Découvrir le Coeur du Bassin d’Arcachon

Le Coeur du Bassin d’Arcachon regorge de pépites naturelles et culturelles : entre bord de rivière, forêt de pins, ports ostréicoles aux cabanes colorées et plages. 

Si je vous dis Bassin d’Arcachon vous pensez aux sites les plus connus : les cabanes tchanquées, les longues plages océanes, la Dune du Pilat et le Cap Ferret. Mais ce n’est qu’une petite partie du territoire ! 

Situé sur les communes de Mios, Biganos, Audenge et Lanton, le Coeur du Bassin est situé tout à l’Est et il a la chance d’être encore très bien préservé. Lors de ma première visite, je ne pensais pas du tout être sur le bassin !

Le secteur possède des réserves naturelles où la faune et la flore de la région prolifèrent et il y a plein de petits ports et de plages peu antropisés, sans que l’on soit les uns sur les autres. Un gros point positif !

Je vous partage quelques sites incontournables à découvrir lors de votre futur séjour sur le Bassin d’Arcachon.

 

Découverte réalisée dans le cadre d’un reportage photographique rémunéré pour l’Office de Tourisme Coeur du Bassin.

Les bords de leyre

Surnommée la « Petite Amazone », la Leyre prend sa source dans les Landes et parcours 115 kilomètres pour se jeter dans le bassin d’Arcachon.

Son delta couvre 3 000 ha et possède de nombreux marais et prés salés où des centaines de milliers d’oiseaux migrateurs font halte chaque année. Pour les amateurs, le Parc Ornithologique du Teich se trouve juste à côté.

La végétation est omniprésente sur tout le long du parcours de la Leyre. Son tracé délimite le Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne. C’est un véritable havre de paix avec un riche écosystème : d’un côté des pins, de la bruyère et des fougères, et de l’autre les bords de la rivière regorgeant de faune aquatique et de feuillus.

Pour partir à sa découverte :

– à pied : de nombreux sentiers de randonnée sont aménagés à travers les Landes et la Gironde

– en canoë : surement la meilleure façon, se laisser porter par le courant et se ressourcer en pleine nature. De nombreux loueurs de canoë se situent en bord de Leyre.

Gros coup de coeur pour cet endroit 100% naturel avec un dépaysement garanti !

Le site est à découvrir au petit matin avec la lumière dorée et la légère brume au dessus de l’eau.

Difficile d’imaginer qu’à quelques kilomètres les touristes sont collés les uns aux autres sur la plage ! 

leyre au matin
canoe sur leyre
enfants bord de leyre

Biganos  

Le port et ses cabanes colorées

Biganos est célèbre pour son joli port et ses petites cabanes en bois tout autour. Autrefois, elles servaient aux pêcheurs de lieu de rangement pour leur matériel de pêche. Il ne s’agit pas de cabanes ostréicoles car la culture de l’huître est impossible dans cette partie du Bassin.

Avant d’être un site classé en 1990, l’huile de vidange servait pour peindre les façades des cabanes. Aujourd’hui, niveau couleur, il y en a pour tous les goûts et chacun s’approprie sa cabane préférée !

cabanes colorées port andernos
famille à vélo devant port
famille devant cabanes colorées
enfants à vélo
enfants à vélo devant cabane

Le sentier le long de la Leyre

Je vous conseille de faire le tour du port par la gauche pour accéder à un sentier pédestre (accessible aussi à vélo) pour aller en bord de Leyre. Le chemin longe la rivière sur plusieurs centaines de mètres pour vous ramener ensuite vers le port.

Si vous avez un petit creux en court de route, il y a quelques tables de pique-niques.

enfants à vélo devant rivière
enfants à vélo

audenge

Le port et son bras de mer

Le port, à la fois ostréicole et de plaisance donne accès directement sur le bassin grâce à un bras de mer. Les cabanes de pêcheurs en bois apportent une touche colorée au port. Certaines cabanes sont des lieux d’exposition ou des restaurants pour déguster les célèbres huîtres de la région.

N’hésitez pas à aller jusqu’au bout de la jetée car la vue sur le bassin d’Arcachon est superbe !

bras de mer port
cabanes ostréiculteurs
port audenge

Le Domaine de Certes et Graveyron

Le Domaine de Graveyron est un espace naturel sensible protégé, situé au Coeur du Bassin d’Arcachon. Au XIXème siècle il servait de réservoirs à poissons. Le domaine cherche avant tout à préserver cette nature sauvage, où se rencontre eau douce et eau salée

Des sentiers de randonnée permettent de partir à la découverte de ce site naturel très dépaysant où règne un air de savane. Tout au long du cheminement, ouvrez l’oeil pour apercevoir des oiseaux migrateurs et une riche faune et flore locale. 

 

Le départ des randonnées s’effectue depuis le port d’Audenge : boucles de 5 à 12 kilomètres.

marais certes

Le bassin de baignade

Ce bassin servait autrefois au désenvasement du port. Aujourd’hui c’est une vaste piscine d’eau de mer, idéale pour combler les envies de baignade lors des marées basses en saison estivale. Son eau est renouvelée partiellement à chaque marée.

Elle détient le record de la plus longue piscine extérieure d’eau de mer d’Europe avec ses 170 mètres.

Le bassin comprend plusieurs niveaux de profondeur, dont pour les enfants car ils ont pieds dans toute la zone.

bassin de baignade audenge

Cassy 

Le port ostréicole

Le port de Cassy est l’un des plus dynamiques de la région. Il y a de quoi faire entre son activité ostréicole, ses restaurants, sa poissonnerie, sa capitainerie, son aire de jeux, sa plage et son sentier côtier !

Très souvent, des pêcheurs et ostréicoles s’activent devant leurs cabanes en bois, bassins d’huîtres et pinasses : le bateau traditionnel à fond plat du bassin d’Arcachon.

 

Je vous conseille de faire le grand tour du port pour l’admirer depuis les marais. 

bateaux port cassy
cabane port cassy
port ostréicole face au bassin
détail piège huitre
port ostréicole

Le sentier en bord de bassin

Si vous avez envie de vous promener un peu plus loin, un très beau sentier de randonnée contourne le port et vous mène vers un chemin en bord de bassin. Les sentiers littoraux sont nombreux dans le Coeur du Bassin d’Arcachon. Cette partie permet de relier Cassy au Domaine de Certes par le Sud.

Vous êtes entre plages, marais et bord de mer : un paysage varié et très différent au fil des saisons. 

randonneurs sentier bassin
coeur du bassin paysage
marais coeur du bassin
marais port cassy

les plus belles plages

La plage Suzette : en pleine nature

Située à proximité du port de Cassy, la plage Suzette est un véritable écrin de nature.

Entre marais et forêt, l’environnement est calme et la plage est peu fréquentée. L’endroit parfait pour se reposer et déconnecter !

 

A la recherche d’un peu d’ombres ? De nombreux arbres bordent la plage et apportent un brin de fraîcheur lors des chaudes journées estivales. 

plage coeur du bassin

La plage de Taussat : en famille

Vous êtes plutôt à la recherche d’une plage pour vous baigner ? Je vous conseille d’aller à celle de Taussat. Elle est idéale pour vos sorties au bord de l’eau en famille : entre sable fin, zones ombragées et baignade surveillée.

La plage est réputée pour être bien exposée au vent. Il y a un club de voile pour prendre des cours ou louer un catamaran, une planche à voile ou un optimist.

famille qui marchent sur la plage
famille jeux sur la plage

la forêt des Landes de Gascogne

Le Coeur du Bassin d’Arcachon a aussi la chance d’avoir sur son territoire une partie du Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne. Pour les amoureux des balades en forêt, de longs sentiers entre pins, lagunes, fougères et bruyères cendrées vous attendent ! Toute une flore et une faune très variées et souvent protégées, prospèrent dans le parc et dans ses nombreux sous–bois.

Bien qu’elle soit d’origine naturelle sur plusieurs endroits de la côte, la forêt des Landes a été massivement plantée à partir de la seconde moitié du XIXème siècle. Elle occupe 90% du territoire du parc !

Coup de coeur pour les petites lagunes de la Sablière à voir avec les belles couleurs matinales d’automne. Les lagunes sont souvent cachées au coeur du massif forestier, il en existe environ 1000 dans l’enceinte du parc, alors pourquoi pas partir à leur découverte ?

soleil dans pins
randonneurs dans les pins
aiguille pin
bruyère
lac et pin
randonneurs foret de pin
randonneurs dans foret

Vous l’avez compris, le Coeur du Bassin d’Arcachon est très varié ! Entre forêt, marais et mer, petits ports ostréicoles, cabanes colorées et plages de sable fin, il y en a pour tous les goûts.

Mais tous se rejoignent autour d’un même point : se déconnecter en pleine nature.

Envie de venir quelques jours dans la région ? 

liens utiles

– Prévisions météos sur Météoblue

– Les horaires des marées du bassin 

– État des routes en temps réel sur Infotrafic

Si vous cherchez d’autres découvertes en Nouvelle-Aquitaine c’est par ici !

Route Pyrénéenne | Ancizan – Payolle

En voiture ! Direction Ancizan et Payolle. Partez à la découverte de cette belle route pyrénéenne qui sillonne entre alpages, forêt, montagnes aux courbes arrondies et lac !

Les Pyrénées possèdent de très jolies routes de montagne qui vous permettent d’accéder à des cols (en été uniquement) et à des points de vue incroyables !

Avec Benjamin nous avons emprunté la route qui part d’Ancizan pour rejoindre le lac de Payolle. Une petite virée de 20 kilomètres, très dépaysante : en temps de brume, le paysage a des airs écossais et la lumière à travers les nuages offre de beaux contrastes !

Informations pratiques

30 min

voiture

20 kms

D+760m

Points d’intérêt 

Lac, Pic du Midi de Bigorre, alpages

Route 

D 113

Accès : depuis Saint-Lary, suivre la route D929 en direction de Lannemezan, puis dans le bourg d’Ancizan tournez à gauche en direction de la Hourquette d’Ancizan.

Parking : à la Hourquette d’Ancizan, au lieu-dit Camoudiet et au lac de Payolle

Point de départ : Ancizan | 734m

Point d’arrivée : Lac de Payolle | 1 139m

Précautions particulières : A savoir, la route est fermée l’hiver, selon les conditions d’enneigement. Se renseigner en amont auprès de l’office de tourisme. 

Pour connaître l’état des routes en temps réel, n’hésitez pas à consulter le site InfoRoute65 pour les Hautes-Pyrénées

la Hourquette d’Ancizan  

Le départ de la route Ancizan – Payolle se situe dans le bourg d’Ancizan. Elle grimpe progressivement à travers la montagne, entre virages, forêts et cyclistes. Prudence ! Nous sommes arrivés en une dizaine de minutes au point le plus haut de l’itinéraire : la Hourquette d’Ancizan (1 563m).  

Une bergerie montre l’arrivée à la hourquette et un petit parking se trouve juste après. Stop obligé.

La vue panoramique sur la vallée face à nous est sublime et vertigineuse ! De vastes alpages en contre-bas sont peuplés par chèvres, vaches et chevaux. Les sommets du massif de l’Arbizon nous entourent et, lorsque la météo est clémente, le Pic du Midi de Bigorre se situe juste devant !

Nous pouvons admirer la route qui sillonne de la vallée que nous allons emprunter pour continuer vers Payolle.

panorama montagne et alpage
route vers payolle
fleur sauvage
troupeau dans un alpage
brume sur montagne

Le lieu-dit Camoudiet

Après avoir dépassé les alpages de la Hourquette d’Ancizan, la route traverse un petit bois pour ensuite remonter et arriver au lieu-dit Camoudiet.

Nous nous retrouvons dans le creux d’une nouvelle vallée où, de nouveau, nous sommes entourés par les vaches, les ânes et les chevaux qui broutent dans les prés. Des petites cabanes sont parsemés un peu partout, certaines sont utilisées pour la traite des vaches. Il est possible d’acheter du fromage sur place.

Avec cette brume, nous avons l’impression de nous retrouver en pleine lande écossaise. La similitude est frappante ! Entre les formes arrondies des montagnes, l’environnement naturel humide, les couleurs brunes et vertes de l’herbe des alpages et le contraste de lumière du soleil filtrant à travers les nuages, ça se ressemblent énormément.  

Un beau dépaysement !

cabane en bord de route
panorama route entre ancizan et payolle
cabane alpage
ane sur la route
cabanes alpage

le lac de Payolle 

Puis nous poursuivons la route Ancizan – Payolle en passant sous une partie boisée pendant plusieurs kilomètres. De nouveau le décor change radicalement.

La forêt, composée principalement de conifères, est plutôt sombre, ce que rajoute un peu plus de caractère à l’atmosphère mystique que nous avons avec la brume ! Nous adorons !

 

A la sortie du bois, nous nous retrouvons nez à nez avec le lac de Payolle. Surnommé le petit Canada des Pyrénées, nous comprenons vite pourquoi avec tous ses sapins autour ! Le Pic du Midi de Bigorre se dresse tout juste derrière et c’est splendide !

Il est possible de faire le tour du lac à pied et de nombreux sentiers de randonnée partent d’ici. Le site propose également des activités familiales et sportives tout au long de l’année (balade à poney, chiens de traîneaux, raquettes, pêche, paddle…)

ane dans un pré
route en foret
detail branches sapin
lac de payolle

quelques idées de routes pyrénéennes

Pour ne pas rester sur votre faim, voilà quelques idées d’autres routes dans les Pyrénées qui possèdent de beaux points de vue ainsi que des intérêts culturels et naturels :

– D918 vers le Col d’Aspin : c’est la route qui vous permet de rejoindre Payolle à Ancizan toute l’année

– D918 vers le Col du Tourmalet : la mythique route au pied du Pic du Midi de Bigorre

– D934 vers le Col de Pourtalet : il vous mène jusqu’à la frontière espagnole et vous êtes au pied du Pic du Midi d’Ossau

– D618 vers le Col de Peyresourde : un peu parcours dans la vallée du Louron

– D918 vers le Col du Soulor : en plein coeur du Val d’Azun, la route est ouverte toute l’année

Col du Tourmalet

Pourtalet

Col du Pourtalet

Cette route Ancizan – Payolle est l’une de mes préférées dans les Pyrénées. Elle est peu empruntée, les gens passent plutôt par le col d’Aspin pour gagner du temps, à mon plus grand bonheur ! Gros coup de coeur quand la météo est couverte.

Avez-vous une route de montagne favorite aussi ? 

liens utiles

– Prévisions météos sur Météoblue

– Conditions d’enneigements dans les stations et les massifs (prévision des chutes de neige, enneigement, avalanche…) sur Skiinfo ou France Montagne

– État des routes en temps réel sur InfoRoute65 (pour les Hautes Pyrénées)

Si vous cherchez une randonnée à faire dans les Pyrénées c’est par ici !

5 VISITES A FAIRE DANS LA VALLÉE DE LA DORDOGNE

La Dordogne est célèbre pour la richesse de son patrimoine culturel et son histoire. Zoom sur 5 sites à faire dans la vallée de la Dordogne, dans le Périgord Noir.

Qui dit Dordogne dit châteaux médiévaux sur leurs promontoires rocheux, villages typiques accolés aux falaises, balades en canoë, grottes ou, pour les plus gourmands, foie gras.

Retour sur mes 5 lieux préférés et incontournables situés dans le sud du département, dans le Périgord Noir.

Le Château de Beynac

Château le plus connu du Périgord, il fût construit en 1115 par les barons de Beynac sur une falaise vertigineuse à 152mIdéalement placé au pied de la Dordogne, le village et le château ont prospéré grâce à cette situation stratégique et au commerce fluvial. Les gabarres qui transportaient des noix, du bois ou encore du vin, devaient payer un droit de passage pour poursuivre la route vers Bordeaux. Au cours de la Guerre de Cent Ans, il sert de place forte française, la Dordogne servant de frontière entre la France et l’Angleterre.

Je débute la visite du château et je suis impressionnée par la grandeur des lieux. J’accède à plusieurs pièces où tapisseries et mobiliers d’époque Renaissance sont exposés : salle des gardes, cuisines, salle des états du Périgord où se réunissaient les barons. Le superbe escalier Renaissance qui donne sur un patio et la barbacane sont à voir. Le donjon carré accolé au logis est la partie la plus ancienne du château.

La vue panoramique sur le château et les environs depuis la terrasse de l’éperon est superbe, avec juste en face le Château de Castelnaud. 

Vous l’aurez surement reconnu, la forteresse a servi pour le tournage de nombreux films, notamment les Visiteurs, Jeanne d’Arc et bientôt The Last Duel, le dernier film de Ridley Scott qui sortira en 2021. D’où le fait qu’elle soit si bien conservée !

Informations pratiques

Horaires : tous les jours de 10h à 19h

Tarif : 9,50 € pour la visite libre 

Durée de la visite : 1h

Site internet

vue beynac canoe
tapisserie et meuble renaissance
escalier renaissance
vue dordogne
vue chateau depuis village
vue depuis tour
escaliers
façade chateau avec vue
barques contre bas

Où MANGER ?

Le Petit Jardin

Un cadre super charmant et cosy, entouré d’une végétation luxuriante : vignes, massifs, fleurs… J’ai pris le Beynac Bol : une salade avec du concombre, des tomates, du quinoa, du magret de canard, un oeuf et en dessert la traditionnelle tarte aux noix qui était succulente !

Ici les produits sont frais et locaux. Ils proposent aussi des crêpes et des glaces.

 

salade perigord
jardin restaurant
gateau noix

Les Jardins de Marqueyssac

Je suis arrivée à Marqueyssac à l’ouverture du parc et j’ai ainsi pu profiter seule de la tranquillité et du calme pendant une bonne quinzaine de minutes. Un vrai bonheur !
Construit sur un promontoire rocheux, le château, une demeure du XVIIIème siècle, est également ouvert à la visite. Sa toiture est faite avec un matériau typique de la région appelé la lauze (tuile de pierre) et elle pèse plus de 500 tonnes.
En contre-bas j’aperçois les 150 000 buis centenaires taillés à la main, dominant la vallée. Les jardins sont labellisés jardin remarquable et c’est largement mérité. Le travail minutieux pour avoir un tel rendu est énorme. La vue panoramique sur le Château de Castelnaud au loin à travers les pins et les buis sublime l’ensemble. Une atmosphère romantique et douce s’émane des lieux, je ne peux que succomber.

Après mettre aventurée à travers les buis par les petits sentiers aménagés, je décide d’aller jusqu’au belvédère (800m depuis le château). Entouré de verdures et longeant les falaises rocailleuses, le cheminement est très agréable avec de jolis points de vue sur la vallée de la Dordogne, des cascades, des cabanes en bois, des rocailles et une abondante végétation assez méditerranéenne.
A 192m d’altitude et à 130m au-dessus de la rivière, j’arrive face au panorama du belvédère. La vue est juste incroyable et c’est surement la plus belle du Périgord ! D’ici j’aperçois les châteaux de Beynac, Castelnaud et Fayrac ainsi que les villages classés parmi les plus beaux de France : la Roque-Gageac et Domme. En contre-bas la Dordogne sillonne le long des champs et des impressionnantes falaises.

Une fois mettre régalée visuellement, je poursuis la visite du site et je me retrouve dans un partie plus humide et forestière. Le parcours qui permet de découvrir les 22 ha des jardins fait 6km.

Informations pratiques

Horaires : tous les jours | juillet/août de 9h à 20h – avril/mai/juin/septembre de 10h à 19h – février/mars/octobre de 10h à 18h – novembre/décembre/janvier de 14h à 17h

Tarif : 9,90 € pour la visite libre 

Billet jumelé avec le Château de Castelnaud : 19 €

Durée de la visite : 1h30

Site internet

jardin buis
détail buis
jardin buis et demeure
panorama dordogne
fenetre cabane vue
allées buis dans forêt
vue sur dordogne
vus castelnaud buis
vue dordogne et falaises
buis et demeure
détail buis allée

Domme

Classée parmi les Plus Beaux Villages de France, la bastide a été construite en 1281 sur une falaise à 215m dans un but défensif.
L’entrée dans le village se fait par la Porte des Tours aux deux demi-tours. Des Templiers y furent emprisonnés et réalisèrent sur les murs des gravures encore visibles aujourd’hui.
J’ai particulièrement aimé les ruelles végétalisées et les devantures aux pierres dorées des boutiques joliment décorées quand on se dirige vers le cœur de la bastide par la Grand-Rue.

Au sous-sol de la halle se trouve une grotte naturelle à concrétions où abondent stalactites et stalagmites.

Depuis les remparts, aux bords des falaises, la vue sur la vallée de la Dordogne est très belle. On peut y admirer Beynac, Montfort et La Roque-Gageac. 

porte remparts
ruelle village
ruelle village
façade village
fleurs village
panorama dordogne
boutique village medieval

Le Château de Castelnaud

Construit au XIIème sur un éperon rocheux, le Château de Castelnaud est l’exemple parfait d’une fortification médiévale : remparts, logis, tours, chemin de ronde, donjon, mâchicoulis, haute et basse cour.

Du côté anglais pendant la Guerre de Cent Ans, il est repris par l’armée française en 1442 et restitué à la famille de Caumont, les propriétaires d’origine. Il fût abandonné à la Révolution, devenu carrière de pierres puis il est restauré jusqu’en 2012.

La forteresse domine la vallée de la Dordogne avec face à lui le château de Beynac. N’hésitez pas à prendre un peu de hauteur en grimpant dans les tours pour avoir une très belle vue sur la région.

Le château loge le musée de la guerre au Moyen-Âge qui possède une belle collection d’armes, armures et machines de guerre. Une jolie découverte de la vie quotidienne de cette époque avec également un jardin médiéval et des animations proposées par l’équipe du château. 

Informations pratiques

Horaires : tous les jours | juillet/août de 9h à 20h – avril/mai/juin/septembre de 10h à 19h – février/mars/octobre de 10h à 18h – novembre/décembre/janvier de 14h à 17h

Tarif : 10,90 € l’été et 9,90 € l’hiver pour la visite libre 

Billet jumelé avec les Jardins de Marqueyssac : 19 €

Durée de la visite : 1h

Site internet

vue chateau depuis village
musée guerre
exterieur chateau cour
vue remparts
façade chateau avec vue
exterieur chateau vegetation
fenetre chateau
exterieur chateau
remparts chateau

La Roque-Gageac

Classé parmi les Plus Beaux Villages de France, c’est le 3ème village le plus visité après le Mont-Saint-Michel et Rocamadour. La Roque-Gageac a cette particularité d’avoir ses habitations collés entre les falaises et la Dordogne. C’est vraiment impressionnant à voir ! 

La promenade est très agréable, les maisons ont toutes des tuiles brunes en lauze et des façades en pierre aux couleurs ocre et sienne. Le Manoir de Tarde domine le village avec ses deux corps de logis accolés à la tour. C’était l’ancienne résidence des évêques de Sarlat.

Gros coup de coeur pour la partie végétalisée vers l’église et son clocher-mur : bananiers, cactus, dattiers, palmiers offrent un décor totalement exotique !

palmier
maisons dans roche
vue village depuis dordogne
dattier
bananier
ruelle vegetalisée

ACTIVITÉS 

Session canoë avec Canoë Dordogne

J’ai fait le parcours de 9km depuis la Roque-Gageac jusqu’au Château de Milandes. C’est celui qui vous permet de découvrir les principaux châteaux de Beynac, Castelnaud, Fayrac et Milandes. J’ai mis 1h30 en faisant uniquement quelques pauses photos.

Beaucoup de monde sur la première partie jusqu’à Beynac, après c’est beaucoup plus calme et le paysage est plus sauvage !

 

Tarif : 17 € par personne

Le retour se fait en bus toutes les heures donc il faut bien calculer son coup !

vue canoe castelnaud
fleurs rivière

Vous l’aurez compris, en Dordogne, dès que l’on prend un peu de hauteur, les vues panoramiques sur la vallée et son riche patrimoine culturel sont sublimes !

Cet été, profitons de découvrir nos belles régions ! 

Alpes | Pralognan, rando en raquettes

Direction Pralognan la Vanoise pour une rando en raquettes à travers la forêt de la petite station de ski familiale, en plein coeur du parc national de la Vanoise.

Pralognan-la-Vanoise est une station à taille humaine, très familiale et qui possède un charme fou ! Elle est entourée par les sommets imposants de la Vanoise et offre de très beaux points de vue.

Avec Benjamin, nous sommes partis faire une petite rando en raquettes à travers la forêt de Pralognan-la-Vanoise : le sentier du Barme des Chèvres

Un circuit court et facile, idéal pour les familles !

Informations pratiques

1h30

3 kms

D+220m

Points d’intérêt 

Forêt, Parc National de la Vanoise

Difficulté 

+ + +

Accès : depuis Albertville prendre la direction de Moutiers par la N90, puis à Moutiers suivre la D915 jusqu’à Pralognan-la-Vanoise

Parking : au bout de l’impasse du lieu-dit Les Granges

Point bas : 1 410m

Point haut : 1 473m

Précautions particulières : en hiver la route est toujours ouverte et les pneus neiges sont admis. Pour connaître l’état des routes en temps réel, n’hésitez pas à consulter le site Savoie Route pour la Savoie.

 

début de la randonnée

C’est parti pour une rando en raquettes à Pralognan ! Juste à l’entrée du village, nous prenons la direction du lieu-dit Les Granges et nous garons au bout de l’impasse où quelques places de parking sont disponibles.

Le sentier de la randonnée démarre juste en face, à côté des tables de pique-nique.

Nous chaussons nos paires de raquettes et commençons à cheminer à travers la forêt de sapins. Il a neigé toute la nuit, le paysage autour de nous est totalement blanc et il règne un calme intense. Nous ne percevons que le bruit de nos raquettes s’enfonçant dans la poudreuse. Une légère brise fait virevolter quelques flocons de neige au dessus de nous et le soleil émet une douce luminosité à travers les troncs des conifères. Un vrai décor féerique !

Une petite montée en douceur.

vers le panorama sur pralognan et le petit marchet

A la patte d’oie, nous décidons de tourner à gauche pour poursuivre dans les bois. A partir de cet endroit le sentier fait une boucle.
La vue se dégage sur les sommets de la Vanoise, avec face à nous le Petit Marchet. Le panorama est vraiment magnifique. De la brume s’agrippe aux contreforts des montagnes, donnant au décor une atmosphère mystique comme je les aime.

Une fois la boucle terminée, nous redescendons par le même sentier qu’à l’aller

Comptez un peu moins d’1h30 pour parcourir l’ensemble du circuit.

Cette rando en raquettes à Pralognan offre de très belles vues sur les sommets de la Vanoise et elle est accessible pour tous ! Un endroit très féérique dès que les flocons recouvrent les sapins.

BONNE ADRESSE | LE LODGE FAMILY DU CAMPING LE CIANS

J’ai débuté la nouvelle année en faisant étape au Camping Le Cians à Beuil pour un séjour en plein coeur du massif du Mercantour. Julie, la propriétaire du camping, m’a accueillie quelques jours pour le shooting photo de son tout nouveau Lodge Family, une très jolie découverte !

Entouré par les montagnes aux sommets enneigés et situé en pleine nature, le complexe possède 12 hébergements insolites. Vous avez la possibilité de loger dans une bulle, une roulotte, une cabane, un lodge, un chalet et même une petite caravane vintage !

Pour ma part j’ai séjourné dans leur nouveau lodge family, tout en bois et ultra chaleureux. Il possède une grande entrée qui ouvre sur un espace cuisine et sur un vaste salon/salle à manger. La cuisine est très bien équipée : cafetière, lave vaisselle, réfrigérateur, vaisselle… Il faut par contre apporter avec soi quelques aliments essentiels (sel, poivre, huile, sucre…). 
J’ai eu un coup de coeur pour le mobilier du salon ; les canapés aux couleurs chatoyantes sont confortables et design, et les luminaires offrent une jolie ambiance cosy à la pièce. Un espace idéal où se reposer après une bonne journée de ski !
L’espace nuit possède un lit superposé pour les enfants et une chambre double séparée avec un lit king size. Sans oublier la salle d’eau attelant la cuisine.

Moi qui raffole des maisons en bois, je suis sur un petit nuage ! J’ai toujours apprécié la convivialité d’une cabane, son aspect cocooning et l’esprit reflété de la montagne. L’odeur du bois neuf enivre mes narines, il ne me reste plus qu’à m’emmitoufler dans le plaid et savourer l’instant.

Au sein du camping vous avez une petite épicerie avec des produits bio et locaux ainsi qu’un espace restauration notamment pour les petits-déjeuners. Vous pouvez aussi vous détendre dans le bain nordique mis à disposition (accès toute l’année, 60€ l’heure).
Emplacement camping-car et tente disponible également.

Niveau activités, il y a de quoi faire dans les alentours ! A quelques kilomètres, la station de ski de Valberg possède de nombreuses pistes (les remontées mécaniques peuvent vous amener jusqu’à 2000m d’altitude où un sublime panorama sur le Mercantour vous attend !), des sentiers de randonnée (en raquettes ou en ski de fond l’hiver) sont parsemés un peu partout, de la moto neige pour les sportifs, des auberges pour les gourmands pour déguster des recettes concoctées avec des produits du terroir, mais aussi de l’accrobranche, du golf ou des parcours VTT.

Je ne peux que vous recommander ce lodge en bois 100% cocooning au Camping Le Cians, que ça soit au niveau de la qualité, la propreté, l’environnement et la convivialité du lieu. Un séjour qui m’aura permis de découvrir le Mercantour et de profiter de quelques levers/couchers de soleil sur les montagnes. Seul hic ? Qu’il n’y ait pas assez de neige !

Encore un immense merci à Julie pour sa gentillesse et son accueil !

Informations pratiques

Camping Le Cians
Route du col de la Couillole
06470 BEUIL

04 93 02 57 29
campinglecians@yahoo.fr
Site internet

Ouverture : toute l’année
Tarif : 140 € la nuit pour le lodge family

PARTIR EN ROAD-TRIP DANS LES ALPES

Dans le cadre de mon partenariat avec Lafuma, je vais passer mes vacances d’été dans les massifs alpins. Je profite de cette occasion pour faire un petit road-trip de deux semaines à travers cette région que je ne connais pas du tout.

Je compte partir à la découverte des Alpes françaises du côté de Chamonix, arpenter les paysages somptueux de la Suisse et faire une escale culturelle à Turin et dans le Nord de l’Italie, pays que j’affectionne beaucoup depuis plusieurs années. 
Un programme que je vous raconterais plus en détails à mon retour : 100% nature, randonnées, couchers de soleil sur lacs, tourisme urbain, mers de glace, célèbres sommets (Mont Blanc, Cervin, Mont Rose…) et conférence/retrouvaille avec toute l’équipe d’ambassadeurs Lafuma Outdoor Sentinels pour l’Opération Montagne Responsable du samedi 7 septembre ! Une journée d’action et de sensibilisation, entièrement dédiée à la protection de nos terrains de jeux outdoor préférés.
Le départ approche à grand pas, tout est presque prêt ! J’ai tellement hâte ! 
Vous trouverez ci-dessous la carte avec les points d’étape de mon voyage et les randonnées prévues. Je verrais directement sur place pour les autres activités et visites.
En attendant, je vous propose quelques conseils pratiques  si vous souhaitez découvrir également cette région !

 

LE ROAD TRIP : 16 jours : du 31 août au 15 septembre 2019

OU : En France : la Savoie et la Haute-Savoie
         En Suisse : le Valais et le Vaud
         En Italie : Turin, la Vallée d’Aoste et le Piémont

 

GÉOGRAPHIE : les Alpes c’est 1200 km de montagnes dont 82 sommets à plus de 4000m d’altitude, dont le Mont Blanc, le plus haut d’Europe avec ses 4809m !

 

QUAND PARTIR : toutes les saisons conviennent même si il y fait assez froid l’hiver, surtout dès que vous prenez un peu d’altitude. L’été et l’automne sont idéals pour les randonnées et l’hiver plutôt pour le ski.

 

COMBIEN DE TEMPS : deux semaines suffisent pour découvrir une grande partie de la région, plus ça devient un peu cher, surtout niveau hébergements et transports.

 

COMMENT Y ALLER : pour l’aspect pratique j’y vais en voiture mais pas mal de compagnies aériennes desservent Turin pour une quarantaine d’euros. Pour Genève ça grimpe un peu plus vite par contre. Tout est assez cher en Suisse.

 

CIRCULER EN VOITURE :
– pour les autoroutes suisses il faut se procurer une vignette à coller sur le pare-brise du véhicule pour pouvoir les emprunter sans avoir une amende. Et il ne vaut mieux pas rigoler avec les suisses ! J’ai acheté la mienne sur le site internet de Easytrip pour 36,50 € (rajouter quelques frais de port) et je l’ai reçu en 4 jours. Vous pouvez sinon en acheter sur place avant de passer la frontière dans les stations services ou à la douane mais ça sera un peu plus cher. Elle a une durée d’un an. 

– attention en Italie la circulation est très réglementée dans les grandes villes comme à Turin. Impossible de rouler dans le centre AVEC ses fameux ZTL : zona traffico limitado. Des panneaux les signalent mais ils sont souvent petits… Les caméras de surveillance postées aux quatre coins des rues ne vous rateront pas par contre si vous entrez dans la ZTL et relèveront votre plaque d’immatriculation ! L’amende monte jusqu’à 100€ par infraction. Des parkings gratuits sont situés en périphérie et la ligne du métro vous amènera en plein coeur historique.

– si vous souhaitez faire quelques économies pour passer les frontières franco-italiennes et franco-suisses, et éviter les tunnels du Mont-Blanc (56,90€ A/R) et de Fréjus (57,90€ A/R), passer par les cols. Vous perdez à peine une demie-heure !

– en Italie les panneaux signalent les autoroutes en verts et les routes nationales/départementales en bleus.

– dans les deux pays il faut circuler avec les phares allumés, même la journée.

 

ESSENCE : en Italie l’essence est plus cher qu’en France (1,65€) alors qu’en Suisse le coût est moindre (1,42€). Attention en Italie, il existe encore des stations services avec 2 prix pour chaque carburant. L’un c’est vous qui vous servez, l’autre c’est le pompiste. Les stations « FAIDATE » (fait le toi-même) sont maintenant bien signalées. Le diesel porte le même nom, pour le 98 c’est Senza Piombo et le 95 est vert. A savoir, les cartes de paiement étrangères ne passent pas en libre service. Il faut souvent inscrire le montant souhaité avant de payer et prendre l’essence.

 

TRANSPORTS EN COMMUN : en Suisse il est très facile de se déplacer en train. La compagnie SBB couvre tout le réseau ferroviaire qui est connecté à une multitude de bus.
La majeure partie des sites naturels sont accessibles par téléphériques ou petits trains.

A Turin, le métro et les lignes de bus desservent très bien le coeur historique.  

 

HÉBERGEMENT : par rapport aux coûts excessifs des hébergements suisses, j’ai choisi de me loger à proximité de la frontière, côté Italie. J’ai trouvé de nombreux Airbnb vraiment pas cher et super mignon !

 

DÉCALAGE HORAIRE : pas de décalage horaire

 

MONNAIE : € en France et en Italie et CHF (franc suisse) en Suisse : 1CHF = 0,92€ (en août 2019)

 

MODE DE PAIEMENT : possibilité de payer en euro même en Suisse. Les cartes bancaires passent partout, sauf dans certaines stations services italiennes où il faut payer en liquide. Pour les retraits d’espèces, frais d’1€ au bout du 6ème retrait.

 

PAPIERS D’IDENTITÉ : carte d’identité ou passeport

 

TEL/WIFI : avec mon forfait Orange tous les frais sont déjà inclus. 

 

ÉLECTRICITÉ : prise électrique de type F/L en Italie et de type J en Suisse, prévoir un adaptateur et une multiprise. 

 

SÉCURITÉ : dans les zones touristiques attention aux pickpockets. 

MORBIHAN | LA CÔTE SAUVAGE DE QUIBERON

Si vous aimez l’air vivifiant de la mer et les éclats d’embruns, la côte sauvage de Quiberon en Bretagne est faite pour vous ! J’affectionne plus particulièrement cet endroit pour sa beauté naturelle et ses points de vue panoramiques sur les falaises de granite.

Sublime trait d’union entre le Morbihan et le Mor Braz, la presqu’île de Quiberon s’avance dans l’océan Atlantique où s’étire une côte sauvage aux paysages vivifiants. Elle s’étend sur 8 kilomètres depuis la Pointe du Percho jusqu’au Château Turpault. Propriété du Conservatoire du littoral, elle est sans cesse tourmentée par la mer et les vents. Même par temps calme, les vagues viennent se fracasser bruyamment sur les falaises escarpées, provoquant des jaillissements d’écume. Depuis des millénaires, l’érosion y a façonné d’innombrables criques, récifs, grottes et arches qui ne se dévoilent bien souvent qu’à marée basse.

Le paysage de la côte sauvage s’est modelé au gré des mouvements tectoniques et se transforme en permanence. Les falaises obliques déchirées par les houles ainsi que la taille des gros galets montrent la puissance et la force colossale des éléments naturels.
Quelle que soit la saison et la météo, la côte sauvage de Quiberon accroche le regard et marque les esprits. Tous les sens sont en éveil : un spectacle visuel magique, le bruit du fracas des vagues sur les rochers, les gouttes d’écume qui éclaboussent ou encore le parfum de la mer agitée.

Pour découvrir la côte sauvage, empruntez la route côtière jalonnée de nombreuses aires de stationnement et longez le sentier côtier piétonnier.

La luminosité sur les falaises à perte de vue est unique et si photogénique. Cet endroit reste un de mes spots préférés tant les couleurs, le temps et l’océan peuvent changer en quelques instants et devenir tout aussi extraordinaires.
Niveau météo, j’ai eu de la chance de pouvoir profiter du ciel bleu puis d’un ciel plus couvert, un joli contraste ! Je me suis arrêtée à Port Bara et à Porz Stang où j’ai pu m’amuser à photographier les courbes rocheuses de la côte et l’eau turquoise.

La marée étant montante, je n’ai pas pu accéder à certains sites célèbres tels que l’arche de Port Blanc ou la grotte de Port Bara. Ce n’est que partie remise et une bonne excuse pour revenir une prochaine fois !

MORBIHAN | GR 34 : LE TOUR DE L’ÎLE AUX MOINES

 Île la plus célèbre et la plus grande du Golfe du Morbihan, l’Île aux Moines possède un patrimoine naturel et historique assez incroyable. Elle est surnommée la perle du Golfe et ce n’est pas pour rien ! Sa forme en croix, ses ruelles fleuries, ses eaux turquoises, ses petites criques et ses dolmens offrent un dépaysement garanti.

Un sentier côtier de 17km a été balisé pour faire le tour de l’île en 5h environ, pour découvrir toutes ses richesses.
Le départ se fait depuis l’embarcadère où de nombreux bateaux relient l’île au continent.

La première étape vous mènera jusqu’à la pointe du Trec’h, la plus au Nord de l’île, où d’importantes carrières de granit gris s’y trouvaient autrefois. La vue sur Arradon (côté continent) est vraiment belle. En passant par le port Miquel, vous arriverez ensuite à l’anse du Guéric, entre des chênes centenaires et une des nombreuses petites fontaines qui possèdent l’île.

En direction du sud, un petit arrêt par le bourg pour se restaurer et où vous pourrez prendre en photos les jolies maisons bretonnes en pierre et en toit de chaume.

A quelques pas se trouve le cromlec’h le plus important de la région : le site de Kergonan. Il s’agit d’une enceinte composée de 24 menhirs debout alignés en forme de fer à cheval. Aucune interprétation quant à son utilisation par nos ancêtres n’a été arrêtée. Les scientifiques s’accordent sur l’absence de sépulture autour de pierres mais pour eux il existe plusieurs hypothèses : repère astronomique, calendrier des saisons, lieu de culte… 

Vous poursuivrez le cheminement serpente le long de la côte où de magnifiques panoramas sur les anses et les petites baies vous attendent. Une partie 100% nature, où la fraîcheur des zones boisées est appréciée. Petit coup de coeur pour la plage du Goret et ses eaux aux couleurs paradisiaques.

La dernière partie du sentier vous amènera à la Grande Plage, célèbre pour ses cabines de plage colorées. Au bout de la plage vous traverserez le Bois d’Amour avant de rejoindre l’embarcadère. A cet endroit les courants maritimes sont assez dangereux et les manœuvres des bateaux souvent difficiles.   

Au gré du cheminement, j’ai été subjuguée par la beauté des paysages, si changeants en quelques mètres parcourus. La sérénité et le calme des lieux permettent de profiter de cette découverte toute en douceur et de prendre un bon bol d’air !   

Informations pratiques

ACCÈS :
Pour y accéder à l’île vous avez deux solutions :
– traversée en 5 minutes par navette depuis Port-Blanc (départ toutes les 30 minutes)
– faire le tour du Golfe en vedette (1h30 environ selon les compagnies) avec un arrêt sur l’Île aux Moines

 

RANDONNÉE :
Distance : 17km
Durée : 5h
Dénivelé : +40m
Des bornes repères indiquent le sentier à suivre.

 

INFORMATIONS :
Le bureau d’information touristique se trouve sur le port et est ouvert tous les jours d’avril à septembre de 9h30 à 13h et de 14h à 17h15 et en juillet/août de 9h30 à 18h.

PAYS BASQUE | LE SENTIER DU LITTORAL

De retour d’un long weekend dans le Pays Basque, je tenais à vous partager un endroit immanquable dans cette belle région : Talaia, le sentier du littoral.

Si vous êtes en quête de panoramas grandioses et vues sublimes, contrastés entre montagnes et océan, ce sentier est pour vous ! En l’empruntant, vous pouvez rejoindre à pieds Bidart à Saint-Sebastian en Espagne, soit 54 kilomètres. Vous avez quatre principales étapes : Saint-Jean-de-Luz, Hendaye, Hondarribia et Pasaia.

Le spectacle est incroyable tout le long de la côte : la houle qui vient se fracasser contre les falaises, les grèves et les petites criques de sables et à l’horizon les sommets des Pyrénées dont la Rhune, le plus connu dans le Pays Basque.

J’ai eu un gros coup de coeur pour une petite crique située entre le jardin botanique et la pointe Sainte-Barbe de Saint-Jean-de-Luz.

Et vous, avez-vous un endroit préféré au Pays Basque ?