Alpes | Bivouac face au Mont Aiguille

Bivouac face au Mont Aiguille : un moment magique sous les lumières du coucher et du lever du soleil, dans un décor incroyable, idéal pour découvrir le massif du Vercors.

Avec Benjamin nous sommes partis pour la première fois dans le Parc Naturel régional du Vercors pour bivouaquer. Cela faisait un moment que nous voulions découvrir ce massif et le célèbre Mont Aiguille aux airs de Monument Valley !

Après plusieurs recherches, nous avons décidé d’aller dans un endroit bien moins connu que celui du Pas de l’Aiguille, premier spot bivouac de la région, où tout le monde fait la même photo du Mont Aiguille et du petit lac à son pied. Innovons et partons plutôt à la découverte d’endroits moins médiatisés ! 

Dernier check météo et sacs à dos prêts, nous prenons la route jusqu’au point de départ de la randonnée à Gresses-en-Vercors qui nous mènera jusqu’à la Crête du Brisou

Informations pratiques

3h

5 kms

D+379m

Points d’intérêt 

Vue sur le Mont Aiguille, le Grand Veymont, la Chartreuse et les Écrins

Difficulté 

+ + +

Accès : depuis Grenoble, empruntez l’A51 jusqu’à la sortie 13, puis rejoignez Saint-Paul-lès-Monestier et prenez la D8 jusqu’à Gresses-en-Vercors. Allez jusqu’au domaine skiable. Comptez 50 minutes de route.

Parking : se stationner au grand parking situé au bout du domaine skiable de Gresses-en-Vercors

Point de départ : Domaine skiable de Gresses-en-Vercors | 1 295m

Point d’arrivée : Crête du Brisou | 1 674m

Précautions particulières : aucune, la route est bien accessible

randonnée jusqu’à la crête du brisou

Départ de la randonnée

Une fois la voiture stationnée et nos sacs sur le dos, nous commençons la randonnée en nous dirigeant vers le départ du téléski du Blavet. Nous empruntons le sentier sur la droite qui monte progressivement à travers une petite forêt, tout en suivant le téléski. À l’arrivée du téléski, nous nous retrouvons à une intersection. Nous avons deux possibilités :

– longer le téléski des Alleyrons en passant par la piste rouge Les Myrtilles

– prendre le sentier à droite qui monte à travers la forêt puis qui longe la crête des Alleyrons

Nous choisissons la première option par la piste de ski pour revenir le lendemain matin par la crête et ainsi faire une boucle.

 

Le téléski des Alleyrons

Nous traversons une clôture pour rejoindre le pied du téléski. A cette période les herbes sont assez hautes et le sentier moins visible car il y a encore peu de passage. Nous nous guidons en voyant au loin le téléski des Alleyrons. Le panorama qui nous entoure est superbe, en particulier la vue en contre-bas sur la station et la vallée. Nous commençons l’ascension par la piste qui est assez raide et qui mène en 1h directement à la Crête du Brisou

Comptez en tout 2h de montée.

randonneur sur route
détails fleurs sauvages
panorama mont aiguille
randonneur devant panorama montagnes

installation du bivouac

Spot pour planter la tente

Au niveau de la Crête du Brisou vous avez une surface plane idéale pour planter la tente mais l’endroit manque de point de vue. Nous avons choisi de monter un peu plus haut, à l’arrivée du téléski.

A cet endroit vous avez deux tables de pique-niques, plutôt pratique et quelques zones où il est possible de s’installer. Et pour le coup, la vue est bien plus aérée ! 

bivouaquer en montagne

La règlementation du bivouac en montagne peut variée selon les massifs et les réserves naturelles. Renseignez-vous en amont pour respecter les règles imposées.

Pour le Parc Naturel régional du Vercors, le bivouac est autorisé de 17h à 9h. Il est interdit de faire du feu, de laisser ses déchets ou d’avoir son chien avec soi.

tente éclairée par le soleil
bivouac face au mont aiguille

Notre équipement

Pour ce bivouac nous avions :

– 2 sacs à dos F-Stop Sukha 70L et Lafuma Altiplano 45L

– 1 tente Nemo Hornet 2 places élite

– des duvets 

– des matelas Forclaz autogonflant Trek 500 

– 1 réchaud + ustensiles Quechua

– Des barres de céréales, des compotes, un sachet de soupe

– 1 trousse de premier secours

– 2 t-shirts techniques Lafuma et Odlo 

– 1 polaire Protest

– 2 doudounes Millet et Lafuma

– 2 vestes Simond et Lafuma

– 1 bonnet Kari Traa 

– 1 capuche Smilife

– 2 paires de chaussures de randonnée Millet et Lafuma

– notre équipement photo/vidéo : Z50 + Z7II + nos séries d’objectifs + un trépied + des recharges 

chaussures de randonnée devant tente

coucher de soleil dans le vercors

Une fois la tente et nos affaires installés, nous avons pu nous poser et admirer les dernières lumières du jour.

Nous avons la chance d’avoir un beau panorama à 360° sur les massifs alentours : le Mont Aiguille, Belledonne, les Écrins, la Chartreuse avec la Pinéa et la muraille impressionnante du Grand Veymont. Nous avons l’impression d’être dans la Monument Valley aux États-Unis avec un peu plus de verdure !

Les montagnes du Vercors sont plutôt de gros blocs de pierre arides et rocailleux. Je dois avouer que les caractéristiques du Mont Aiguille ont quelques similitudes avec le Granier en Chartreuse que j’adore, sauf qu’il est plus petit. 

 

De belles lueurs rosées colorent les sommets des Écrins à l’horizon et le Mont Aiguille lors du coucher du soleil.

Nous savourons ces derniers instants de la journée où le seul bruit que nous distinguons est celui d’une chute d’eau vers le Grand Veymont.

pinéa à l'horizon
mont aiguille sous le soleil
montagne et lune
coucher de soleil sur montagne
layers sur montagnes
montagnes roses sous le soleil couchant
mont aiguille sous le soleil couchant
mont aiguille sous le soleil
photographe devant montagnes

nuit étoilée & lumières du matin

Qui dit bivouac face au Mont Aiguille, dit quelques exigences photographiques ! Le réveil sonne une première fois à 2h du matin. Notre objectif : shooter la Voie lactée qui passe juste au dessus du Mont Aiguille ! Un réveil qui pique mais que nous oublions vite au vu de ce qui se dresse devant nous. Pas un nuage et peu de pollution lumineuse, la Voie lactée et le ciel étoilé sont absolument magiques ! 

Nous restons un bon moment à prendre quelques photographies tout en admirant la beauté du ciel. Je m’amuse à repérer mes constellations préférées et nous apercevons même des étoiles filantes.

 

Puis second réveil à 5h. Encore une fois nous ne regrettons pas de nous lever si tôt. Le soleil se lève progressivement derrière les courbes des montagnes du massif des Écrins face à nous. Il illumine petit à petit le Mont Aiguille et le Grand Veymont avant d’arriver sur nous pour réchauffer nos visages.

Mon moment préféré arrive lorsqu’il surgit complètement et baigne le paysage d’une lumière dorée. Avec toutes les fleurs sauvages qui nous entourent la magie opère une nouvelle fois ! Quel bonheur de profiter d’un tel moment !

Voie lactée au dessus du mont aiguille
tente au petit matin
mont aiguille rose
montagnes roses
lever de soleil sur fleurs sauvages
golden hour fleurs sauvages
montagnes et fleurs sauvages
fleurs sauvages golden hour

la crête des alleyrons

Après avoir fait notre bain de lumière dorée et de photographies, nous avalons notre petit déjeuner, replions notre tente et rassemblons nos affaires. Nous profitons encore de la belle atmosphère matinale et de la fraîcheur pour reprendre le sentier du retour. 

Nous empruntons la crête des Alleyrons et nous restons bouche bée face au panorama grandiose sous nos yeux. Le Grand Veymont et les Hauts Plateaux du Vercors sont gigantesques et forment un immense mur de roches ! 

Le chemin débouche ensuite dans une forêt qui nous mène jusqu’au parking du domaine skiable.

randonneur devant montagnes
randonneur sur sentier de montagne
panorama montagnes

Une très jolie randonnée pour faire un bivouac face au Mont Aiguille. Moins connue à notre plus grand bonheur mais qui possède des vues incroyables sur les massifs alentours. Nous reviendrons pour continuer d’exposer le Parc Naturel régional du Vercors !

Et vous, vous connaissez cet endroit ?

liens utiles

– Étapes de la randonnée sur VisoRando

– Prévisions météos sur Météoblue

– État des routes en temps réel sur Itinisère

– Bonnes adresses et idées de séjour sur le site de l’Office de Tourisme du Vercors

Retrouvez toutes mes randonnées dans les Alpes dans cette rubrique

AUVERGNE | BIVOUAC AU PUY PEYRE ARSE

Direction une jolie partie sauvage de l’Auvergne : le Cantal. une session randonnée bivouac au Puy de Peyre Arse pour admirer les lueurs du coucher et du lever de soleil. Un spectacle grandiose !

Le Cantal n’est pas autant connu que le Puy de Dôme mais possède tout autant de superbes volcans et paysages naturels et sauvages. Avec Benjamin, nous voilà partis pour une session randonnée-bivouac au Puy de Peyre Arse.

Culminant à 1806m d’altitude, son nom « pierre brûlée » évoque les roches et les falaises qui forment le sommet. C’est le 3ème plus haut du Massif du Cantal.

Nous débutons la randonnée depuis le lieu-dit La Gravière où il y a un petit parking. Attention il peut être vite saturé, il faudra alors se garer un peu plus en amont.

La première partie se fait le long d’un chemin en pierre sous les arbres, en bordure de prés, jusqu’à une cabane de berger. C’est plat et assez agréable, une bonne mise en jambe pour la suite du parcours. Nous entamons la montée jusqu’au Col de Cabre (1528m) à travers les alpages. Le sentier longe un cours d’eau tout le long. L’ascension est assez raide vers l’arrivée du col mais une fois arrivé au sommet, la vue sur la vallée de la Jordanne, les puys Griou et de Seycheuse et le Plomb du Cantal est magnifique ! 

Le Puy de Peyre Arse est sur notre droite, nous poursuivons nos efforts pour l’ultime montée. Nos sacs à dos bien chargés en matériel photo/vidéo, bivouac et nourriture commencent à bien se faire ressentir sur nos épaules. Le vent se lève ainsi que le froid. 3h d’ascension, nous arrivons à un replat, Benjamin prend les devants jusqu’au sommet du Puy pour trouver un endroit pour planter la tente pendant que je l’attends en reprenant quelques forces. Après réflexion et analyse (environnement, terrain, vue pour les photos…), nous allons bivouaquer un peu plus loin, de l’autre côté du Puy qui est déjà saturé par des tentes.

Nous trouvons l’endroit idéal sur une crête et nous procédons au montage de la tente. Partie difficile sous les rafales de vent qui nous aura bien pris 30 minutes. Le soleil commence déjà à se coucher, nous nous armons de nos appareils photos pour immortaliser l’instant. Face à nous , le célèbre Puy Mary se colore de dorés puis de roses. Quelques nuages se dressent à l’horizon et perfectionnent la scène. Le panorama sous nos yeux nous laisse sans voix. Les massifs du Cantal sont encore plus beaux que ceux du Puy de Dôme, entre hauts sommets et crêtes aux versants vertigineux.

Nous dînons tant bien que mal à l’abris du vent derrière les roches et la tente. La nuit ne fut pas de tout repos avec le vent mais le spectacle qui s’offre à nous au réveil nous fait oublier tout ça.

Une immense mer de nuage surplombe toute la vallée et nous sommes juste au dessus. Le soleil se lève progressivement et illumine les nuages qui jouent avec les sommets en contre-bas. C’est l’un des plus beaux levers de soleil que j’ai pu voir !

Comme quoi, il ne faut jamais désespérer, quelque que soit le prix à payer (ici les conditions météorologiques difficiles), la nature nous récompense toujours !

 

Une fois le soleil haut dans le ciel, nous décidons de redescendre tranquillement par le même sentier. Comptez 2h30 de descente car c’est bien raide par endroit.

Informations pratiques

Distance : 10 kms

Durée : 5h30 aller-retour

Dénivelé : D+730M

 

Parking au lieu-dit La Gravière

PYRÉNÉES | BIVOUAC AUX LACS D’AYOUS

Premier bivouac de l’année dans la vallée d’Ossau dans les Pyrénées : direction les lacs d’Ayous pour planter la tente face à la superbe vue sur le Pic du Midi d’Ossau.

Je suis partie pendant deux jours dans les Pyrénées avec Benjamin pour une session bivouac. Après une première nuit dans le brouillard au cirque de Lescun, nous prenons la route en direction du lac de Bious-Artigues où débute la randonnée vers les lacs d’Ayous.

Retrouvez l’ensemble de l’itinéraire de la randonnée que j’avais déjà faite il y a quelques années dans cet article.

Nous arrivons en début d’après-midi, le parking supérieur est plein alors nous sommes obligés de nous stationner à celui plus bas. Comptez presque +80m de dénivelé en plus de marche, c’est bien raide et ça échauffe bien comme il faut.

Nous essayons de partir léger mais c’est difficile entre notre matériel photo/vidéo, la tente de +2kg, la nourriture, l’eau et les affaires de bivouac.
L’ascension se fait tranquillement, nous ne sommes pas pressés alors nous profitons de la randonnée tout en économisant nos forces avec le poids sur notre dos.

La première partie est sur une longue piste qui contourne Bious-Artigues (1422m) avant de traverser une jolie forêt. Le chemin débouche ensuite sur une succession de montées pour atteindre les lacs Roumassot et Miey. Toujours en plein brouillard, l’atmosphère est mystique comme on aime avec des airs écossais. Les touffes de bruyères parsemées le long du sentier colorent le paysage d’un doux violet. Malgré ce mois d’août, la fraîcheur nous fait du bien avec l’effort.

Après 2h30 d’ascension nous arrivons au pied du lac Gentau (1947m). Hélas nous ne voyons pas grand-chose du paysage, si ce n’est la rive du lac et le refuge. Il y a déjà beaucoup de monde, nous décidons de nous poser un peu à l’écart.

Première étape : monter la tente ! Sous l’œil expert de Benjamin, nous choisissons un emplacement plat et face au lac, espérant que la vue se dégage. Une pluie fine s’invite pendant notre installation, la tente est assez grande pour accueillir toutes nos affaires pour les abriter.

Nous préparons notre repas du soir : soupe et purée avec du maquereau, idéal pour nous réchauffer et recharger les batteries ! Pas de coucher de soleil pour cette fois, la météo reste inchangée.

nOTRE MATériel bivouac

1 tente Forclaz Trek 900 ultralight 3pax
Duvet Lafuma Active 5°
Matelas Forclaz autogonflant Trek 500
1 réchaud + ustensiles Quechua
Des barres de céréales, des compotes, des sachets de soupe et purée
1 trousse de premier secours

Et le tout dans :
1 sac à dos Millet
1 sac à dos Lafuma Altiplano 45Litre

Sans oublier nos Nikon Z50 et D810 + nos séries d’objectifs + le Ronin SC + un trépied + des recharges
+ quelques vêtements de rechange (t-shirt, polaire, legging, doudoune…)

Après une fraîche nuit, réveil à 6h pour aller photographier le lever de soleil. A travers la tente nous apercevons l’ensemble du lac Gentau complètement dégagé ce qui nous motive encore plus ! Nous enfilons gants, bonnets, doudounes et nous commençons à grimper au Col d’Ayous (2200m) juste au-dessus du refuge.

Cependant le brouillard nous rattrape et nous n’avons plus aucune visibilité. Nous continuons de monter, toujours un peu plus haut, en espérant passer au-dessus des nuages. Notre stratégie échoue, ici c’est le fog qui fait la loi ! Il est déjà 7h30 et nous perdons tout espoir de voir un bout de ciel. Nous prenons la décision de redescendre quand, contre toute attente, nous apercevons quelques rayons de soleil à travers la brume qui illuminent le lac du Miey !

Notre motivation repart de plus belle et nous trouvons un spot en hauteur pour admirer le spectacle qui s’offre à nous. Le soleil fait fuir le brouillard en laissant apparaître progressivement le Pic du Midi d’Ossau, si imposant et majestueux. La lumière dorée embrase les crêtes et les sommets alentours et de la brume s’évapore du lac en contre-bas. Nous profitons un maximum du panorama qui nous entoure et savourons ce petit bonheur tant espéré avant de retourner faire quelques photos à notre tente avant le départ.

 

La brume ne sera finalement pas très loin, nous replongeons dedans pendant la descente à partir du lac Roumassot mais avec de belles images en tête !

RAndonnée jusqu’au lac Gentau (aller)

Dénivelé : D+500

Distance : 7km

Durée : 2h30