La Drôme Provençale : que faire ?

La Drôme Provençale regorge de pépites naturelles et culturelles. Voici quelques idées de visites pour découvrir cette belle région, où la lavande, l’olive et les vieilles pierres sont des incontournables !

La Drôme Provençale se situe au Sud de Valence, à l’est de Montélimar. Cette région possède de superbes paysages, aux tonalités violettes l’été avec les nombreux champs de lavandes.

Entre plaines et petites montagnes, les chants des cigales de sont jamais bien loin ainsi que les villages en pierre blanche sur leurs promontoire rocheux ! Ce décor éclectique est un appel au ressourcement en pleine nature, là où la foule de touristes n’est pas, comparé à la Provence.

Je vous partage quelques sites que j’ai découvert lors d’un séjour là-bas où j’ai eu un vrai coup de coeur pour la région !

les champs de lavande, l’or bleu

Les lavandes et leurs touches violettes colorent le paysage de la Drôme Provençale ! Vous apercevrez les longs rangs de plants à travers les vallons et les montagnes.

Je vous conseille de venir en juin, la floraison est déjà bien entamée et il n’y a pas trop de touristes.

 

Il existe trois variétés de lavande :

– l’officinale : aux reflets bleutés, son sous-arbrisseau mesure entre 20 et 70 cm. On la rencontre en Méditerranéen et sur les versants ensoleillés des Alpes. Elle est appelée lavande « fine » lorsqu’elle pousse en montagne. Sa qualité et sa rareté en font une huile essentielle assez chère. Elle est utilisée en parfumerie et cosmétique pour la délicatesse de son parfum

– l’aspic : ses fleurs violettes pâles apparaissent à la fin août et forment des épis au bout de longues tiges. Elle a besoin d’un fort ensoleillement, on la rencontre souvent à l’état sauvage. Son essence est extraite en matière de santé. Elle a des vertus apaisantes dans les cas de morsures et piqûres d’animaux.

– le lavandin : c’est un hybride naturel né de la reproduction entre la lavande officinale et l’aspic. Le lavandin cultivé doit sa multiplication à la bouture. Aussi, il possède des propriétés relaxantes avec son parfum acre. Il est utilisé dans les intérieurs ou pour les huiles de massage.

 

Les plantes sont mises à sécher au soleil pour les déshydrater. Elles sont ensuite distillées : la vapeur d’eau traverse le végétal pour en extraire l’huile essentielle.

Des producteurs et des distillateurs vous ouvrent leurs portes pour en savoir plus que la production d’huile de lavande.

 

Attention : il faut éviter d’aller dans les champs pour ne pas abîmer ou piétiner les lavandes, ce sont souvent des propriétés privés. Aussi, de nombreux insectes butinent les fleurs de lavande. Il ne faut pas les déranger.

champ de lavande
détail lavande
rang champ de lavande
champ de coquelicot en bord de route
détail lavande
champ de lavande avec foret en fond

explorer grignan, entre château, collégiale et bourg

Grignan est le village incontournable de la Drôme Provençale. La citadelle est construite sur un piton rocheux depuis le Moyen-Âge. Elle se développe au fil des siècles avec notamment les grands travaux d’embellissement. L’ancienne forteresse médiévale devient un remarquable palais de la Renaissance (1495). 

Les ruelles pour accéder au château sont superbes et bien végétalisées. Il y a aussi pleins de petites boutiques d’artisans et de créateurs.

Le chemin de ronde mène à la Collégiale Saint-Sauveur (1535) et offre un sublime panorama sur les toits des maisons en pierre et sur la région. Elle est de style gothique méridional et son entrée se fait par un très beau portail. J’ai eu un coup de coeur pour la splendide terrasse en damier.

 

Au XVIIe siècle, le comte de Grignan François de Castellane Adhémar exerce pendant près d’un demi-siècle les fonctions de lieutenant général et de gouverneur de la Provence. Son mariage avec Françoise Marguerite de Sévigné est à l’origine de la célèbre correspondance épistolaire échangée entre la marquise de Sévigné et sa fille, la comtesse de Grignan. Mme de Sévigné repose dans le chœur de la Collégiale et une statue en son honneur est dressée dans le bourg.
Grâce au souvenir de Mme de Sévigné, le château de Grignan est sauvé de la ruine. Aujourd’hui il est ouvert à la visite durant l’été.

clocher église avec vue sur drome provençale
panorama sur drome provençale
clocher église
ruelle avec restaurants
entrée château fort
façade abbaye
entrée abbaye
végétation dans village

où manger des ravioles ?

La raviole est un plat typique de la Drôme. Elle se compose d’une pâte de farine de blé tendre, d’œuf et d’eau qui entoure une farce à base de Comté, de fromage blanc et de persil.

Certains restaurants la revisite en changeant les ingrédients de la farce.

J’ai testé les ravioles du Royans au parmesan au Café des Vignerons à Grignan : un vrai délice ! Le restaurant possède une petite terrasse ombragée très agréable.

Pour les amateurs de pâtisserie, je vous conseille aussi leur cheesecake aux fruits !

 

assiette avec ravioles
cheesecake

visiter chamaret et sa tour médiévale

La découverte de Chamaret se fait à pied. Dominé par les vestiges de l’ancienne forteresse féodale, il reste encore l’enceinte médiévale, deux anciennes portes fortifiées et le donjon du XIVème siècle.

L’accès au donjon se fait par les petites ruelles aux maisons colorées ou en pierre. Encore une fois, la végétation aux airs méditerranéens est omniprésente : cactus, oliviers, pins, le tout avec le chant des cigales en fond !

Le donjon se visite d’avril à fin septembre. Son esplanade, accessible toute l’année, offre déjà un superbe panorama sur la région.

tour du château depuis ruelle
ruelle village
église provençale
vue panoramique drome provençale
tour du château à travers olivier
entrée château ruine
sentier dans foret
vue sur paysage provençale

découvrir la production d’huile d’olive

L’autre star de la Drôme Provençale est l’huile d’olive ! Les oliviers sont facilement reconnaissables avec leurs feuilles allongées et leurs fleurs ocres à la fin du printemps. Elles se transforment en olive pendant l’été.

 

Le processus de fabrication d’huile d’olive est simple :

– les olives sont récoltées à partir d’octobre, une fois qu’elles sont bien concentrées de soleil, de vitamines et d’oméga

– l’effeuillage et le lavage des fruits se font à l’eau froide

l’olive et son noyau s’éclatent contre une grille à l’aide de marteaux en acier (avant on utilisait une meule de pierre)

les noyaux sont éliminés

– le jus s’élabore pendant le malaxage lent à froid de la pâte d’olives

– après la décantation le jus suit son chemin dans une centrifugeuse où l’huile est séparée de l’eau et des éléments solides 

 

Plusieurs domaines et moulins ouvrent leurs portes au public pour partager leur savoir-faire ancestral et faire découvrir leur métier d’oléiculture.

detail branche olivier
bouteilles d'huile d'olive
détail olivier

le poët-laval, le village fondé par les chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem

Classé parmi les Plus Beaux Villages de FranceLe Poët-Laval a conservé une partie des monuments de l’époque médiévale notamment son château et l’imposant donjon du XIIème siècle qui surplombe tout le village. La vue est imprenable sur les massifs alentours et les collines boisées depuis l’intérieur de la cour et au niveau des remparts.

Les vestiges de la chapelle romane Saint-Jean-des-Commandeurs se trouvent juste à côté : le clocher et une partie de la nef sont encore visibles.

Je vous conseille de vous promener à travers les ruelles, entre cactus, cyprès, pins parasols et brins de lavandes. Une vraie carte postale typique de la région ! 

Le Poët-Laval est l’un des berceaux de la fabrique d’objets artisanaux dans la région : quelques potiers et verriers ont leurs ateliers et magasins dans le village.

ruelle avec muret et fleurs
maisons en pierre village
chateau façade
detail porte village
ruine chateau avec vue

où dormir ?

Le Domaine du Colombier

 

L’hôtel 4* se situe à Malataverne, en plein coeur de la Drôme Provençale. Cette ancienne bastide du XIVème siècle servait de relais aux pèlerins.

Un immense parc arboré parsemé de fontaines et une piscine chauffée invitent à la relaxation et au ressourcement en pleine nature, au calme. 

Les chambres et les suites, au design très épuré et chic-campagne, ont une vue directe sur le parc et les environs. Des terrasses et balcons privatifs vous permettent de petit-déjeuner dans un cadre naturel incroyable.

 

Pour se restaurer :

– le restaurant gastronomique où le Chef Jean-Michel Bardet et son équipe élaborent à partir de produits du terroir et du potager de l’hôtel une cuisine créative 

– le bistrot 270 du Chef Anthony Monteremal qui travaille avec des produits de saison et des producteurs locaux

 

Les services +

– un espace de massage

– une salle de séminaire et de réception 

– un bar lounge

salle de restaurant
détail lit chambre hotel
façade hotel

Déguster les vins de la drôme provençale

La région de la Drôme Provençale possède plusieurs AOP niveau vignoble :

– Côtes du Rhône et de la vallée du Rhône

– Grignan-les-Adhémar 

– Cru Vinsobres 

– Coteaux des Baronnies

 

Les châteaux viticoles vous accueillent tout au long de l’année pour visiter la propriété, connaître leurs techniques de vinification et déguster leurs vins.

Certains organisent des ateliers oenotouristiques, des accords mets et vins ou encore des initiations à la dégustation.

Je vous conseille d’aller au Château Les Amoureuses situé à Bourg-Saint-Andéol. Il propose des visites sur rendez-vous où vous pourrez déguster ses vins AOP Côtes-du-Rhône et IGP Ardèche. Son immense chais est superbe, entre barriques en bois et amphores.  

Il possède également une belle boutique où vous retrouverez ses différents vins mais aussi sa production d’huile d’olive et du miel.

détail raisin

La Drôme Provençale vous a conquise ? Une prochaine idée de lieu pour un weekend ou pour les vacances ?

Ce n’est bien-sûr qu’une petite partie des sites à découvrir dans la région, il y a tant à voir là-bas ! Je compte y retourner bientôt pour poursuivre mon exploration à travers les lavandes et les oliviers et tester quelques randonnées.

liens utiles

– Prévisions météos sur Météoblue

– État des routes en temps réel sur Inforoutes Drôme

– Bonnes adresses et idées de séjour sur le site de l’Office de Tourisme La Drôme Provençale

Retrouvez toutes mes découvertes en France dans cette rubrique

sur pinterest ?

Pensez à épingler l’article pour le retrouver plus facilement et abonnez-vous à mon compte !

pinterest 1
pinterest 2
pinterest 3

Alpes | Le Crêt du Poulet

Le Crêt du Poulet est une randonnée très accessible dans le massif de Belledonne et qui offre un très beau panorama sur les massifs alentours de la Chartreuse, des Bauges, des Aravis et du Vercors.

Je poursuis ma découverte du massif de Belledonne avec la randonnée du Crêt du Poulet. Je l’avais déjà fait il y a un an mais sous le brouillard et la pluie, sans aucune visibilité sur les sommets ! Ce n’est que partie remise car cette fois-ci la météo est splendide. 

Cet itinéraire est plutôt simple et accessible à tous, notamment pour les familles.

Informations pratiques

2h30

7 kms

D+294m

Points d’intérêt 

Vue sur la Chartreuse, les Bauges et Belledonne, laquets

Difficulté 

+ + +

Accès : depuis Allevard, prendre la direction du foyer de ski de fond du Barioz

Parking : se stationner au parking du Barioz

Point de départ : Parking du Barioz | 1 426m

Point d’arrivée : Sommet du Crêt du Poulet | 1 720m

Précautions particulières : la route est accessible toute l’année, l’hiver prévoir des équipements neiges

début de la randonnée à travers la forêt

Quand vous êtes au parking, vous avez deux possibilités pour débuter la randonnée et rejoindre le refuge du Crêt du Poulet :

– soit aller à droite : montée en 1h15 (2,9 kms)

– soit partir à gauche : montée en 1h25 (3,6 kms)

Je choisis de partir à droite pour la montée et de redescendre par le chemin de gauche.

Le début de la randonnée est très agréable, je traverse une grande forêt le long d’un chemin forestier. Il n’y a pas vraiment de difficulté, le sentier monte en douceur avec de larges lacets.

sentier forestier
balisage randonnée
sentier dans les bois

le chalet de pierre roubet

A la sortie de la forêt, j’arrive sur un large plateau où se trouve le chalet de Pierre Roubet. Le sentier tourne légèrement sur la gauche pour passer devant le chalet.

Après il y a deux tracés possible : celui à droite qui monte au Crêt Luisard et celui à gauche qui longe la Grande Bouine Rocher. Je choisis cette dernière option car le sentier est moins raide et ombragé. Sur cette partie j’aperçois déjà un beau panorama sur la Chartreuse, les Bauges et le lac d’Aiguebelette entre les deux massifs.

Continuez toujours tout droit jusqu’à l’intersection de la Grande Boucle.

sentier de randonnée
laquet en contre bas
sentier de randonnée le long d'une foret
laquet et panorama
vue panoramique sur les bauges
vue sur les bauges
detail fleurs blanches
sentier dans foret

le plateau vers le refuge

A l’intersection je continue sur la droite vers le refuge. Une ultime montée me mène jusqu’au plateau du Crêt du Poulet. Une fois sur le chemin forestier, je tourne à gauche en direction du refuge.

La vue commence à être très belle avec le massif de Belledonne en arrière plan. 

balisage randonnée
sentier sortie de bois
chemin sur plateau
crêt du poulet vers refuge

le sommet du crêt du poulet

Pour atteindre le sommet du Crêt du Poulet, je passe derrière le refuge et je suis l’indication « belvédère ». Après une petite montée, j’arrive sur un premier point où se trouve une grande croix en bois.

La vue est splendide ! Un beau panorama sur le Vercors, Grenoble en contre-bas, la Chartreuse, les Bauges et les Aravis au loin.

Le sentier mène également de l’autre côté sur un deuxième point de vue : face au massif de Belledonne. J’aperçois à gauche la station du Collet d’Allevard, les Grands Moulins juste derrière, le Rocher Blanc, les Aiguilles de l’Argentière, le Sambuis, le Puy Gris et vers les 7 Laux.

C’est un bel endroit pour admirer les couchers de soleil !

croix crêt du poulet
vue panoramique sur bauges
vue sur belledonne
vue sur bauges
sommet belledonne
vue sur le collet
vue sur belledonne

alternative avec le crêt luisard

Soit depuis le chalet de Pierre Roubet ou soit depuis le Crêt du Poulet, vous pouvez aller jusqu’au Crêt Luisard. J’ai fait un aller-retour sur les crêtes (3kms).

Il y a de nombreux laquets le long du sentier et notamment le lac de la Belle Aiguette face à Belledonne. Certaines portions sont sous les arbres, ce qui est bien agréable lorsqu’il fait chaud.

J’aime beaucoup cet endroit, entre sapins, zones humides et vues sur les sommets.

belledonne et boutons d'or
sentier à travers sapins
laquet
sentier et laquet
vue panoramique sur le granier
vue depuis crêt luisard
laquet et vue sur le granier

Pour le retour, je descends par la piste forestière qui traverse le bois de la Belle Aiguette. Tout en douceur, comptez environ 1h pour rejoindre le parking depuis le refuge.

Ouvrez bien les yeux, un champ de lupins est dissimulé dans le paysage ! Une belle surprise ! 

soleil à travers foret
champ de lupins
lupin detail

liens utiles

– Étapes de la randonnée sur VisoRando

– Prévisions météos sur Météoblue

– État des routes en temps réel sur Savoie Route

– Bonnes adresses et idées de séjour sur le site de Destination Belledonne

Retrouvez toutes mes randonnées dans les Alpes dans cette rubrique

sur pinterest ?

Pensez à épingler l’article pour le retrouver plus facilement et abonnez-vous à mon compte !

pinterest Cret du poulet
pinterest Cret du poulet
pinterest Cret du poulet

Weekend Nature Randonnée : mon 1er livre

Weekend Nature Randonnée c’est mon tout premier livre où je vous donne des conseils pour vous lancer à l’aventure avec quelques idées de randonnée en pleine nature en France. 

Cela fait depuis quelques temps que je garde ce projet pour moi mais ça y est, je vous le partage enfin ! J’ai la chance d’avoir écrit mon premier livre Weekend Nature Randonnée en partenariat avec les Éditions Vagnon.

Une expérience incroyable dont je vous révèle l‘envers du décor à travers cet article : le projet, les différentes étapes et le livre en lui-même.

le projet  

Septembre 2021, les Editions Vagnon me contactent. Spécialistes dans l’univers maritime, ils souhaitent développer une partie de leurs livres et guides plus tournée vers l’outdoor et l’aventure sur « terre ». Ils me proposent d’écrire un guide sur la randonnée en pleine nature en France qui doit sortir mi-avril.

Je suis à la fois enjouée et affolée par cette nouvelle ! Premièrement, heureuse qu’ils m’aient choisi par rapport à mes valeurs, mes expérience terrain et d’écriture et aussi pour mes photographies. Deuxièmement, stressée car c’est un énorme challenge et je dois me dégager du temps pour le réaliser. A savoir, à cette période j’étais encore en poste à temps plein en office de tourisme.

Après avoir pesé le pour et le contre, je décide d’accepter et de me lancer dans cette aventure incroyable !

les étapes du projet

1 | Définition de la ligne directrice

La première grosse étape, et c’est de loin la plus importante, est de bien définir les bases. Ce travail va engendrer par la suite la structuration et le contenu du livre.

C’est pendant toute cette période que l’on se pose des milliers de questions comme notamment :

– à quel lecteur je m’adresse ?

– qu’a-t-il besoin d’apprendre ?

– qu’ai-je envie de lui transmettre ?

– quel ton dois-je employer ?

Petit à petit les idées se concrétisent, ainsi que les parties et sous-parties qui font former le sommaire et l’agencement du livre. Mon cerveau a bouillonné pendant deux semaines, chaque jour je me suis consacrée environ 3h de reflexion et de recherche.

Je garde en tête que je dois rendre 150 000 signes, qui correspondent à environ 120 pages.

 

Cette ligne directrice doit retranscrire à la fois mes valeurs et mes envies mais également celles de la maison d’éditions.  C’est un travail en duo. Tout au long du projet ils m’accompagnent, me conseillent et valident mon sommaire ainsi que mes écrits.

randonneur sur sentier de montagne
2 | Rédaction

Une fois le sommaire structuré et les parties avec leurs mots clés définies, je me lance dans la rédaction de Weekend Nature Randonnée.

J’instaure une routine en me fixant l’objectif que rendre la première version mi novembre. J’ai à peine 1 mois et demi pour écrire 120 pages. 2h à 2h30 d’écriture chaque matin avant d’aller travailler la semaine et le weekend entre 4h et 5h. Je suis beaucoup plus opérationnelle au niveau de la réflexion et de la créativité le matin alors les réveils sont bien tôt.

Pour la rédaction, j’écris dans l’ordre du sommaire pour garder une logique, notamment avec la méthode de l’entonnoir : des informations générales puis au fur et à mesure je recentre mes écrits sur des points plus spécifiques et techniques.

Je dois avouer que les premières lignes n’ont pas été faciles à écrire mais après, une fois lancée, tout a été très fluide. Je pense que le fait que j’écrive régulièrement des articles m’a énormément aidé.

La page de couverture est le premier élément validé, entre le design, les photos et le titre. J’ai fait en sorte que les photos illustrent le contenu du livre et qu’elles matchent ensemble au niveau des tonalités.

ordinateur travail
détail ordinateur travail
3 | Choix des photographies et des graphismes

Ma partie préférée : illustrer le texte rédigé avec des photos.

La grande majorité des photographies présentes dans le livre sont les miennes (70%) et je suis très heureuse d’avoir pu les intégrer. Aussi, mon compagnon Benjamin Gremen, également photographe, m’a transmis quelques uns de ses clichés (20%). Le reste est issu d’une banque d’images en ligne, notamment pour imager certaines randonnées que je n’avais pas faites mais que je souhaitais malgré tout mettre en avant.

Il m’est important d’insérer des photos pour aussi donner envie visuellement au lecteur de partir à l’aventure en pleine nature.

 

Les Éditions Vagnon se sont chargés en interne des graphismes et ils ont répondu à mes attentes : la carte de France localisant les Parcs Nationaux et les Parcs Naturels Régionaux avec les randonnées suggérées ; le schéma « comment ranger son sac à dos »… 

La mise en page est fondamentale pour rythmer la lecture, mettre en avant les conseils, et que chacun trouve rapidement ce qu’il recherche.

randonneur en foret
randonneur sommet
4 | Relecture et retouche

Challenge réussi, mi novembre, après + 150h d’écriture, j’envoie la première version pour les corrections.

Je suis agréablement surprise du retour de la maison d’édition car pour le coup, je n’ai pas beaucoup de choses à modifier. Avoir validé le sommaire en amont, développé les idées et fait des points réguliers pour être sûr de là où l’on va, a énormément aidé.

Les fautes d’orthographe et de syntaxe sont directement corrigées par les Editions Vagnon. Je peux me concentrer sur le contenu texte et photos. J’ai d’ailleurs ajouté une partie plus importante sur le bivouac (équipements, où planter sa tente…) qui manquait réellement. Cependant ce contenu supplémentaire m’a obligé à supprimer quelques photographies pour que le nombre de pages soit le bon. Il faut savoir faire des compromis et s’ajuster !  

En tout, il y aura eu 3 versions du livre et les corrections et la rédaction supplémentaire m’ont pris 20h de travail en plus. Nous sommes mi-janvier.

5 | Impression

Durant les mois de février et mars c’est la partie impression qui prend le relai et c’est entièrement géré par les Editions Vagnon. J’ai envoyé toutes les photographies en HD. En interne, ils sont repassés dessus pour caler les couleurs, le contraste et la saturation par rapport aux paramètres de l’imprimeur

J’ai réussi à avoir quelques photos du BAT avant que le livre parte à l’impression. Je me rends de plus en plus compte que l’aboutissement du projet est proche !

bat livre
bat livre
6 | Sortie

Après 8 mois de travail, mon livre Weekend Nature Randonnée est entre mes mains ! C’est une sensation vraiment étrange. C’est l’aboutissement d’un projet « virtuel » à travers un ordinateur et des pages Word, j’ai du mal à croire que j’ai produit ce livre ! 

Je suis très satisfaite du travail d’impression. Le rendu correspond à mes attentes, surtout au niveau des photos, de la qualité du papier ainsi que de la mise en page facile à lire et épurée. 

 

La date de sortie est fixée au 15 avril. Une date que je ne suis pas prête d’oublier ! 

couverture livre
pile de livres
intérieur livre

le livre weekend nature randonnée

1 | Son contenu

C’est bien beau tout ça mais vous devez vous demandez ce qu’il y a dedans !

La première partie présente les atouts et bienfaits d’être en pleine nature : déconnection, dépaysement ou encore ressourcement. Puis, elle comprend les milieux naturels et les parcs naturels et régionaux en France, un vaste terrain de jeux entre montagnes, mers, forêts, volcans et campagnes. Je vous expose enfin les différentes pratiques de randonnée, car vous n’êtes pas obligé de partir à l’aventure à pied !

Concernant la deuxième partie, c’est un gros morceau : préparer sa randonnée ! Vous trouvez des conseils de recherche, à quelle période partir, comment s’équiper et ranger son sac, où se loger lorsque l’on part plusieurs jours, etc…

Vous voilà prêt à partir à l’aventure ! Dans le chapitre 3, je vous conseille sur la pratique terrain : se repérer, les aléas météo, la gestion de l’eau, les blessures, l’installation de son bivouac, être bienveillant envers l’environnement… 

Pour vous inciter à aller en pleine nature, je vous propose dans la dernière partie quelques randonnées à travers la France, toutes situées dans des zones naturelles préservées (parcs régionaux ou réserves). Je tenais à une répartition sur l’ensemble du territoire pour montrer sa richesse ainsi que la variété des milieux naturels. Les itinéraires peuvent aller d’une journée à une semaine, sur des pratiques différentes. C’est avant tout une invitation à  la découverte de zones moins connues et fréquentées mais tout aussi dépaysantes et magnifiques. 

couverture livre campagne
moi avec le livre
intérieur livre
2 | Pour qui ?

Weekend Nature Randonnée est à la fois pour ceux qui sont débutants dans l’univers de la randonnée (conseils pour se lancer) mais aussi pour ceux qui pratiquent déjà des sports outdoors (infos sur les équipements, idées de randonnée…).

Des tips pour les familles, les aventuriers solitaires ou encore ceux avec leur chien…

pile de livres détail
intérieur livre
3 | Où l’acheter ?

les grandes librairies

Le livre sera disponible dans les grandes enseignes culturelles et librairies telles que la Fnac, Cultura, les espaces culturels Leclerc…

Les magasins spécialisés nature

 Vous pourrez aussi le trouver dans des magasins liés à la pratique de sports outdoor et de séjours en pleine nature, ex : Au Vieux Campeur

sur internet

Vous préférez les achats en ligne ?

C’est possible sur le site des Editions Vagnon mais aussi sur Amazon et les boutiques en ligne des librairies

Ce projet de publication d’un livre est une expérience à vivre une fois dans sa vie, que ça soit au niveau personnel et professionnel. J’ai appris tant de choses ! Aujourd’hui, il me challenge encore plus et me pousse à poursuivre dans mon travail de créatrice de contenus. 

J’espère que Weekend Nature Randonnée vous plaira, vous aidera à préparer vos randonnées et vous inspirera pour partir à l’aventure à travers nos belles régions françaises !

J’ai hâte d’avoir vos retours !

Auvergne | Puy de Clierzou et ses grottes

Le Puy de Clierzou est célèbre pour ses grottes avec vue sur le Puy de Dôme. Une belle randonnée entre forêts et panoramas sur les puys alentours.

Le Puy de Clierzou fait parti des incontournables de la région. Âgé de 11 000 ans, son dôme culmine à 1 199m. J’avais sur ma to-do list rando ce célèbre puy depuis un moment alors je suis partie à sa conquête en cette fin d’hiver. 

Une randonnée facile, accessible et qui offre de très belles vues.

Un conseil : venez tôt le matin et plutôt en pleine semaine pour faire la randonnée et éviter le monde. Le parking des Goules est aussi le départ de la randonnée vers le Puy Pariou. Ses deux puys très accessibles et célèbres drainent énormément de randonneurs et touristes tout au long de l’année.

Informations pratiques

2h

7 kms

D+223m

Points d’intérêt 

Panorama, chaine des Puys

Difficulté 

+ + +

Accès : depuis Clermont-Ferrand suivre la route vers Orcines via la D941, le parking des Goules se situe sur la droite juste après Orcines

Parking : se stationner au parking des Goules

Point de départ : Parking des Goules | 976m

Point d’arrivée : Puy de Clierzou | 1 199m

Précautions particulières : en hiver la route est ouverte mais les équipements d’hiver (pneus neiges ou chaînes) sont nécessaires selon la météo. Pour connaître l’état des routes en temps réel, n’hésitez pas à consulter le site InfoRoute63 pour le Puy de Dôme.

 

début de randonnée jusqu’aux escaliers du Puy Pariou

Une fois stationnée, il faut traverser la route départementale pour aller de l’autre côté. Prudence car la route est très passante et les voitures vont vites. Empruntez bien les passages piétons.

Le sentier va vers la droite pour arriver à une première intersection. Je continue sur le chemin à gauche en direction du Col de Ceyssat. Pour info, le sentier à droite part en direction du Puy Pariou.

Cette partie se fait en douceur à travers la forêt : une première descente puis un replat dégagé pour repartir en forêt. A certains endroits, les arbres forment des voutes végétales au dessus du chemin.

Au bout d’une vingtaine de minutes, j’arrive sur le grand plateau des Bruyères des Moines. Je tourne à droite pour entamer une belle montée pour rejoindre le bas des escaliers du Puy Pariou.

sentier vers puy
panneau signalétique randonnée
detail végétation
sentier avec arche d'arbres
vue sur le puy de dome

ascension vers le puy de clierzou

Comptez un quart d’heure de montée pour atteindre le bas des escaliers du Puy Pariou. A ce niveau, il faut continuer tout droit, vous apercevez le dome du Puy de Clierzou face à vous.

Une courte descente mène à une intersection où je tourne sur la gauche. Le balisage indique bien la direction vers le Puy de Clierzou à partir de cet endroit.

Après un passage en forêt, le sentier bifurque sur la droite pour l’ultime grimpette vers les grottes. La vue se dégage petit à petit sur le Puy de Côme et le Puy de Dôme. 

Par endroit l’usage des mains est nécessaire pour éviter des glissades. 

puy de clierzou
sentier vers puy de clierzou
sentier dans la foret
detail bruyère
vue sur le puy de dome

les célèbres grottes de clierzou

Au bout de 20 minutes, j’arrive face aux grottes du Puy de Clierzou. Il y a des entrées un peu partout avec quelques renfoncements. Pendant l’Antiquité, les gallo-romains les ont exploité pour la construction du Temple de Mercure situé au sommet du Puy de Dôme.

La vue depuis l’intérieur des grottes sur le Puy de Dôme est vraiment superbe !

Par chance, j’arrive sur le site tôt le matin et je suis toute seule. Plutôt idéal pour découvrir cette pépite dans le calme et faire les photos que je souhaite.

grottes puy de clierzou
grottes puy de clierzou
puy de clierzou grottes
puy de dome à travers grottes
entrée grotte puy de clierzou

le sommet du puy et sa vue panoramique

Je vous invite à continuer le sentier qui mène au sommet du Puy de Clierzou. L’ultime montée depuis les grottes est très courte et elle vaut largement le détour !

Un panorama à 360° s’offre à vous lorsque vous êtes sur le dome du puy.

Je suis plutôt bien entourée : le Puy Pariou et son versant de roches volcaniques, le Puy de Dôme, le massif du Sancy encore enneigé au loin, entre le Petit et le Grand Sachet, le Puy de Côme et ses deux cuvettes (inaccessible à cause d’une forte érosion), et le Puy de Fraisse. Sans oublié Clermont Ferrand et les Monts du Forez à l’horizon.

C’est très probablement un très bel endroit pour des levers et des couchers de soleil. Je le garde dans un coin de ma tête !

sentier avec vue sur puy
vue panoramique depuis puy de clierzou
detail puy de pariou
Sancy enneigé à l'horizon
puy de dome détail
vue sur le puy de dome
puy de pariou

Le retour se fait par le même itinéraire qu’à l’aller (une petite heure). Pour les sportifs, vous pouvez cumuler la randonnée avec celle du Puy Pariou (montée par la forêt à droite avec une descente par les escaliers).

 

Le Puy de Clierzou et véritablement un incontournable si vous êtes de passage dans le Puy de Dôme. A la fois pour ses grottes, le panorama depuis le sommet et le cheminement à travers la forêt qui est très agréable.

liens utiles

– Prévisions météos sur Météoblue

– Conditions d’enneigements dans les stations et les massifs (prévision des chutes de neige, enneigement, avalanche…) sur Skiinfo ou France Montagne

– État des routes en temps réel sur InfoRoute63 (pour le Puy de Dôme)

Si vous cherchez une randonnée à faire en Auvergne c’est par ici !

sur pinterest ?

Pensez à épingler l’article pour le retrouver plus facilement et abonnez-vous à mon compte !

épingle pinterest clierzou
épingle pinterest clierzou
épingle pinterest clierzou

Auvergne | Tour du Lac de Guéry l’hiver

Le Lac de Guéry est un site emblématique en Auvergne. Un très beau sentier de randonnée, à travers la forêt et sur les hauteurs, permet d’en faire le tour. C’est encore plus féérique l’hiver sous la neige !  

Lors d’un weekend dans le Puy de Dôme avec Benjamin, nous sommes retournés au Lac de Guéry que nous apprécions beaucoup. Le jour d’avant, la région a subit une grosse tempête de neige, ce qui nous enchante car la neige est omniprésente ! 

Que quoi profiter de beaux panoramas blancs pendant notre randonnée autour du lac.

Informations pratiques

1h30

5 kms

D+114m

Points d’intérêt 

Lac, forêt

Difficulté 

+ + +

Accès : depuis le Mont-Dore suivre la D983 vers le Col de Guéry

Parking : se stationner au parking du Col de Guéry

Point de départ : Col de Guéry | 1 268m

Point d’arrivée : Lac de Guéry | 1 244m

Précautions particulières : en hiver la route du col est ouverte mais les équipements d’hiver (pneus neiges ou chaînes) sont nécessaires selon la météo. Pour connaître l’état des routes en temps réel, n’hésitez pas à consulter le site InfoRoute63 pour le Puy de Dôme.

 

début de la randonnée en forêt   

Une fois stationnés au parking du Col de Guéry, nous enfilons nos paires de raquettes et nous nous dirigeons vers le point d’accueil de la station de ski de fond.

Tout de suite sur la gauche, un sentier descend vers le lac de Guéry situé un peu plus bas. Nous l’empruntons puis nous nous enfonçons tranquillement dans la forêt, en contournant le lac par la droite. Cette partie est très féérique avec toute la neige accumulée sur les branches des sapins. Nous apercevons les traces d’animaux sur la neige fraîche (lapins, écureuils…) et c’est le calme absolu !

Nous suivons le sentier jusqu’à un petit pont qui nous amène vers les bord du lac.

detail sapin enneigé
raquettes dans la neige
randonneur dans foret enneigée

LES CIRCUITS RAQUETTES DANS LE SANCY

Vous devez  acheter un forfait raquettes pour pouvoir emprunter les sentiers qui sont gérés par l’Espace nordique Sancy.

Quelques chiffres :

– 160 kms d’itinéraires

– 2 domaines : le Domaine Super-Besse – Besse – Picherande et le Domaine La Bourboule – Le Mont-Dore – Chastreix – La Tour d’Auvergne

– 3€ la journée pour un adulte + 1€ la carte rechargeable lors du premier achat

– 33€ la saison

Plus d’infos ici

les bords du lac de guéry

Le chemin longe le lac sur une petite partie avant de grimper de nouveau à travers la forêt. A cette période, le lac est en parti gelé, ce qui donne de jolis contrastes avec la neige. 

Le balisage est très bien indiqué, il faut suivre, soit les petits panneaux avec le symbole des raquettes ou aussi les traits blanc et rouge du GR 30 qui emprunte une partie du tour du Lac de Guéry. 

branche de sapin enneigée
detail lac gelé

point de vue depuis les hauteurs

Sur cette partie vous montez à travers la forêt pour atteindre un beau point de vue sur le Lac de Guéry en contre-bas. Par beau temps, vous pouvez admirer les puys alentours. Le sentier redescend ensuite en douceur.

En arrivant vers l’auberge, je vous conseille de poursuivre vers la ferme de Guéry : vous passez à travers la forêt domaniale de Guéry pour ressortir vers les plateaux. Une très belle vue sur les Monts Dore vous attend à la sortie des bois, au niveau de la piste de ski de fond. Un aller-retour facile si vous souhaitez faire quelques kilomètres en plus.

signalétique randonnée sur tronc
lac gelé et brume
panneau signalétique randonnée
foret enneigée
randonneur dans la neige
sentier de randonnée sous la neige
détail neige sur branche de sapin
randonneur dans foret enneigée
paysage Auvergne hiver
skieur de fond

auberge du lac de guéry et retour vers le parking 

Nous arrivons face à la célèbre auberge située au pied du Lac de Guéry. Un incontournable de la région ! Cet hôtel-restaurant propose une cuisine traditionnelle avec des produits du terroir et locaux. Vous trouverez au menu des spécialités auvergnates et du Mont-Dore comme du paleron de veau, du chou farci à la chair de porc, du Saint-Nectaire, du Bleu de la Mémée, du Cantal, ou encore de la tarte à la myrtille.

Pour le retour, nous avons préféré longer la route plutôt que le sentier le long du lac qui n’était pas du tout visible sous la neige.

auberge de guéry sous la neige
randonneur en foret dans la neige
lac de guéry détail

Cette randonnée autour du Lac de Guéry est accessible tout au long de l’année, j’ai une petite préférence lorsque la région est enneigée ! Il y règne une atmosphère féérique et magique avec tous les sapins blancs et le lac gelé !

Et vous, vous êtes déjà venu à cet endroit ?

liens utiles

– Prévisions météos sur Météoblue

– Conditions d’enneigements dans les stations et les massifs (prévision des chutes de neige, enneigement, avalanche…) sur Skiinfo ou France Montagne

– État des routes en temps réel sur InfoRoute63 (pour le Puy de Dôme)

Si vous cherchez une randonnée à faire en Auvergne c’est par ici !

Parcel Tiny House, un séjour 100% éco

Parcel Tiny House est un hébergement 100% responsable situé sur une parcelle de vignes d’un château viticole sur Saint-Émilion. Un concept innovant et respectueux de l’environnement

Il y a quelques semaines, GreenGo Voyages m’a présenté leur travail autour d’un tourisme plus responsable et m’a proposé d’aller tester un de leurs hébergements en France. 

Partageant des valeurs communes autour de la protection de l’environnement et de l’évolution du tourisme vers la bienveillance, ma réponse fût bien-sûr positive ! Direction Parcel Tiny House le temps d’une nuit au coeur du vignoble.

Retour sur cette belle expérience, entre nature, matériaux éco et atmosphère relaxante !

Informations pratiques

Accès à Parcel Tiny House : depuis Bordeaux, suivre la direction de Libourne via la RN10. Continuez vers Saint-Émilion. Une fois au village allez vers Saint-Christophe-des-Bardes puis les directions vers le Château Champion, propriété viticole où se situe Parcel Tiny House. Compter environ 40 minutes de trajet.

Parking : se stationner au petit parking à l’entrée du château

Précautions particulières : prévoir des chaussures adéquats pour marcher à travers les vignes jusqu’à la tiny house

greengo voyages : la plateforme d’hébergements responsables en france

La plateforme GreenGo Voyages est une alternative aux sites de réservations d’hébergements en ligne tel qu’Airbnb ou Booking, mais avec des valeurs et des fonctionnalités bien différentes.

Leur slogan « Si on voyageait moins loin » et leur identité graphique green annoncent le décor : séjourner à proximité de chez soi, en France, loin de la ville, dans des hébergements qui limitent leurs impacts sur l’environnement et propices au ressourcement en pleine nature.

Ils sélectionnent des hébergements authentiques, à des prix justes, dans les 4 coins de la France, chez des hôtes sensibles aux actions responsables.

Cabanes dans les arbres, bulles, tiny houses, chambres d’hôtes, gîtes, cabanes, écolodges, chalets… le choix est vaste ! La carte interactive et la recherche par type d’hébergement permet de trouver le toit idéal pour sa ou ses futures nuits au grand air ! En quelques clics la réservation est faite.

parcel tiny house, le concept

Après une recherche sur GreenGo Voyages, nous sommes tombés sur la fiche de Parcel Tiny House et se fût une évidence ! Depuis longtemps nous voulions tester ce type d’hébergement, une occasion parfaite.

Parcel Tiny House possède de nombreuses tinys un peu partout en France : dans le Limousin, en Bretagne, en Champagne, dans le Perche Sarthois, dans le Loiret et celle que nous avons choisis à Saint-Émilion.

Le principe de Parcel Tiny House est simple : importer un hébergement facilement déplaçable, sur une parcelle agricole100% autonome, construit de manière responsable, dans un endroit en pleine nature, loin des bruits néfastes de la ville. Entre déconnexion, bien-être, repos et parenthèse du quotidien.

 

La tiny house de Saint-Émilion se situe au coeur du domaine viticole du Château Champion, au bout d’une parcelle de vignes. Elle se fond très bien dans le décor naturel. En la voyant au loin à travers le vignoble, nous n’avons juste qu’une envie : nous installer et profiter de l’environnement calme et apaisant !

façade tiny house
buée dans tiny house
tiny house extérieur
façade tiny house
detail tiny house

un intérieur cocooning et minimaliste

Le coup de coeur est déjà ressenti à l’extérieur et il s’emplifie une fois que nous entrons dans la tiny house ! L’atmosphère est très cosy et minimaliste comme nous l’aimons. Nous avons l’impression d’être dans un petit cocoon.

Les tonalités de couleur beige et kaki matchent très bien avec le bois et l’ambiance automnale. 

Un intérieur simple et efficace avec une décoration raffinée. Sur la droite, la salle de bain possède des toilettes sèches, un lavabo et une douche. L’espace cuisine se situe dans l’entrée avec tout le nécessaire pour préparer un repas. Il y a également des assises devant la longue fenêtre pour manger. Puis, l’espace nuit avec un banc pour s’assoir et monter dans le lit surélevé.

J’adore l’immense vitre le long du lit qui offre une vue superbe sur la forêt avoisinante et les vignes. 

 

Le linge de lit, les serviettes de toilette et les torchons sont inclus dans le séjour. Il est possible de réserver à dîner le soir ainsi que le petit déjeuner.

détail lit tiny house
livre tiny house
serviettes sur lit
vue depuis tiny house
intérieur tiny house
cuisine tiny house
détail bouteille
poele à bois

les matériaux utilisés et les services éco

Pour la construction et l’aménagement intérieur, Parcel Tiny House a utilisé des matériaux responsables et fabriqués en France. De même pour les services proposés en terme d’autonomie énergétique et pour le quotidien :

 

A l’extérieur :

– le bardage est en bois Douglas

– un panneau solaire sur le toit pour l’électricité et l’eau chaude

– l’eau de pluie est récupérée pour la cuisine et la salle de bain

– des grandes fenêtres laissent entrer la lumière naturelle

 

A l’intérieur :

– nous retrouvons l’intérieur tout en bois, issu de la forêt des Landes : mur & mobiliers

– il y a des produits ménagers éco-responsables : savon, liquide vaisselle…

– des contenants en verre, du zéro plastique

– les produits alimentaires sont bio et locaux 

– des bouteilles en verre d’eau potable car l’eau récupérée n’est pas traitée

– du tri pour les poubelles

– des toilettes sèches

Nous avons passé un superbe séjour ! Les concepts GreenGo Voyages et Parcel Tiny House sont plus que validés de notre côté ! Quoi de mieux pour déconnecter en pleine nature et limiter ses impacts sur l’environnement ?

Ça vous tente une expérience GreenGo Voyages et de dormir dans un hébergement insolite ?

 

Pour info, un code promo de 10€ est disponible sur GreenGo Voyages pour les 500 premiers utilisateurs pendant 1 an > TINYCHARLOTTE

liens utiles

– La plateforme GreenGo Voyages

– Plus d’informations sur Parcel Tiny House

– Bonnes adresses et idées de visites sur le site de l’Office de Tourisme de Saint-Émilion

Retrouvez d’autres bonnes pratiques dans cette rubrique

Le PNR Périgord-Limousin en Automne

Le PNR Périgord-Limousin est un incontournable à faire en automne lorsque les feuilles des arbres sont toutes jaunes et que les forêts abondent de châtaignes !

Le Parc Naturel Régional Périgord-Limousin est situé à 2h de chez moi. Cela fait un moment que je souhaite aller le découvrir mais j’attendais la bonne période de l’année.

À la recherche de belles couleurs d’automne, me voilà au coeur du parc, entre randonnée en bord d’étangs et bol d’air en forêt. C’est un beau terrain de jeux à explorer où la nature est reine

Je vous partage quelques idées de lieux immanquables si vous séjournez dans le PNR Périgord-Limousin.

Informations pratiques

Points d’intérêt 

Châtaignes, forêts, rivières, châteaux, grottes

Accès 

Depuis Bordeaux, prendre l’autoroute jusqu’à Périgueux, puis continuer vers le Nord pour entrer dans le PNR Périgord-Limousin

Le parc naturel régional périgord-limousin

Créé en 1998, le PNR Périgord-Limousin s’étend sur 1800 km² à cheval sur la Haute-Vienne et la Dordogne, entre Limoges, Périgueux et Angoulême.

On y découvre des sites naturels remarquables (forêts, zones humides, tourbières, étangs, pelouses calcaires…), des sites exceptionnels (cratère géant de la météorite de Rochechouart, villages pittoresques, châteaux) et une faune d’une grande diversité, entre savoir-faire et convivialité.

Je vous conseille d’emprunter les routes sinueuses pour admirer de beaux paysages sur les vallons. En automne, les feuilles des châtaigniers jaunissent et offrent de jolies touches de couleur dans la campagne du PNR.

C’est aussi 2 000 kilomètres de sentiers de randonnée ! Il existe la Grande Boucle du Parc pour faire le tour du PNR sur 200 kilomètres, soit 7 à 10 jours de marche ou 3 à 4 jours en VTT.

château campagne périgord
campagne périgord
foret châtaigniers
feuilles châtaigniers
sentier de randonnée périgord

les forêts

Le PNR Périgord-Limousin comprend 34% de surface forestière.

Le châtaignier est le type de boisement le plus représenté. Il y a des cultures de châtaignes par des particuliers privés. Ces zones sont protégées par des clôtures, il est impossible d’y pénétrer sauf sur visite organisée par le propriétaire.

Avant de partir randonner à travers les bois, pensez à bien vérifier si la forêt est accessible. Je vous conseille de rester sur les itinéraires balisés.

ATTENTION AUX CHASSEURS : les associations de chasses occupent la plupart des forêts. Des parkings spécifiques en bord de route sont aménagées pour leurs véhicules.

les typicités du parc

La châtaigne

Pour les amateurs de gastronomie, le PNR Périgord-Limousin est riche en diversité culinaire. Un de ses produits phares est la châtaigne. En pleine période automnale, les sentiers sont tapissés de bogues.

Une fois ramassées, les châtaignes peuvent être consommées crues, bouillies, grillées ou rôties, fraîches ou séchées.

Elles sont aussi le pécher mignon des sangliers, cerfs et écureuils !

châtaignes dans main
châtaigne et bogue

La Limousine

Au détour d’un sentier vous risquez de tomber face à un troupeau de vaches Limousine, la race typique de la région. Elle est reconnaissable avec la robe alezane (marron clair).

Elle est réputée pour sa rusticité et la qualité gustative de sa viande, qui peut être valorisée sous trois labels rouges. Possédant de grandes qualités maternelles, il faut éviter de trop s’approcher des veaux, au risque de se faire charger.

vache limousine
troupeau vaches limousine

Vous trouvez également champignon, canard, pomme, miel et volaille. Quelques fermes ouvrent leurs portes pour vous faire découvrir leur savoir-faire et leurs produits.

brantôme, la venise du périgord

La visite de Brantôme est un incontournable dans la région. Situé au sud, à la limite du PNR Périgord-Limousin, le village a la particularité d’être en parti sur une île, entouré par la Dronne, d’où son surnom la Venise du Périgord ! C’est un vrai petit paradis naturel et historique, propice pour une balade relaxante.

Brantôme possède une superbe abbaye fondée selon la légende par Charlemagne. Juste derrière l’abbaye se trouve un site troglodytique qui témoigne des traces d’occupation des premiers moines bénédictins à partir du VIIIe siècle : habitations, la grotte du Jugement Dernier, pigeonniers, fontaine… 

N’hésitez pas à vous promener à travers les ruelles de Brantôme. Il y a de nombreuses jolies portes d’entrée et façades de maison recouvertes de lierre et en pierre, des architectures typiques de la région.

Les bords de la Dronne sont aussi magnifiques, surtout lorsque les feuilles des arbres sont colorés de jaune et de rouge. Coup de coeur pour le pont d’esprit Eiffel au sud du village.

vue panoramique brantome
abbaye brantome automne
ruisseau et sentier
clocher abbaye brantome
ruisseau en contre bas depuis pont
pont en pierre et ruisseau
maison avec lierre
pont en automne
ruelle en automne
ruisseau avec arbres autour

le grand étang de saint-estèphe

Sur les conseils de l’Office de Tourisme de Brantôme, me voilà au Grand Étang de Saint-Estèphe en plein coeur du parc. Classé Espace Naturel Sensible, de nombreuses activités sont possibles tout au long de l’année : baignade l’été, parcours d’orientation, bike park…

Un sentier fait le tour de l’étang et des passerelles en bois sont aménagées pour traverser certains zones marécageuses.

Vous avez également des chemins balisés tout autour pour randonner en forêt

Comptez 1h30 à 2h pour faire le tour de l’étang.

passerelle au dessus étang
étang en automne
étang en automne
étang entouré d'arbres
passerelle en bois au dessus d'un étang
lumière entre les arbres
étang en automne

le saut du chalard

Pour les amoureux des cascades, ce site naturel est fait pour vous.

Une randonnée d’une petite heure vous mène jusqu’à pied du ruisseau le Chalard et au saut.

Vous descendez progressivement à travers une magnifique forêt de châtaigniers. Des tapis de feuilles jaunes recouvrent les pierres au bord du Chalard ce qui ajoute une touche féérique au lieu.

 

Compter 1h30 aller-retour et un D+100m. Prévoir de bonnes chaussures adhérentes car le sol est glissant lorsqu’il pleut et c’est assez humide hors saison.

saut du chalard
cascade en automne
ruisseau à travers tronc d'arbre
ruisseau et foret en automne
foret automne et ruisseau
arbre jaune
ruisseau en contre bas dans foret

d’autres idées de sites naturels

Étant restée qu’une journée, je n’ai pas pu arpenter plus le PNR Périgord-Limousin pour le moment. Voilà quelques idées pour une prochaine visite :

– le barrage de Miallet

– le cratère géant de la météorite de Rochechouart

– le château de Montbrun

– l’étang de la Pouge

– le Grand Puyconnieux, le point culminant du PNR

 

Et pour les plus aventuriers, pourquoi ne pas tenter la Grande Boucle du Parc ?

Le PNR Périgord-Limousin regorge de pépites 100% naturelles, entre forêts luxuriantes et féériques, campagne vallonnée et cours d’eau. C’est un gros coup de coeur pour ma part, vous êtes au calme et chaque endroit est propice au ressourcement et à la déconnexion.

Je vous conseille d’y aller hors saison, notamment en automne pour profiter des belles couleurs jaunes, orangés et rouges dans les arbres ! 

liens utiles

– Idées de randonnées sur VisoRando

– Prévisions météos sur Météoblue

– Bonnes adresses et idées de séjour sur le site de l’Office de Tourisme Périgord Dronne Belle

– Toutes les informations du parc sur le site internet du PNR Périgord-Limousin

Retrouvez des idées visites en Nouvelle-Aquitaine dans cette rubrique

Auvergne | Les Gorges de la Monne

Les Gorges de la Monne sont l’endroit idéal pour une petite randonnée au plein coeur de la forêt et le long du ruisseau de la Monne. Fraicheur et dépaysement garantis !  

Direction le Puy de Dôme avec Benjamin où nous laissons les volcans pour changer d’environnement en suivant les traces des Gorges de la Monne. Nous découvrons le lieu après une rapide recherche sur l’application Visorando sur les randonnées à proximité de notre logement.

L’itinéraire suit les rives du ruisseau de la Monne et traverse une belle forêt de feuillus. La randonnée est courte mais comporte quelques endroits glissants donc prudence. 

Informations pratiques

1h50

4,8 kms

D+169m

Points d’intérêt 

Gorges, ruisseau et forêt 

Difficulté 

+ + +

Accès : depuis le Vernet-Sainte-Marguerite suivre la D74 vers Olloix

Parking : se stationner au parking juste à côté de l’église d’Olloix. Des panneaux marquent le départ vers les Gorges de la Monne.

Point de départ : Parking Olloix | 520m

Point d’arrivée : Pont de Riberolles | 681m

Précautions particulières : Pour connaître l’état des routes en temps réel, n’hésitez pas à consulter le site InfoRoute63 pour le Puy de Dôme. 

les gorges de la monne   

Petite rivière aux allures torrentielles, la Monne prend sa source dans les Monts Dore à 1 300m d’altitude, près du Col de la Croix Morand. Ses gorges sont situées entre les villages d’Olloix et de Cournols.

Le site naturel remarquable des Gorges de la Monne est classé et protégé depuis 1979 (classé partiellement Natura 2000) pour la qualité de ses paysages et pour la richesse de la faune et de la flore.

Des sentiers de randonnée sont aménagés pour profiter de ce bel environnement, entre forêt et ruisseau.

départ de la randonnée

Nous nous garons sur le parking situé à côté de l’église puis nous empruntons le chemin sur la gauche en direction des Gorges de la Monne. Il faut suivre le balisage beau jusqu’à la rivière.

La première partie offre de jolies vues sur la campagne auvergnate environnante, que nous arrivons à distinguer malgré la brume ce jour-là. Puis nous nous bifurquons sur la gauche pour descendre vers la forêt. Les couleurs d’automne commencent à arriver et les feuilles des arbres font un joli tapis sur le sol.

Dans le sous-bois, nous prenons à gauche un escalier qui mène jusqu’à la Monne. Prudence car il peut être glissant par temps humide.

auvergne brume
sentier randonnée brume
détail champignons
randonneur en foret
ruisseau en foret

sentier le long du ruisseau de la monne

En bas, nous commençons à suivre la Monne par un sentier escarpé. Nous faisons attention tout le long car certaines parties demandent l’usage des mains et peuvent être bien glissantes. Par endroits, une corde aide à franchir des passages délicats

Le cadre naturel est vraiment beau et enchanteur. Nous avons l’impression d’être hors du temps et le ruissellement de la Monne est très relaxant !

Nous avons même le droit à une petite cascade qui vient se déverser dans le ruisseau. 

détail feuilles d'automne
puy de sancy au petit matin
randonneur face au ruisseau
ruisseau foret
cascade en foret

le pont de riberolles et retour vers olloix 

Au bout d’une bonne heure de marche, nous arrivons au Pont de Riberolles qui ajoute encore un peu plus de magie aux Gorges de la Monne. Il ressemble au pont de la Comté dans le Seigneur des Anneaux !

Nous passons un petit moment sur les lieux pour savourer le calme et la beauté du pont en pierre.

 

Nous traversons le pont puis nous continuons tout droit pour remonter vers Olloix. En sortant de la forêt nous tournons sur la droite et le chemin nous amène directement au village.

randonneur sur pont
bouquet de feuilles mortes
pont et ruisseau
balisage randonnée
auvergne brume

Je vous conseille de faire la randonnée plutôt en automne pour profiter des belles couleurs dans les arbres ou l’été si vous recherchez un itinéraire rafraichissant !

Une pépite peu connue dans la région mais qui mérite le détour.

liens utiles

– Prévisions météos sur Météoblue

– Conditions d’enneigements dans les stations et les massifs (prévision des chutes de neige, enneigement, avalanche…) sur Skiinfo ou France Montagne

– État des routes en temps réel sur InfoRoute63 (pour le Puy de Dôme)

Si vous cherchez une randonnée à faire en Auvergne c’est par ici !

Hautes-Alpes | Exploration des Crêtes de Vars

Les Crêtes de Vars sont un vaste terrain de jeux pour découvrir les paysages des Hautes-Alpes. Nous sommes partis à leur découverte lors d’un lever de soleil puis en poursuivant notre randonnée.

Si vous venez du côté de Vars dans les Hautes-Alpes, vous devez absolument aller voir les crêtes. Avec Benjamin nous sommes restés quelques jours dans la station, ce qui nous a permis de les découvrir et de bien arpenter les sentiers alentours.

Nous avons aperçu des crêtes de Vars dès le premier jour et nous en sommes immédiatement tombés amoureux ! Avec leurs reliefs arrondis, leurs landes hostiles et leurs sols en granite noir, nous avons l’impression d’être en Ecosse ou en Islande.

Retour sur notre exploration pendant un lever de soleil à la Tête de Paneyron puis en continuant la randonnée vers le lac de l’Étoile.

Informations pratiques

7h

17 kms

D+1014m

Points d’intérêt 

Vue sur le Val d’Escreins, les Ecrins et le Mercantour, crêtes et lacs

Difficulté 

+ + +

Accès : depuis Vars, prendre la D902 vers Saint Paul sur Ubaye. Passer devant le refuge de Napoléon puis le col se situe un peu plus haut.

Parking : se stationner au grand parking sur la droite au col

Point de départ : Col de Vars | 2 108m

Point d’arrivée : Tête de Paneyron | 2 785m

Précautions particulières :

la route est fermée en période hivernale, se renseigner en amont

– la dernière partie de l’itinéraire a été faite hors des sentiers battus. Le chemin est indiqué sur les cartes IGN mais il est peu visible et manque d’entretien sur place

Lever de soleil à la tête de paneyron

Ascension à la frontale jusqu’au Paneyron

Avec un lever de soleil indiqué à 7h, nous sommes partis à 4h pensant que nous aurons 3h de marche. Parés de nos indispensables frontales, nous commençons l’ascension. La première partie est plutôt facile, nous suivons un sentier qui mène jusqu’à une cabane de berger. Prudence aux troupeaux et patous qui peuvent être dans les parages. Nous en avons fait les frais ! Nous savions qu’ils étaient là et malgré avoir fait un large détour, les chiens ont commencé à nous aboyer dessus. En pleine pénombre, nous n’avons pas fait les malins.

La partie suivante mène sur le sommet d’une crête pour qu’ensuite nous longeons la crête de Vallon des Prises pour grimper jusqu’au sommet de la Tête de Paneyron. Sur ce tronçon, le dénivelé se fait bien sentir par moment.

Je ne sais pas si c’est l’impatience d’arriver en haut ou la nuit qui nous fait marcher plus vite mais nous sommes arrivés avec une heure d’avance ! Nous patientons alors tranquillement, sans visibilité, complètement dans le brouillard, en espérant qu’il se retire vite ! Chacun sa technique pour passer le temps : Benjamin fait des aller-retours pour ne pas prendre froid, quant à moi je m’allonge et me met un documentaire animalier du National Geographic !

itinéraire - Partie 1

2h | 4,39kms | D+668m

tête de paneyron la nuit
crêtes dans les nuages au petit matin

Golden hour dans la brume

Notre patience et nos prières ont fonctionné. Contre toute attente, le premier rayon du soleil perce entre les nuages et le spectacle commence. Passionnés par les temps nuageux et brumeux, je peux vous dire qu’on est servis ! 

La lumière dorée se diffuse à travers la brume qui danse le long des arêtes des crêtes. En se dispersant, les nuages laissent apparaître les cimes des sommets du Val d’Escreins ressemblant aux Dolomites version miniature. Nous avons l’impression que le paysage prend feu ! Tout se passe très vite, nous capturons ses instants précieux pour les garder en mémoire le plus longtemps possible. En contre-bas la vallée est bien bouchée alors nous profitons d’une jolie mer de nuages.

Avec la brume derrière nous dans la vallée, un halo lumineux se crée autour de nous ! C’est une gloire : une ou plusieurs séries d’anneaux colorés autour de l’ombre portée d’un objet (ici nous) sur un nuage ou dans du brouillard. La diffraction est à l’origine des anneaux colorés avec notamment l’anneau extérieur rouge. Le retour des rayons est produit par réflexion sur les gouttes d’eau. Le phénomène est absolument magique !

rayon de soleil sur crête
randonneurs avec auréole
soleil dans les nuages
crête entourée par les nuages
lever de soleil dans les nuages
photographe sous la golden hour
sommet tête de paneyron
randonneurs sur crête
crête et nuages

randonnée vers le lac de l’Étoile par les crêtes

Cheminement à travers les crêtes

Nous redescendons jusqu’au col juste en dessous de la Tête de Paneyron puis nous prenons la direction Est pour longer les crêtes. À partir de là, ça se corse, nous entamons une descente bien raide sur 120m en suivant des barrières à moutons pour ensuite remonter le même dénivelé en face.

Et ce n’est que le début ! Nous enchainons une série de montagnes russes sur deux kilomètres avant d’arriver au lac de l’Étoile. Nous passons devant un petit lac à mi-chemin avec une vue splendide sur les crêtes de Vars.

Pour le coup nous avons le temps d’admirer le paysage tout en faisant notre cardio ! La brume se dissipe enfin complètement et nous pouvons voir la grandeur du vallon et toutes ses crêtes. Celle de la Selle est particulièrement sublime avec ses différentes tonalités. Nous l’emprunterons pour le retour.

vue val d'escreins
randonneur face aux crêtes
lac entre les crêtes
crêtes de vars
panorama crête

Le lac de l’Étoile

Après une bonne heure de marche, nous arrivons au lac de l’Étoile. Situé à 2 755m, au point de rencontre entre plusieurs crêtes, il possède une très belle couleur bleue grise avec des reflets orangés sur les bords.

Il ressemble beaucoup à un lac volcanique, positionné entre les reliefs arrondis des crêtes en granite qui font penser à de la cendre. La brume refait son apparition et sublime un peu plus le paysage face à nous.  

lac de l'étoile
detail lac de l'étoile

itinéraire - Partie 2

3h | 6,63kms | D+ 806m

retour au col de vars hors des sentiers battus

Le long de la crête de la Selle

Pour le sentier retour, nous décidons de faire une grande boucle pour rejoindre le col de Vars. Nous redescendons le premier vallon pour rattraper la crête de la Selle que nous longeons entièrement.

L’itinéraire est bien indiqué et offre encore de très beaux points de vue sur les montagnes alentours, bien dépaysant. Comptez une heure pour la traversée.

montagne dans la vallée
relief crête
flore sauvage

S’aventurer hors des sentiers battus

Arrivés au bout de la crête nous descendons à travers la lande vers la ferme qui est en contre-bas sur notre gauche. Nous passons devant elle avant de prendre le large chemin en terre qui permet de contourner la Pointe de Châtelret par la droite.

Nous arrivons sur un lac artificiel et prenons sur la gauche en direction de la cabane des Prises. Pour éviter de descendre jusqu’au refuge Napoléon et longer une bonne partie de la route, nous décidons de ne plus suivre de chemin initial et couper par des petits sentiers parallèles indiqués sur notre carte.

L’accès à la cabane des Prises est facile, c’est après où ça devient plus compliqué. Nous perdons pas mal de temps car les sentiers ne sont plus du tout visibles et entretenus. Nous traversons des champs, enjambons des ruisseaux, suivons les passages des animaux pour éviter les herbes hautes qui nous arrivent à la taille. Malgré tout, nous arrivons à rattraper la route au niveau de l’hélisurface. Nous avons réussi à trouver notre chemin uniquement grâce à notre application IGN qui nous géolocalise en même temps que l’on avance.

randonneur hors des sentiers battus
marmotte dans son terrier
vue vers le col de vars
cabane de berger

Arrivée au col de Vars par les lacs

Ravis de retrouver enfin la civilisation (qui l’eut cru !), nous terminons la randonnée en longeant la départementale qui mène au col de Vars. Il y a des petits sentiers de l’autre côté de la route qui évite de se frôler aux voitures.

Sur le chemin nous passons devant deux très jolis lacs.

Il nous aura fallu 4h de descente pour rejoindre le parking du départ.

itinéraire - Partie 3

7h | 17kms | D+1014m

lac de montagne
lac de montagne avec fleurs devant

Cette randonnée à traverser les crêtes de Vars est assez longue et plutôt physique, avec une succession de montées et descentes pour aller de crêtes en crêtes. Mais le jeu en vaut largement le coup ! La vue panoramique depuis la Tête de Paneyron sur le Val d’Escreins est incroyable.

Nous reviendrons !

liens utiles

– Étapes de la randonnée sur VisoRando

– Prévisions météos sur Météoblue

– État des routes en temps réel sur Inforoute05

– Bonnes adresses et idées de séjour sur le site de l’Office de Tourisme de Vars

Retrouvez toutes mes randonnées dans les Alpes dans cette rubrique