des tentes.

Nous trouvons l’endroit idéal sur une crête et nous procédons au montage de la tente. Partie difficile sous les rafales de vent qui nous aura bien pris 30 minutes. Le soleil commence déjà à se coucher, nous nous armons de nos appareils photos pour immortaliser l’instant. Face à nous , le célèbre Puy Mary se colore de dorés puis de roses. Quelques nuages se dressent à l’horizon et perfectionnent la scène. Le panorama sous nos yeux nous laisse sans voix. Les massifs du Cantal sont encore plus beaux que ceux du Puy de Dôme, entre hauts sommets et crêtes aux versants vertigineux.

Nous dînons tant bien que mal à l’abris du vent derrière les roches et la tente. La nuit ne fut pas de tout repos avec le vent mais le spectacle qui s’offre à nous au réveil nous fait oublier tout ça.

Une immense mer de nuage surplombe toute la vallée et nous sommes juste au dessus. Le soleil se lève progressivement et illumine les nuages qui jouent avec les sommets en contre-bas. C’est l’un des plus beaux levers de soleil que j’ai pu voir !

Comme quoi, il ne faut jamais désespérer, quelque que soit le prix à payer (ici les conditions météorologiques difficiles), la nature nous récompense toujours !

 

Une fois le soleil haut dans le ciel, nous décidons de redescendre tranquillement par le même sentier. Comptez 2h30 de descente car c’est bien raide par endroit.

Informations pratiques

Distance : 10 kms

Durée : 5h30 aller-retour

Dénivelé : D+730M

 

Parking au lieu-dit La Gravière

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi…

Alpes | Le Mont Sulens

Alpes | Le Mont Sulens

Le Mont Sulens se situe au coeur du massif des Aravis dans les Alpes. Retour sur une jolie randonnée qui mène au...

lire plus