Hautes-Alpes | Exploration des Crêtes de Vars

par | Sep 22, 2021 | Hautes-Alpes, Randonnées | 0 commentaires

Les Crêtes de Vars sont un vaste terrain de jeux pour découvrir les paysages des Hautes-Alpes. Nous sommes partis à leur découverte lors d’un lever de soleil puis en poursuivant notre randonnée.

Si vous venez du côté de Vars dans les Hautes-Alpes, vous devez absolument aller voir les crêtes. Avec Benjamin nous sommes restés quelques jours dans la station, ce qui nous a permis de les découvrir et de bien arpenter les sentiers alentours.

Nous avons aperçu des crêtes de Vars dès le premier jour et nous en sommes immédiatement tombés amoureux ! Avec leurs reliefs arrondis, leurs landes hostiles et leurs sols en granite noir, nous avons l’impression d’être en Ecosse ou en Islande.

Retour sur notre exploration pendant un lever de soleil à la Tête de Paneyron puis en continuant la randonnée vers le lac de l’Étoile.

Informations pratiques

7h

17 kms

D+1014m

Points d’intérêt 

Vue sur le Val d’Escreins, les Ecrins et le Mercantour, crêtes et lacs

Difficulté 

+ + +

Accès : depuis Vars, prendre la D902 vers Saint Paul sur Ubaye. Passer devant le refuge de Napoléon puis le col se situe un peu plus haut.

Parking : se stationner au grand parking sur la droite au col

Point de départ : Col de Vars | 2 108m

Point d’arrivée : Tête de Paneyron | 2 785m

Précautions particulières :

la route est fermée en période hivernale, se renseigner en amont

– la dernière partie de l’itinéraire a été faite hors des sentiers battus. Le chemin est indiqué sur les cartes IGN mais il est peu visible et manque d’entretien sur place

Lever de soleil à la tête de paneyron

Ascension à la frontale jusqu’au Paneyron

Avec un lever de soleil indiqué à 7h, nous sommes partis à 4h pensant que nous aurons 3h de marche. Parés de nos indispensables frontales, nous commençons l’ascension. La première partie est plutôt facile, nous suivons un sentier qui mène jusqu’à une cabane de berger. Prudence aux troupeaux et patous qui peuvent être dans les parages. Nous en avons fait les frais ! Nous savions qu’ils étaient là et malgré avoir fait un large détour, les chiens ont commencé à nous aboyer dessus. En pleine pénombre, nous n’avons pas fait les malins.

La partie suivante mène sur le sommet d’une crête pour qu’ensuite nous longeons la crête de Vallon des Prises pour grimper jusqu’au sommet de la Tête de Paneyron. Sur ce tronçon, le dénivelé se fait bien sentir par moment.  

Je ne sais pas si c’est l’impatience d’arriver en haut ou la nuit qui nous fait marcher plus vite mais nous sommes arrivés avec une heure d’avance ! Nous patientons alors tranquillement, sans visibilité, complètement dans le brouillard, en espérant qu’il se retire vite ! Chacun sa technique pour passer le temps : Benjamin fait des aller-retours pour ne pas prendre froid, quant à moi je m’allonge et me met un documentaire animalier du National Geographic !

itinéraire - Partie 1

2h | 4,39kms | D+668m

tête de paneyron la nuit
crêtes dans les nuages au petit matin

Golden hour dans la brume

Notre patience et nos prières ont fonctionné. Contre toute attente, le premier rayon du soleil perce entre les nuages et le spectacle commence. Passionnés par les temps nuageux et brumeux, je peux vous dire qu’on est servis ! 

La lumière dorée se diffuse à travers la brume qui danse le long des arêtes des crêtes. En se dispersant, les nuages laissent apparaître les cimes des sommets du Val d’Escreins ressemblant aux Dolomites version miniature. Nous avons l’impression que le paysage prend feu ! Tout se passe très vite, nous capturons ses instants précieux pour les garder en mémoire le plus longtemps possible. En contre-bas la vallée est bien bouchée alors nous profitons d’une jolie mer de nuages.

Avec la brume derrière nous dans la vallée, un halo lumineux se crée autour de nous ! C’est une gloire : une ou plusieurs séries d’anneaux colorés autour de l’ombre portée d’un objet (ici nous) sur un nuage ou dans du brouillard. La diffraction est à l’origine des anneaux colorés avec notamment l’anneau extérieur rouge. Le retour des rayons est produit par réflexion sur les gouttes d’eau. Le phénomène est absolument magique !

rayon de soleil sur crête
randonneurs avec auréole
soleil dans les nuages
crête entourée par les nuages
lever de soleil dans les nuages
photographe sous la golden hour
sommet tête de paneyron
randonneurs sur crête
crête et nuages

randonnée vers le lac de l’Étoile par les crêtes

Cheminement à travers les crêtes

Nous redescendons jusqu’au col juste en dessous de la Tête de Paneyron puis nous prenons la direction Est pour longer les crêtes. À partir de là, ça se corse, nous entamons une descente bien raide sur 120m en suivant des barrières à moutons pour ensuite remonter le même dénivelé en face.

Et ce n’est que le début ! Nous enchainons une série de montagnes russes sur deux kilomètres avant d’arriver au lac de l’Étoile. Nous passons devant un petit lac à mi-chemin avec une vue splendide sur les crêtes de Vars.

Pour le coup nous avons le temps d’admirer le paysage tout en faisant notre cardio ! La brume se dissipe enfin complètement et nous pouvons voir la grandeur du vallon et toutes ses crêtes. Celle de la Selle est particulièrement sublime avec ses différentes tonalités. Nous l’emprunterons pour le retour.

vue val d'escreins
randonneur face aux crêtes
lac entre les crêtes
crêtes de vars
panorama crête

Le lac de l’Étoile

Après une bonne heure de marche, nous arrivons au lac de l’Étoile. Situé à 2 755m, au point de rencontre entre plusieurs crêtes, il possède une très belle couleur bleue grise avec des reflets orangés sur les bords.

Il ressemble beaucoup à un lac volcanique, positionné entre les reliefs arrondis des crêtes en granite qui font penser à de la cendre. La brume refait son apparition et sublime un peu plus le paysage face à nous.  

lac de l'étoile
detail lac de l'étoile

itinéraire - Partie 2

3h | 6,63kms | D+ 806m

retour au col de vars hors des sentiers battus

Le long de la crête de la Selle

Pour le sentier retour, nous décidons de faire une grande boucle pour rejoindre le col de Vars. Nous redescendons le premier vallon pour rattraper la crête de la Selle que nous longeons entièrement.

L’itinéraire est bien indiqué et offre encore de très beaux points de vue sur les montagnes alentours, bien dépaysant. Comptez une heure pour la traversée.

montagne dans la vallée
relief crête
flore sauvage

S’aventurer hors des sentiers battus

Arrivés au bout de la crête nous descendons à travers la lande vers la ferme qui est en contre-bas sur notre gauche. Nous passons devant elle avant de prendre le large chemin en terre qui permet de contourner la Pointe de Châtelret par la droite.

Nous arrivons sur un lac artificiel et prenons sur la gauche en direction de la cabane des Prises. Pour éviter de descendre jusqu’au refuge Napoléon et longer une bonne partie de la route, nous décidons de ne plus suivre de chemin initial et couper par des petits sentiers parallèles indiqués sur notre carte.

L’accès à la cabane des Prises est facile, c’est après où ça devient plus compliqué. Nous perdons pas mal de temps car les sentiers ne sont plus du tout visibles et entretenus. Nous traversons des champs, enjambons des ruisseaux, suivons les passages des animaux pour éviter les herbes hautes qui nous arrivent à la taille. Malgré tout, nous arrivons à rattraper la route au niveau de l’hélisurface. Nous avons réussi à trouver notre chemin uniquement grâce à notre application IGN qui nous géolocalise en même temps que l’on avance.

randonneur hors des sentiers battus
marmotte dans son terrier
vue vers le col de vars
cabane de berger

Arrivée au col de Vars par les lacs

Ravis de retrouver enfin la civilisation (qui l’eut cru !), nous terminons la randonnée en longeant la départementale qui mène au col de Vars. Il y a des petits sentiers de l’autre côté de la route qui évite de se frôler aux voitures.

Sur le chemin nous passons devant deux très jolis lacs.

Il nous aura fallu 4h de descente pour rejoindre le parking du départ.

itinéraire - Partie 3

7h | 17kms | D+1014m

lac de montagne
lac de montagne avec fleurs devant

Cette randonnée à traverser les crêtes de Vars est assez longue et plutôt physique, avec une succession de montées et descentes pour aller de crêtes en crêtes. Mais le jeu en vaut largement le coup ! La vue panoramique depuis la Tête de Paneyron sur le Val d’Escreins est incroyable.

Nous reviendrons !

liens utiles

– Étapes de la randonnée sur VisoRando

– Prévisions météos sur Météoblue

– État des routes en temps réel sur Inforoute05

– Bonnes adresses et idées de séjour sur le site de l’Office de Tourisme de Vars

Retrouvez toutes mes randonnées dans les Alpes dans cette rubrique

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi…